Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le piqué

24/04/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Le piqué

Si l’on acquiert pour un prix respectable un bel objectif de construction métallique ouvert à f/2,8 comme tous les objectifs pro…on espère toujours que le piqué sera de haut niveau dès la pleine ouverture. Hélas, à toutes les focales le piqué est apparu très insuffisant à f/2,8 avec notre D300 de test : seul le centre de l’image peine à atteindre la note « bon » de 24 à 50 mm. Entre 16 et 28 mm environ, la situation s’arrange nettement en fermant d’un cran, et le rendement est même excellent à f/5,6 et f/8 à la focale la plus courte.

Globalement, les angles de l’image (parfois une toute petite zone) sont toujours en retrait à partir de 24 mm, sauf à fermer beaucoup le diaphragme. Par contre, une baisse de rendement global s’observe si on va jusqu’à f/16, notamment à 50 mm. Globalement, l’optique sera donc plus à l’aise en reportage (où l’on néglige souvent les bords de la photo) au diaph passe partout de f/5,6 qui génère des flous de fond correct, qu’en paysage appliqué qui nécessite des détails sur tout le champ.
Ce rendement insuffisant à pleine ouverture est donc regrettable, alors que c’est une des raisons qui incite à payer un prix plus élevé pour disposer d’un objectif aux caractéristiques pro !

- Le piqué à 16 mm :


A 16 mm le piqué est insuffisant à pleine ouverture, mais très bon 4 et excellent à f/5,6.


- Le piqué à 24 mm :


A 24 mm le piqué est meilleur au centre, mais a contrario les angles restent toujours en retrait jusqu’aux ouvertures moyennes. L’optique sera plus à l’aise en reportage naturel (cadrage équivalent à 35 mm en 24 × 36) qu’en paysage.


- Le piqué à 35 mm :


A 35 mm la faiblesse du piqué sur les bords et dans les angles s’accroît à f/2,8 et f/4, seul le centre atteint l’excellence même si les zones situées sur les lignes de tiers restent très bonnes.


- Le piqué à 50 mm :


A 50 mm existe un point chaud au centre, avec un piqué correct à f/2,8 et très bon à f/4, mais il faut attendre f/8 pour que l’ensemble du champ soit vraiment homogène.



Carte de piqué : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE