Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le Piqué

19/06/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Le piqué :

Le reporter sera comblé : à toutes les focales, le piqué au centre de l’image est excellent dès la grande ouverture et très bon sur les lignes des tiers, où se composent les cadrages forts. Dès que l’on ferme d’un cran la qualité est excellente ou très bonne sur tout le champ de 24 à 50 mm, et de f/5,6 à f/11 on n’aura aucun souci quel que soit le cadrage à toutes les focales. Nous n’avons relevé de petite faiblesse que sur les bords et angles à 35 et 50 mm…or on fait rarement de paysage détaillé à ces ouvertures, et il suffit donc de fermer d’un cran pour ne plus avoir d’inquiétude. Dans l’absolu, le résultat est un peu moins bon qu’avec le Canon 24-70 L mesuré sur le même boîtier, mais si l’on examine par ailleurs les scores des Nikon et Carl Zeiss sur capteur 24 Mpix on constate que le Sigma « joue dans la même cour ». A noter enfin que l’optique souffre peu de la diffraction à f/16, on reste toujours très bon à cette ouverture.



Carte de piqué Canon Eos 5D Mark II : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats

Mesures détaillées de piqué :

- 24 mm :



A 24 mm, on évitera les paysages détaillés dans les angles à pleine ouverture, mais ce n’est pas la vocation d’une telle optique…la couverture est excellente pour le reportage dès f/2,8 et en fermant d’un cran tout le champ est très bien couvert. De 5,6 à 11 le piqué est excellent dans toutes les zones de l’image.

- 35 mm :



A 35 mm le piqué est excellent au centre à pleine ouverture, mais est moyen sur les bords et mauvais dans les angles, dans ces zones il ne rétablit qu’à f/4. Le rendement est ensuite excellent sur tout le champ de f/5,6 à f/11.

- 50 mm :



A 50 mm on retrouve à pleine ouverture le même profil qu’à 35 mm, en fermant d’un cran la situation des bords et angles se rétablit. On notera qu’ensuite le piqué est parfait sur tout le champ jusqu’à f /11 et qu’il ne faiblit presque pas à f/16.

- 70 mm :



A 70 mm les angles, faibles à pleine ouverture, restent toujours un peu en retrait en fermant le diaphragme car ils ne sont que très bons, alors que le reste du champ devient excellent à partir de f/4. Le niveau reste quand même très qualitatif, quoiqu’un peu moins bon dans les coins de l’image que le Canon 24-70 mm L testé sur le même boîtier.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour
    Après la lecture de ce rapport je viens de commander cet objectif. Depuis, j’ai eu connaissance du rapport de Photozone. Il est carrément catastrophique, en particulier en ce qui concerne le piqué à grande ouverture.
    ce qui correspond à d’autres avis identiques concernant la version non HSM.
    De deux chose l’une : ou Sigma fait des économies en allègeant son contrôle sur chaine et alors ont se trouve dans le cas de matos "grand public" et le "EX" est usurpé ou les rapports de tests sont "orientés" pour des raisons commerciales. Merci de me dire la vérité.
    Voici le verdict de Photozone :

    Verdict
    On paper, the Sigma 24-70/2.8 HSM EX is a very attractive lens. With its excellent build quality it feels like a pro tool and its huge diameter and front lens gives reason to hope for superior optical performance. Unfortunately, this is only true regarding sharpness in the image center stopped down.
    Shot wide open, the lens shows considerably less resolution in the center and very disappointing border performance. In addition, vignetting is rather high, at 24mm even stopped down and the bokeh at all focal lengths is rather unpleasing.

    So, in summary, it is a lot less convincing than the offerings by the system manufacturers. However, it is also a lot less expensive, so if you really need this specific focal range combined with a maximum aperture of f/2.8 and are willing to live with or work around its shortcomings, it may still be an attractive offer. There’s not much choice in this segment, at least as long as the lens needs to start at 24 mm.

    Optical Quality : **
    Mechanical Quality : ****
    Price/Performance : ***

    • Nous testons strictement dans les mêmes conditions les Sigma, les Canon, Nikon...etc mais hélas les dispersions de qualité des objectifs dont les tolérances doivent être micrométriques pour donner la piqué maximal en haute définition aux grandes ouvertures existent dans toutes les marques. Par exemple j’ai du tester 3 exemplaires du Canon 24-70 pour en avoir un excellent.

      Sigma nous a prêté deux exemplaires neufs, un en Canon et un Nikon, les deux étaient très bons...que puis-je dire de plus sinon que je n’adhére pas au protocole de mesure de Photozone (définition mesurée sur Imatest pour un seuil de contraste arbitraire). Mais SLR Gear qui utilise le même système de mesure que nous est tombé sur un Sigma très mauvais dans les angles à 24 pleine ouverture, alors que selon nos mesures c’est à 35 et 50 que se produit ce défaut...

      Mon conseil : si votre exemplaire n’a pas le très bon piqué que nous avons mesuré, demandez à Sigma de vérifier le calage autofocus...un petit décalage peut diviser la note de piqué par deux...!

    • Merci pour les explications. Je fais parti d’un club. Je transmets. Le réglage du décalage de l’auto-focus me parait important. Mais les dispertion dans les qualités sont indice de mauvais contrôle sur chaine. Malheureusement pas de protocole entre fabricant et client. Y a-t-il il des critères vérifiés pour l’attribution du code EX qui définit un matérel pro ?

    • Bonjour,
      J’aimerais apporter un petit commentaire. Sur photozone.de il me semble que le test a été fait sur la première version selon mon voisin et fournisseur d’objectifs. Le modèle que j’ai eu à l’essai présentait quant à lui d’excellente qualité de piqué à 24 à toutes les ouvertures même sur les bords. Par contre cela m’avait frappé tout de suite à 70mm c’eatit pas net. Avec mon calibre, j’ai donc sur mon 5D Mark III fait des corrections sur l’autofocus et constaté qu’à 24 il était de 8 points sur 20 trop avant et à 70mm il était de plus de 20/20 trop avant. J’ai donc demandé à mon voisin de le renvoyer pour calibrage. Il m’a donné tout simplement un autre en me disant que chez Sigma cela arrive fréquement. Le nouveau calibré à 4/20 à 24mm et 5/20 à 70mm est absolument impeccable. Je suis étonné du peu de problème chromatique et LoCa à toutes les focales et ouvertures. Impressionant. J’ai beaucoup d’objectifs de la classe L de Canon, du 16-35 f/2.8, du 85 f/1.2 MKII, le 100mm f/2.8 Macro et le 70-200 f/4 etc... Hormis le 85 f/1.2 j’ai dû faire des petites corrections sur tous. J’avais un 24-70 L de Canon, j’ai failli le jeter à la poubelle de rage tout comme le 50mm f/1.2 L qui présente des abérrations chromatiques invraisemblable plus Violet que jamais sur clapotis d’eau. J’ai remplacé définitivement ces 2 objectifs par le Sigma 24-70 et le Canon 50mm f/1.4 .
      Heureusement que le marché de l’occasion achète des trucs rien que par le nom tellement marketing. Je n’y ai rien perdu sinon que de gagné 2 objectifs de qualité dans ma sacoche. Par contre le Sigma n’est pas à utiliser si on fait du jpeg et si l’on a pas Lightroom pour corrigé rapidement vignetage et distorsion sur un simple clic.
      C’est pour du RAW et Lightroom.