Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST [BONUS MDLP#23]

10/02/2010 | Jean-Marie Sepulchre

Voici le test du Nikkor AF-S 70-200mm f/2,8G ED VR II. Jean-Marie Sépulchre révèle, dans notre magazine et sur notre site, son verdict sur le couple que le zoom constitue avec le Nikon D700.

La rédaction vous livre l’intégralité des mesures réalisées par Jean Marie Sepulchre dans le cadre du test consacré ce mois-ci au zoom Nikkor AF-S 70-200mm f/2,8G ED VR II et paru dans le numéro 23 de MDLP.

Retrouvez l’intégralité de notre test du Nikkor AF-S 70-200mm f/2,8G ED VR II notre numéro vingt-trois du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque. Lire le sommaire du numéro 23 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Il semble qu’un paramètre très important soit passé à l’as dans de nombreux tests. Si NIKON a beaucoup communiqué sur l’amélioration de la mise au point minimum 140mm contre 150 mm pour l’ancien 70-200mm VR. Nul part NIKON indique le rapport de reproduction maximum du nouveau 70-200mm VR II. Le modèle VR 1 possèdait un rapport de reproduction maxi de 0.17X alors que le nouveau n’est que de 0.12X. Son prédécesseur cadrait beaucoup "plus serré". En effet le nouveau 70-200mm VR II cadre en effet plus d’un tiers plus large ce qui est loin d’être négligeable. Ce n’est quand même pas un hasard si NIKON a omis d’indiquer le rapport de reproduction maxi et préférait mettre en avant un autre chiffre plus favorable, celui de la mise au point minimale qui lorsqu’on a connaissance du chiffre précédant perd un peu de son intérêt.
    Cela n’est pas très honnête comme démarche : Tenter de faire passer un inconvénient pour un progrès.

    Il est amusant que cette caractéristique pourtant plus importante finalement que celui de la mise au point minimale soit passé inaperçu auprès de nombreux "testeurs".

    • je viens de l’acheter avec le doubleur tce III
      j’ai l’impression qu’ à l’infini il fait bien 600mm(monté sur un D7000)
      mais en photographie proche ;à quelques metres ;
      j’ai l’impression que la focale ""chute"",bien que la bague indique 200 ????

      que savez vous de çà ?

    • Certainement à cause de la MAP : le 18-200 VR possède aussi cet effet , il devient un équivalent 130mm (environs, bien qu’en position 200mm) sur une map proche.
      C’est normal, du moins sur le 18-200...

    • The image quality from this lens is, as other vweires indicate, nothing short of spectacular. Having used its ancestor, the Nikon 28-70mm f/2.8, I am not surprised in the least. Despite specifications to the contrary, the 24-70mm feels lighter in my hands than the 28-70mm did, and if it is possible, somewhat more responsive. Perhaps the weight distribution is more even in the 24-70mm than it was in the previous iteration. After using this lens for a few weeks, two things did surprise me : 1. I don’t miss VR in the slightest. I was, to put it mildly, dismayed to find out that Nikon did not include VR in their latest evolution of their fixed-aperture standard zoom. I was, to put it mildly, pleased to see that I get proper exposures with 1/100s shutter speed or higher in all the situations where it matters to me. The configurable auto-ISO on the D300 is a life-saver in this respect ; I expect this observation will only become more true as camera technology improves. I suspect Nikon planned this all along. 2. The difference between f/2.8 and f/4.5 is substantial. For the longest time, I kept using my trusty 18-70mm f/3.5-4.5 lens, because I felt sure that I wouldn’t benefit very much from the extra 1/3 to 4/3 stops that the fixed f/2.8 lens has to offer. I was wrong. I primarily use this lens indoors, and for basic portrait work. For these settings, it is exemplary ; my only regret is that this lens may put my 50mm f/1.4 out of business. That would be a sad development. Another area where this lens shines is quasi-macro work. With a reproduction ratio slightly better than 1:4, you get respectably close to small subjects, and have beautifully out-of-focus backgrounds at f/2.8 and 70mm. Shots of single flowers at close range against an interesting background, for example, turn out quite nicely. I’m very much looking forward to using this lens for the next decade or two (or more). DX digital, FX digital, film whatever your game is, if you need a lens that covers this range, I don’t think you will find any better than this for quite some time.