Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST [BONUS MDLP N°14] : Canon EF 24-70 mm F2,8 L USM, les défauts optiques

18/03/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Les défauts optiques



Le vignetage est trop élevé à 24 mm (1,7 IL, ce qui est très important) et reste visible à toutes les ouvertures : la correction du logiciel DPP gagnera à être activée. Il reste notable à 35 mm (1 IL) mais moins gênant à 50 mm et 70 mm (0,7 IL et 0,8 IL).

L’aberration chromatique est corrigée automatiquement au cours du développement des RAW, elle est bien maîtrisée avec 0,9 pixel à 24 mm, 0,5 pixel seulement à 35 et 50 mm et 0,6 pixel à 70 mm, soit de très bonnes valeurs qui rendent les franges parasites quasiment invisibles

Aberration chromatique maximale mesurée en nombre de pixel

Ouverture / Focale 24 mm 35 mm 50 mm 70 mm
f/2,8 0,9 0,5 0,5 0,6
f/4 0,7 0,2 0,4 0,7
f/5,6 0,6 0,2 0,4 0,6
f/8 0,5 0,2 0,3 0,4
f/11 0,4 0,1 0,4 0,5
f/16 0,5 0,1 0,3 0,5




La distorsion est raisonnable à 24 mm (0,72 % en barillet ) et devient peu discernable à 35 mm (0,27%). Elle devient négative à 50 mm mais peu gênante (- 0,16 %). Par contre à 70 mm elle devient trop élevée avec – 0,45 % car cette inversion de la déformation en coussinet est désagréable à l’œil.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages