Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le piqué

21/10/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Le piqué

Le 120-400 mm Sigma a eu la privilège d’être essayé sur trois boîtiers Nikon (D300, D3 et D3x) mais les mesures qui suivent ont été faites, pour du format A3, sur la série qui a le plus besoin d’un objectif de ce calibre, la série D3/D700 dont l’expérience prouve que le piqué est absolument équivalent en RAW entre le modèle pro et le modèle expert. On peut penser que le possesseur d’un D3x craquera plutôt pour le 200-400 Nikon, mais nos essais sur briques montrent que le Sigma est toujours compétitif en fermant d’un cran le diaphragme. Avec un D300 on se retrouve aux commandes d’un équivalent de 180-600 mm…notre salle de mesure n’a pas le recul nécessaire pour procéder à la mesure sur mire…mais sur le terrain il a bien répondu !

- 120 mm :


A 120 mm le piqué est excellent au centre dès f/4,5 et presque tout le champ est à ce niveau entre f/8 et f/16, seuls les angles sont un peu en retrait et ne sont qu’au grade très bon (avec un léger accident à f/5,6). En pratique il l’objectif est parfaitement à son aise en reportage à toute ouverture du diaphragme.

- 200 mm :


A 200 mm le centre se maintient à un niveau excellent de f/5,3 à f16, mais les bords et les angles sont quand même plus en retrait, le paysagiste sera plus comblé à f/8 et 11. Néanmoins, la valeur la plus basse mesurée reste au grade très bon, la critique est donc à beaucoup relativiser.

- 300 mm :


Souvent les zooms perdent leur punch en montant en focale, ce n’est pas le cas de ce Sigma qui reste excellent au centre à toutes les ouvertures, mais dont les bords et angles sont meilleurs qu’à 200 mm.

- 400 mm :


A 400 mm et f/5,6 le centre est un peu moins bon que les bords, c’est curieux mais on a déjà rencontré ce phénomène sur des fixes ou zoom Nikon de très haute réputation. Le piqué est quand même très bon au centre et excellent sur le reste de l’image. A f/8 le centre regagne l’excellence, et ce sont les angles qui sont seulement au maximum du grade très bon : différences peu signifiantes en pratique. Par contre, il faut éviter la position f/16 où la diffraction fait des ravages.

Synthèse du piqué


Ce zoom est de très haut niveau sur un capteur 24 × 36 de 12 Mpix, puisque le bleu foncé de la « excellent » s’affiche à toutes les focales au centre, et que les angles sont le plus souvent très bons. En matière de piqué, ce Sigma propose une vraie alternative au Nikkor 80-400 mm qui ne dispose pas de la motorisation ultra sonique et dont le piqué est moins tranchant en longue focale.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages