Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les défauts optiques

21/10/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Les défauts optiques

Le vignetage est très bien maîtrisé (environ 0,3 IL) de 120 à 300 mm mais pourra se remarquer sur des ciels par exemple à 400 mm, car bien que peu élevé (0,5 IL) il présente un dégradé régulier des bords vers le centre.
L’aberration chromatique est très faible après traitement automatique par Nikon Capture NX2, qui fonctionne avec les compatibles, contrairement au logiciel de Canon. Les angles de l’image sont affectés à 120 mm (0,5 pixel) mais que façon très peu visible, ensuite les valeurs sont remarquablement basses (0,3 pixel au maximum) jusqu’à 400 mm.

La distorsion (non corrigée par logiciel) est toujours inversée en coussinet mais elle reste très discrète, car elle est quasi nulle à 120 mm (-0,09%) et ne dépasse pas -0,36% à 400 mm.
Globalement, les résultats obtenus sont donc de haut niveau et confirment l’excellente impression apportée par le piqué de ce zoom.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.