Publié le : 16/04/2010

Prise en mains

1319 €. Beaucoup de Nikonistes trouvent trop lourd, trop imposant, trop cher…l’exceptionnel 14-24 mm F2,8 d’autant que se servir bien d’un 14 mm en 24 × 36 demande un certain entraînement…et le sujet qui va bien. Nikon complète désormais sa gamme avec le premier grand angle stabilisé pour ce format, avec une focale minimale à 16 mm et une ouverture de F4…mais sur un sujet immobile on gagnera trois ou quatre vitesses ! Les allergiques aux focales moyennes combleront le « trou » entre la position 35 mm et le 70-200 mm avec un 50 F1,4 ou un 60 macro…

Prise en main et formule optique

Le 16-35 mm VRII F4 est plus compact que le 14-24 mm F2,8…mais pas beaucoup en fait, il ne gagne que 15 mm en diamètre et 6 mm seulement en longueur, mais il pèse 30% de moins. Rien à voir cependant avec l’entrée de gamme, il est construit comme le reste de la gamme pro avec beaucoup de métal, dispose d’un grand parasoleil, d’un joint d’étanchéité et sa formule inclut des verres ED, trois lentilles asphériques, et un traitement nano-crystal destiné à éliminer les reflets parasites. L’autofocus est remarquablement silencieux et le stabilisateur est rapide et efficace.

Caractéristiques et fiche technique :

- formule optique : 17 lentilles en 12 groupes dont 2 ED, 3 asphériqaues et traitement nanocrystal
- distance minimale de mise au point : 29 cm
- filtre : 77 mm
- motorisation : oui
- stabilisateur : oui
- joint d’étanchéité : oui
- dimensions : 82,5 × 125 mm
- poids : 680 g
- accessoires : bouchons, parasoleil
- fabriqué au Japon

Les autres pages de l'article

01
02
03
04
05
06
07

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

[
0
]