Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le Piqué sur Nikon D3x

16/04/2010 | Jean-Marie Sépulchre

D3x : et là, c’est le drame…
N’exagérons rien, mais néanmoins la crainte qu’une très bonne optique sur un capteur 24 × 36 de 12 Mplx ne soit plus aussi performante si l’on utilise sur un 24 Mplx, comme celui du D3x et d’un espéré D700x anime souvent les forums, et le problème se pose en effet si on veut exploiter le capteur haute définition à sa vraie capacité, c’est-à-dire sur des tirages de 40 × 60 à 50 × 75 cm…car sur un A3 on ne verra pas les détails les plus fins que peut capturer le capteur.
L’essai du 16-35 VR sur D3x montre en effet que les petites faiblesses constatées à 16 et 35 mm sont beaucoup plus notables sur le capteur haute définition…qui ne pardonne d’ailleurs rien non plus aux anciens fixes Nikkor grand angle…mais pour profiter totalement du capteur 24 Mplx je conseille plutôt le célèbre 14-24 mm F2,8 !

- 16 mm :

A 16 mm presque tout le champ est excellent, mais les angles sont vraiment très en retrait, ce n’est guère favorable en paysage.

- 20 mm :

Le défaut constaté à 16 mm s’estompe, dès lors que l’on ferma au moins à F5,6 mais le rendement sera naturellement excellent à pleine ouverture en reportage. A F16, la diffraction commence à être bien gênante.

- 24 mm :

La qualité est globalement très bonne à 24 mm, le paysagiste devra cependant penser à fermer à F5,6.

- 35 mm :

Si la zone centrale est toujours de haut niveau, le reste du champ est sérieusement en retrait et un tel écart de piqué se verra sur les formats de prédilection d’un D3x, c’est-à-dire A2 ou A1…
Globalement l’objectif est en retrait des performances du capteur, ce qui est un peu préoccupant si Nikon se décide à sortir un 24 Mpix à prix plus abordable, à l’image d’un Sony Alpha 850 ou d’un Canon Eos 1D Mark II. Si cette hypothèse se concrétisait nous ne manquerions pas de mesurer un autre exemplaire afin d’être sûr de notre fait !

Ci-dessus la carte de piqué : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour,
    Je suis très chatouillé par le D600, c’est à dire le capteur 24 M comme le D3x.
    Avez-vous re-testé le 16-35, car cela doit intéresser pas mal d’amateurs ou de professionnels peu fortunés.
    Est-elle aussi "mauvaise" à 16 mm ?
    Cordialement

    • Bonjour,

      J’ai acquis le livre "Le Nikon D800/D800E" de Jean-Marie Sepulchre où cet objectif est testé sur un D800 (tirage A1)
      Même si les indicateurs se ressemblent avec un cran de mieux dans certains cas, les critiques sont meilleures (Nous n’avons pas l’expression "Et là c’est le drame").
      A 16mm, il faudrait fermer à f/8, f/11 pour trouver les angles respectivement bon, très bon.
      Il est noté 4/5 dans ce livre, sachant qu’il y a très peu de 5/5

      Chasseur d’image en parle également dans son numéro 344 pour le D800. Il est noté 5/5

      Cordialement,

  • Dans le même cas que celui énoncé par levrel, je me pose la question de savoir si cet objectif donnerait les mêmes résultats sur mon D600 ?

    Pourriez vous me répondre s’il vous plaît.

    Par avance merci.

    • J’ai eu l’occasion d’en tester un autre exemplaire pour mon e_book Eyrolles sur le D600, et les résultats de cet autre exemplaire étaient nettement meilleurs (plus jamais de cases rouges ou orange !). Le fait est qu’il semble qu’il y ait eu de la dispersion de qualité dans l’assemblage au début de la production de cet objectif.