Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les défauts optiques

16/06/2010 | Jean-Marie Sépulchre

Les défauts optiques

La première surprise vient du fait que l’ancienne version souffrait beaucoup de vignetage, et que la nouvelle formule optique est très bonne de ce point de vue : l’obscurcissement des angles ne dépasse jamais 0,5 IL et devient très peu perceptible à F8. L’aberration chromatique est inexistante, c’est un véritable exploit pour une telle variation de focale.

La distorsion est par contre trop élevée, car si elle est discrète à 50 mm (0,36% en barillet) elle s’inverse en coussinet dès 100 mm (- 0,49 %) et se maintient dans cette zone jusqu’à 500 mm (- 0,57 %). Cette distorsion peut générer des horizons incurvés en paysage et nécessitera donc une correction logicielle.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.