Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Le piqué

26/10/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Le piqué

- 60 mm :
L’objectif n’est actuellement disponible qu’en monture Canon (les versions Nikon et Sony sont annoncées) et il a été mesuré sur un EOS 50D réglé sur le style paysage. Les RAX ont été développés sans intervention sur les réglages du boîtier avec le logiciel Canon DPP. Dès la pleine ouverture la netteté est excellente au centre, très bonne sur la plus grande partie du champ et bonne dans les angles. A chaque fermeture d’un cran l’excellence se diffuse depuis le centre, tout le champ étant du meilleur niveau entre f/5,6 et f/11. La diffraction entraîne une légère perte à f/16, vouloir chercher une profondeur de champ maximale peut entraîner une dilution des détails, il faut oublier l’habitude de fermer au maximum en macro rapprochée.


Carte de piqué ci-dessus : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats.

Paysage et portrait
Un petit téléobjectif ouvert à f/2 permet des portraits travaillés avec un joli flou arrière, le reportage en faible lumière, la fonction macro permet de s’approcher très près des petits détails, et le piqué offert aux ouvertures moyennes en idéal en paysage. Avec un Canon 50D dont les fichiers sont assez doux, on se réglera en standard pour le portrait, et en paysage pour des macros « bien croustillantes », sans avoir besoin de toucher à l’accentuation.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.