Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST Canon EF 24-70 mm f/2,8L USM II [BONUS MDLP N°51]

14/11/2012 | SEPULCHRE Jean-Marie

En complément du test publié dans le n°51 de MDLP, retrouvez toutes les mesures de notre test dans cet article complet sur le Canon EF 24-70 mm f/2,8L USM II


La rédaction vous livre l’intégralité des mesures réalisées par Jean Marie Sepulchre dans le cadre du test consacré ce mois-ci au zoom Canon EF 24-70 mm f/2,8L USM II et paru dans le numéro 51 de MDLP.

MDLP N°51, Décembre 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test sur le zoom Canon EF 24-70 mm f/2,8L USM II dans notre numéro cinquante-et-un du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 51 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Je ne possède pas de matériel Canon et je n’ai rien contre JMS mais je ne peux m’empêcher de m’interroger sur la grille "couleur" du test de résolution. En effet, sur le site de photozone qui est je pense assez fiable, le 24-70 montre des faiblesses a la focale de 70 mm, a tel point que le testeur signale que l’ancienne version etait plusperformante a cette focale et que le Tamron equiv. qui lui a l’avantage d’être stabilise est lui aussi plus performant. Des lors, j’aimerais qu’on m’explique comment cet "extraordinaire" Canon peut obtenir tout a coup de tels résultats lorsqu’il est teste par JMS ???

    • Il obtient les mêmes résultats dans la presse française et internationale, mais si un site allemand le descend, seul contre toute la presse, c’est donc le site allemand qui a raison. J’ai testé l’ancienne version, le Tamron, le Sigma, le Nikon, le Zeiss et c’est ce Canon qui est le meilleur. Mais chacun pense ce qu’il veut de nos confrères allemands, moi je pense que la fiabilité d’Imatest employé comme le fait Photozone est très faible, car ils mesurent un pouvoir séparateur à un niveau bloqué de contraste. Donc une optique très fine mais un peu moins contrastée se fait descendre à tous les coups, alors qu’une mesure de piqué doit faire une synthèse entre finesse et contraste. Ce que fait le logiciel DxO Analyzer et ne fait pas Imatest dans le protocole utilisé par Photozone.

    • Même constat.
      Il ne faut de toutes façons pas se référer à un seul test.
      Que ce test ait été réalisé par Pierre, Paul, Jacques, une synthèse semble préférable.
      Personne n’a le monopole de l’exactitude.