Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST Nikkor AF-S 105 mm f/1,4E ED : Sur le terrain

21/10/2016 | SEPULCHRE Jean-Marie

Une série de prise de vue sur pied, en éclairage frontal et en contre-jour, permet de comparer la progressivité des flous selon l’ouverture. Selon l’éloignement du plan de netteté et du fond, et selon l’éclairage, le rendu peut beaucoup changer, et ce qui est harmonieux à f/5,6 en éclairage plat ne l’est plus en contre jour. Dans tous les cas de figure, c’est entre f/1,4 et f/2,8 que l’on cultivera le flou arrière.



JPEG - 252.7 ko
Étagement des plans de f/1,4 à f/11 avec un éclairage frontal.



JPEG - 247.8 ko
Bokeh de f/1,4 à f/11 avec des points de lumière en contre jour à l’arrière-plan.
132 PAGES - MDLP N°90 /Novembre 2016
- Retrouvez l’intégralité de nos tests sur les objectifs Nikkor AF-S 105 mm f/1,4E ED dans notre numéro quatre-vingt dix du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque, et en vente sur le site (paiement par CB 100% sécurisé) :
- Lire le sommaire du N° 88 de MDLP
- Commander le N°90 de MDLP
RÉALISEZ 25% D’ÉCONOMIE = ABONNEZ-VOUS !
Profitez de 25 % d’économie en souscrivant à notre offre d’abonnement de 1 an (10 numéros au total) au mensuel LemondedelaPHOTO.com au prix de 45 euros TTC.
Je souhaite m’abonner au magazine LemondedelaPHOTO.com

En portrait à pleine ouverture le flou arrière est important à f/1,4 mais sauf à faire de l’identité judiciaire on ne peut avoir les deux yeux nets dans un plan rapproché en ¾ face. En plan américain en revanche la profondeur de champ est suffisante pour ce type de prise de vue. Enfin en plan éloigné le bokeh arrière est séduisant mais plus nerveux qu’avec des objectifs nettement moins piqués à pleine ouverture.

JPEG - 385.4 ko
Portrait à f/1,4.

JPEG - 234 ko
Plan américain à f/1,4 et extrait 100% sur les yeux.
JPEG - 284.4 ko
Plan lointain à f/1,4.

Quelle compatibilité pour les optiques Nikon « E » ? 

Dans les années 80, les Nikon E étaient les plus économiques, de nos jours ce sont les plus perfectionnés, qui ont intégré la commande électrique du diaphragme et sont dépourvus de commande mécanique, à l’imitation des Canon EF qui avaient adopté ce système… dès 1987. Ceci implique que les objectifs E n’ont qu’une compatibilité qu’avec des boîtiers numériques Nikon commercialisés depuis 2007 environ, soit les gammes D3 et D4, le D700, les D800 et D810, et les récents D600 et D610, Df et D750. En APS sont compatibles la gamme D300 et D7000, le D500 et en grand public les D3100 et D5100 et suivants jusqu’à aujourd’hui. Aucun argentique Nikon ne peut utiliser les objectifs à diaphragme électrique.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.