Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST Olympus M-Zuiko Digital 12-50 mm f/3,5-6,3 eZ eD MSC, le piqué

11/05/2012 | SEPULCHRE Jean-Marie

Le piqué :

Le piqué a été mesuré en JPEG (style NATURAL) le testeur n’ayant pas disposé du logiciel de conversion des RAW. Le piqué est de très bon niveau global, avec une restriction cependant dans les angles de l’image à 12 mm du fait d’une aberration chromatique trop élevée dans les coins. En fermant le diaphragme d’u ou deux crans, le piqué est toujours excellent sur tout le champ à partir de 19 mm, mais la diffraction entraîne toujours une perte mesurable à f/16. En reportage cependant on n’aura aucune restriction à rester toujours à pleine ouverture, car l’homogénéité est moins un souci quand on recherche des fonds un peu flous, mais là c’est la grande ouverture qui pourrait manquer. Mais globalement l’objectif procure le piqué élevé qui a fait la réputation des Zuiko.


- Ci-dessus : Carte de piqué pour le format 35 × 46 cm : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats en matière de netteté.


- Ci-dessus : Piqué selon l’ouverture à la focale de 12 mm (mesures pour le format 35 × 46 cm)


- Ci-dessus : Piqué selon l’ouverture à la focale de 19 mm (mesures pour le format 35 × 46 cm)


- Ci-dessus : Piqué selon l’ouverture à la focale de 35 mm (mesures pour le format 35 × 46 cm)


- Ci-dessus : Piqué selon l’ouverture à la focale de 50 mm (mesures pour le format 35 × 46 cm))

MDLP N°46, Juin 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test du Olympus M-Zuiko Digital 12-50 mm f/3,5-6,3 eZ eD MSC dans notre numéro quarante-six du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 46 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.