Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST Samyang 24 mm f/3,5 Tilt-Shift ED AS UMC, sur le terrain

20/07/2015 | Jean-Marie Sépulchre

Sur le terrain :

Plutôt que de faire un test de briques sur un sujet plan, le test mené a consisté à prendre un sujet typique de photo de voyage au grand angle, de le redresser optiquement puis de vérifier si la netteté convenait dans plusieurs zones du sujet. Faute de recul suffisant, il était dans le cas étudié obligatoire d’utiliser un grand angle pour photographier le monument, pour la première image l’appareil sur pied devait être incliné vers le haut, d’où des effets très visibles de fuyantes bien gênantes. Pour la deuxième photo, l’appareil a été mis à l’horizontale sur tous les axes – nous utilisons un trépied avec double niveau à bulle, mais plusieurs boîtiers dont le Nikon D810 de test disposent d’un contrôle intégré qui s’affiche dans le viseur – et les fuyantes disparaissent mais tout le haut de l’église est hors du cadre. Enfin pour la troisième vue un décentrement est effectué, et l’ensemble de la scène est reconstitué avec des lignes verticales beaucoup plus réalistes. Les extraits 100% de cette vue prise à f/11 montrent que le piqué de la zone centrale n’appelle pas de critique, par contre à l’angle inférieur gauche on a une petite parte causée à la fois par les limites de la profondeur de champ (le panneau est beaucoup plus proche de l’appareil que le haut du clocher) et par le fait qu’en décentrant on utilise une couverture optique plus large que celle qui est testée sur mire en position neutre.

JPEG - 104.8 ko
Ci-dessus : Prise de vue « classique » en inclinant le boîtier pour cadrer l’ensemble de la scène.
JPEG - 101.6 ko
Ci-dessus : Prise de vue en mettant le boîtier à l’horizontale.
JPEG - 100.4 ko
Ci-dessus : Prise de vue boîtier à l’horizontale et objectif décentré.

- Ci-dessous : Extraits 100% écran de la prise de vue décentrée à l’ouverture f/11



Il faut conclure enfin que le mouvement de bascule permet de faire bouger la zone de profondeur de champ et que l’on peut combiner les deux mouvements pour créer notamment un effet de flou avant ou arrière alors que le sujet principal décentré devrait pour garder sa netteté être photographié avec une petite ouverture.

- Ci-contre : Déplacement de la profondeur de champ avec un mouvement de bascule

Patience et longueur de temps…
On peut se demander s’il est utile de prendre beaucoup de temps en plaçant son appareil de façon parfaitement horizontale et de décentrer pour redresser les fuyantes qui apparaissent quand on est obligé d’incliner le boîtier pour faire entrer « en entier » un monument photographié au grand angle, faute de recul… Alors que beaucoup de logiciels permettent de corriger les perspectives. Reste qu’il faut cadrer vraiment très large pour disposer d’une bonne base de correction logicielle et que l’utilisation de la bascule et du décentrement donne la satisfaction de maîtriser vraiment sa prise de vue et d’être certain que l’ensemble du monument redressé sera sur l’image comme le montre notre exemple.
MDLP N°78, Aout-Septembre 2015
- Retrouvez l’intégralité de notre test sur le Samyang 24 mm f/3,5 Tilt-Shift ED AS UMC dans notre numéro soixante dix-huit du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque, et en vente sur le site (paiement par CB 100% sécurisé) :
- Lire le sommaire du N° 78 de MDLP
- Commander le N° 78 de MDLP
RÉALISEZ 65% D’ÉCONOMIE = ABONNEZ-VOUS !
WORKFLOW + LEMONDEDELAPHOTO.COM + LE SAC LOWEPRO URBAN REPORTER 350 : MDLP vous propose une offre d’abonnement exceptionnelle : Payez 89 € et recevez pendant 1 an les magazines LemondedelaPHOTO.com (10 Numéros) et Workflow (4 Numéros), soit 14 magazines + le sac photo Lowepro Urban Reporter 350 en cadeau.
Je souhaite m’abonner aux magazine Workflow & LemondedelaPHOTO.com et recevoir en cadeau le sac Lowepro Urban Reporter 350

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE