Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

TEST Sigma 12-24 mm f/4 DG HSM Art : Les défauts optiques

22/11/2016 | Jean-Marie Sépulchre
JPEG - 171.2 ko
Ci-dessus : Vignetage et distorsion (grossie x5).

Le vignetage apparaît très limité pour une telle focale (0,7 IL à 12 mm et 0,4 IL ensuite) et beaucoup moins marqué que celui de son rival Canon. De même, la distorsion est un peu moins importante, mais pas nulle pour autant, avec 1,05 % de déformation en barillet à 12 mm, 0,31 % avec un petit effet de moustache à 16 mm, et une inversion en coussinet de -0,26 % à 20 mm et -0,30 % à 24 mm, valeurs assez modérées. L’aberration chromatique est en revanche trop forte avec 1,7 pixel à 12 mm contre 2,1 pixels à 20 mm et même 3,6 pixels à 24 mm, ce qui nécessite une correction avec un logiciel tiers, car DPP ne corrige pas les objectifs « non Canon ». Enfin, sur le terrain on sera attentif au flare qui peut se produire en contre-jour violent, surtout avec soleil trois-quarts face et diaphragme fermé, ce qui conduira à multiplier les essais.

MDLP N°91, Novembre 2016
- Retrouvez l’intégralité de nos tests sur le zoom Sigma 12-24 mm f/4 DG HSM Art dans notre numéro quatre-vingt onze du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque, et en vente sur le site (paiement par CB 100% sécurisé) :
- Lire le sommaire du N° 91 de MDLP
- Commander le N° 91 de MDLP
RÉALISEZ 20% D’ÉCONOMIE = ABONNEZ-VOUS !
LEMONDEDELAPHOTO.COM : Profitez de 20 % d’économie en souscrivant à notre offre d’abonnement de 1 an (10 numéros au total) au prix de 49 euros TTC.
Je souhaite m’abonner au magazine LemondedelaPHOTO.com

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.