Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Tamron 28-300 mm et 16-300 mm : VC et PZD en force !

06/02/2014 | Benjamin Favier

Le fabricant d’optiques annonce deux zooms transstandards à forte amplitude, intégrant la stabilisation VC et la motorisation PZD.

Présentation

Le 28-300 mm f/3,5-6,3 Di VC PZD est compatible avec le plein format, tandis que le 16-300 mm f/3,5-6,3 Di II VC PZD Macro est conçu pour les reflex APS-C. Ce dernier voit son amplitude s’allonger en courte ainsi qu’en longue focale, faisant au passage tomber le record en la matière pour une optique transstandard, jusque-là détenu par le Nikkor 18-300 mm : Tamron passe d’un 18-270 mm à un 16-300 mm ; on obtient ainsi un 24-450 mm stabilisé en équivalent 24 x 36, sur les reflex Nikon et Sony (25,6-480 mm sur les EOS). L’ouverture demeure identique (f/3,5-6,3). À noter, une distance minimale de mise au point de 39 cm à toutes les focales. Pour ce qui est du terme « Macro », ne nous y trompons pas : ce 16-300 mm ne permet pas de photographier de près au rapport 1:1 (grossissement 1:2.9).


Le Tamron 16-300 mm f/3,5-6,3 Di II VC PZD Macro.

Quant au 28-300 mm, il s’agit de la troisième version développée par Tamron (lire la présentation de la seconde ici). Malgré l’intégration du système de motorisation ultrasonique PZD, il est légèrement plus léger et moins long que son prédécesseur. Contrairement aux moteurs USD annulaires à ondes progressives, le micromoteur Piezo Drive (ondes stationnaires) favorise une compacité accrue. En outre, l’ouverture glissante de f/3,5-6,3 est conservée, de même que la distance minimale de mise au point à 49 cm de 28 à 300 mm. En revanche, le diaphragme passe de neuf à sept lamelles.


Le Tamron 28-300 mm f/3,5-6,3 Di VC PZD.

Retrouvez l’intégralité des caractéristiques dans les fiches techniques publiées dans les onglets ci-contre. Pour l’instant, les tarifs sont inconnus. La sortie de ces deux zooms, chacun en montures Canon, Nikon et Sony, est annoncée pour l’été prochain.

Fiche technique Tamron 28-300 mm f/3,5-6,3 Di VC PZD

  • Type : Zoom transstandard pour 24 x 36
  • Montures : Canon, Nikon, Sony
  • Focales : 28-300 mm
  • Focales sur APN APS-C : 42-450 mm éq. 24 x 36
  • Ouvertures maximales : f/3,5-6,3
  • Ouvertures minimales : f/22-40
  • Construction optique : 19 lentilles en 15 groupes
  • Protection : -
  • Zooming : mécanique
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : oui
  • Diaphragme : 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 49 cm
  • Accessoires : pare-soleil fourni
  • Diamètre du filtre : 67 mm
  • Dimensions (L x ø) : 96 mm x 74,4 mm
  • Poids : 540 g

Fiche technique Tamron 16-300 mm f/3,5-6,3 Di II VC PZD Macro

  • Type : Zoom transstandard pour APS-C
  • Montures : Canon, Nikon, Sony
  • Focales : 16-300 mm
  • Focales sur APN APS-C : 24-450 mm éq. 24 x 36
  • Ouvertures maximales : f/3,5-6,3
  • Ouvertures minimales : f/22-40
  • Construction optique : 16 lentilles en 12 groupes
  • Protection : -
  • Zooming : mécanique
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : oui
  • Diaphragme : 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 39 cm
  • Accessoires : pare-soleil fourni
  • Diamètre du filtre : 67 mm
  • Dimensions (L x ø) : 99,5 mm x 75 mm
  • Poids : 540 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Reste à voir les tests et les prix... je crains un peu pour le piqué de ces optiques (surtout le 16-300) je pense que 16-200 suffisaient mais on sera peut être surpris... par contre un 24-300 en FF aurait vraiment apporté quelque chose par rapport au très courant 28mm de la concurrence en courte focale... mais ça doit être encore trop difficile à réaliser à des coûts raisonnables...

  • Le 18-270 étant affecté d’un assez fort vignettage et d’un piqué passable, espérons que le nouveau venu ait corrigé ces deux défauts.
    Sinon, l’idée d’un polyvalent 24-450 est sympa en soit à emmener en voyage complété d’un ou deux fixes à grandes ouvertures dans la besace.

  • Des cailloux bas de gamme, à ne surtout pas acheter.
    De telles longueurs optiques ne devraient jamais autoriser de telles compacités, au risque d’avoir une qualité optique médiocre, avec un piqué inexistant, un fort vignettage et des aberrations chromatiques en veux-tu en voilà.
    Tamron ferait mieux de prendre exemple sur Sigma qui modernise et innove sa gamme optique, la rendant de plus en plus égale, voit même supérieure dans certains points, à Nikon et Canon. Tamron en effet, ferait mieux d’imiter Sigma en proposant des transtandards d’excellente qualité tels que des 24-105, 16-35, 18-35 et autres. Ils ont commencé à marcher sur le bon chemin en proposant leur 24-70 f2,8, et un nouveau 70-200 f2,8, mais depuis, plus rien.

  • Il faut attendre de voir. Ils ont sorti un 150-600mm qui a eu de bons tests aux US. Je ne suis pas certain qu’un 16-300mm répondent aux mêmes besoin qu’un 24-105. Et niveau prix entre Tamron et Sigma cela n’a rien à voir. Perso j’ai un 18-270 qui me convient pour les voyages, tout dépend de ce que l’on souhaite faire et se son budget. Pour moi ca reste une bonne alternative et les dernières optiques sorties sont plutôt très bonnes si on pense au 70-200 f2,8 et 24.70 f2,8

  • @ Yousest
    Généralement, les objectifs de ce genre sont plutôt réservés à ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter des objectifs haut de gamme, tels que des transtandards ouvrant à f2,8 ou f4 minimum, ou même des optiques fixes haut de gammes ouvrant à f1,4 / f1,8 ou f2.
    Eh oui, les meilleurs cailloux sont ceux ayant une ouverture constante ( allant de f1,4 à f4 ) et non une ouverture glissante tout azimut ( genre f3,5-4,5 ou f4,5-5,5 ). Faut être honnête, les cailloux à ouverture glissante, c’est de la merde !
    Et vous remarquerez que pas mal de ces genres d’objectifs à ouverture glissante sont des longues focales, comme ces deux Tamron... Je ne peux pas croire que ces genres d’objectifs, tels que les 18-200, 28-300, 18-270, 16-300, Charlotte, Russi et compagnie, soient des objectifs de qualité. C’est pas possible.

  • Nikoniste,
    Certains internautes n’ont pas forcément vos moyens. Cela dit même la fameuse série L de Canon fait parfois de l’ouverture "glissante" (70-300 4-5,6) par exemple. Ce n’est pas le meilleur mais il est très qualitatif.
    Mais moins bon que mon 70-300 2.8, certes... ;-)
    Une dernière remarque, Nikoniste, changer de marque et arrêtez de shooter avec la marque jaune, c’est de la daube en barre... Ouarf et re_ouarf !!

  • @ saks

    Je vous rassure, je n’ai pas les moyens de m’acheter tous les meilleurs objectifs, je fais juste un constat. Et à choisir entre un objectif à ouverture constante et celui à ouverture glissante, y a pas photo, je choisirai sans hésiter le premier, et mettrai le deuxième à la poubelle.
    Ce que je fais, c’est d’économiser, puis de m’acheter l’objectif que je rêve, quitte à attendre plusieurs mois, au lieu de shooter avec des sous-objectifs à la fiabilité douteuse et digne d’un produit chinois.
    Et généralement, je paie en plusieurs mois (par 3 fois) mes objectifs, parce que justement je n’ai pas les moyens de les payer cash et d’un seul coup.
    Il faut donc être patient et être économe, ce que je fais, au lieu de sauter directement et à l’aveuglette sur des objectifs qui n’ont valent pas la peine. C’est mon avis, c’est tout. Et je le trouve même légèrement supérieur au Nikon 24-70 f2,8 que je possède aussi. C’est dire.
    Et dans quelques mois, j’ai l’intention de m’acheter le Sigma 18-35 f1,4, couplé avec un Pentax K3. Oui, en full frame, suis Nikoniste, mais en DX, suis Pentaxiste...

    Pour ce qui est de la marque jaune, oui, je suis Nikoniste, mais pas au point d’être aveugle, puisque j’achète également des marques tiers, comme Sigma et même Tamron. A ce propos, j’aiacheté dernièrement le 24-70 f2,8 de Tamron, en 3 fois, et je dois dire qu’il claque sévère.

  • C’est le Sigma 18-35 f1,8 et non f1,4... Désolé.
    Et je possède aussi le Tamron 24-70 f2,8 que je trouve égal, voir un peu meilleur au Nikon...

  • affirmer que les objectifs à ouverture glissante c’est de la merde est très réducteur... il y en a d’excellents (même meilleurs que certains à ouverture constante) les 10-24 nikkor et 10-22 canon sont plus homogènes que le 17-40 et le 1er 16-35 canon... le nouveau 24-85 nikon n’est pas moins bon que le 24-120 f4. le 15-85 canon est lui aussi très bon... quand aux superzooms il y en a qui s’en sortent très bien (le nikkor 18-200 par ex) et sont vraiment très agréables à utiliser sur le terrain certains pros font ce choix en complément d’un matériel pro trop encombrant et se surprennent même a utiliser d’avantage leur petit kit accompagné de une ou deux focales fixes que leur matos pro lourd et encombrant...

  • Le 28-300/3.5-6.3 VC PZD est une excellente nouvelle.
    Tamron prend acte de la montée en puissance du FF ainsi que sa relative démocratisation (on trouve des reflex FF à moins de 1500 € et l’A7 se trouve à moins de 1200 €).
    Tamron en prend acte et propose fort logiquement le premier hyperzoom
    du marché dans une version modernisée (arrivée du PZD) et une finition améliorée. Le tarif de ce zoom devrait être plus compétitif que celui du
    28-300 Nikkor. Le poids et l’encombrement répond à une demande.
    Les progrès de l’optique (arrivée du verre UXR, utilisation massive des asphériques moulées, utilisation intensive des lentilles LD.)
    devraient contribuer à améliorer les performances de ce zoom.

    Certes, comme le dit Nikoniste, les performances optiques de ce zoom
    seront inférieures aux zooms classiques ou aux focales fixes mais
    Tamron répond à une demande.
    En effet, il existe une pléthore d’hyperzooms sur le marché, ce qui prouve leur popularité.
    Il existe effectivement de nombreux photographes qui sont prêts à sacrifier
    "dans une certaine mesure" les performances optiques au profit
    de la polyvalence.
    Compte tenu du fait que ce zoom rentre dans une sacoche , "remplace",
    dans une certaine mesure , 7 focales fixes tout en ne pesant que 540g,
    ce zoom sera capable de trouver sa clientèle chez les utilisateurs de boîtiers
    FF chaque jour toujours plus nombreux.
    Du temps de l’argentique, les 28-300/3.5-6.3 étaient déjà très populaires.
    Il ne fait aucun doute pour moi que Sigma ne devrait pas tarder à sortir
    à son tour un 28-300 afin de ne pas laisser l’exclusivité de ce produit
    à son concurrent.

    Avis réservé sur le PZD qui n’est pas exactement(à ma connaissance !) équivalent aux moteurs ultrasoniques qu’on trouve chez
    Canikon ou même de l’USD de Tamron.


    En ce qui concerne le 16-300, je rejoins davantage l’avis de Nikoniste : Je reste perplexe devant
    ce nouvel accroissement du range quand on connaît les perfs "asthmatiques" des 18-200 du marché en fin de range !
    Encore un zoom de (gros) "compromis" pour séduire les geeks ?

  • Tout d’abord je tiens à dire que je trouve les critiques envers nikon pathétiques vous êtes ridicule et absolument pas objectif ... par pitié arrêtez cette gueguerre infantile on va finir par se dire que vous n’êtes pas très malin... canon, nikon sony olypus pentax pana fuji etc... TOUS sont excellents ils répondent juste à des attentes différentes. Quand au Tamron 16-300 je ne sais pas trop qu’en penser... tous les transtandards que j’ai testés et dont les longues focales étaient sup à 200mm m’ont parus relativement moyens pt de vue piqué les seuls bons à mon sens sont les 18-200 nikon et canon (particulièrement le nikon) je pense qu’un 16-200 serait plus judicieux d’autant plus que la plage 200 à 300 mm n’apporte pas grd chose...en terme de polyvalence

  • Bonsoir, quelqu’un SVP peut il me dire si le 28-300 de tamron pour Full frame si j’ai bien compris est compatible sur APS-C ayant les 2 appareils, ça pourrait me donner pour de la qualité avec EOS6d 28-300 et 44.8-480 pratique selon les promenades mais surement un peu moins bon pour mon EOS70d ? merci pour vos réponses.
    Ca change tout pour moi si je ne peux le mettre sur mes 2 appareils !

  • Faut il donner un avis tranché sur un matériel que l’on ne connait pas et que l’on n’a pas essayé, un bon 16-300 (ou un 18-300) est bien entendu quelque chose dont on rêverait logiquement tous, même en complément d’objectifs plus performants, pour voyager c’est sans doute l’idéal, Mais il faudrait l’avis "objectif" de ceux qui en possèdent