Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Tamron 28-75 mm f/2,8 : premier zoom Di en monture FE !

22/02/2018 | Benjamin Favier

Cela devait bien finir par arriver. Tamron dévoile enfin une optique en monture E, qui couvre le plein format. S’il faudra patienter jusqu’à la fin du premier semestre, l’offre continue de s’élargir pour les possesseurs d’hybrides Sony…

Présentation

Un transstandard de plus en monture E. Les possesseurs de Sony A7 ont déjà le choix entre le 28-70 mm à ouverture glissante, le 24-70 mm f/4 signé Zeiss ou le 24-70 mm f/2,8 G Master. Bientôt, un quatrième larron va faire son arrivée : avec le 28-75 mm f/2,8 Di III RXD, Tamron propose pour la première fois une optique en monture E couvrant le 24 x 36. La plage de focale fait écho au Tamron AF 28-75 mm f/2,8 XR Di LD IF, conçu pour les reflex. Ici, le sigle Di III signifie qu’il s’agit d’un modèle destiné aux appareils hybrides. Il existe déjà des zooms Di III en monture E pour l’APS-C, mais aussi pour le Micro 4/3.

Il faudra patienter jusqu’à la fin du premier semestre pour mettre la main sur un exemplaire de test. Et pour l’instant la liste des caractéristiques fournies par le constructeur est parcellaire. Nous n’avons pas de précisions sur la formule optique.

En revanche, un nouveau système de motorisation apparaît : RXD pour Rapid eXtra-silent stepping Drive, optimisé pour un fonctionnement silencieux en vidéo. En outre, le zoom sera compatible avec le système DMF des Sony Alpha.

La distance minimale de mise au point est impressionnante au grand-angle, soit 19 cm ; tandis qu’elle passe à 39 cm à 75 mm. Tamron indique que le zoom pèsera quelque 550 g, mesurera 117,8 mm de long et qu’il sera doté de joints d’étanchéité. La lentille frontale bénéficiera d’un traitement à la fluorine. C’est tout ce que nous savons pour l’instant.

- Le site de Tamron 

Fiche technique

  • Prix : NC
  • Type : Zoom
  • Focales : 24-70 mm
  • Monture : Sony E
  • Formule optique : NC
  • Bague de mise au point : oui
  • Protection tout temps : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouverture maximale : f/2,8
  • Ouverture minimale : NC
  • Diaphragme : NC
  • Distances minimales de mise au point : 19-39 cm
  • Pare-soleil : oui
  • Diamètre du filtre : NC
  • Dimensions (L x ø)  : 117,8 x NC mm
  • Poids : 550 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Mai que voilà une bien bonne nouvelle. En effet , entre le très cher et très moyennement bon zeiss 24-70 f4 et le très moyen 28-70, voilà un choix qui va sûrement être plus pertinent si les perfs sont au rdv...

  • Oui, mais trop limité en focale. Je ne comprend pas trop pourquoi tous les fabricants sortent des 24x70, mais que fait-on à 70mm ? surement pas un portrait en cadrage serré !
    J’attend au minimum un 24x100, quitte à perdre un diaph.

  • Le 28-75 actuel pour les réflex (Sony monture A, Canon et Nikon) n’ayant pas une réputation exceptionnelle, attendons pour voir si la formule optique a été changée et si les resultats sont à la hauteur des espérances ?

    Pour ceux qui trouveraient l’amplitude de la couverture focale un peu juste, rappelons qu’il existe un FE 24-105 dans la gamme Sony.

  • @ 3 : Oui bien sur, mais ici il est question des indépendants. Et ma question reste posée : si par exemple la plupart des marques font des 24x70, pourquoi des indépendants, comme Tamron, Sigma ou d’autres, ne proposent pas d’autres focales. D’autant que les prix se resserrent de plus en plus et que le bénéfice prix/indépendants diminue d’autant.

  • D’ailleurs, ça serait intéressant un petit comparatif entre le Sigma et le Sony.

  • Tamron joue la différence, c’est bien, je trouve.
    Certains ne le prendront pas à cause de l’absence du 24mm, d’autres le prendront pour les 550g pour un zoom F2.8, plus léger que le Canon 24-70mmf4 (!!) et le Tamron 24-70 et ses 900g, et pour son prix sûrement moins prohibitif que le Sony 24-70mm f2.8. En voyage, il complétera très bien un 16-35mm f4.
    Curieux de voir comment ce zoom se débrouille côté qualité optique et AF.

  • Pourquoi ils ne font pas un 24-100 ? C’est simple.
    A 24 mm on a trop de problèmes à corriger. Voyez chez nikon, aucun 24-120 ne tient vraiment la route.
    75 mm represente la,focale à partir d laquelle démarrent les 70 ou 75-200 et de c fait cela rend cette optique complémentaire. Enfin, ouvrant à f2,8 , Tamron a choisi de privilégier la légèreté relative et l’encombrment et le,poids réduit, ce qui me semble un choix bien plus rationnel en FF au moment où le,poids et l’encombrement deviennent des freins à l’achat, de plus en plus.

  • @8 le poids un freins à l’achat pour vous, pas pour les autres je viens de m’acheter un 300mm f/2,8 canon il faut aussi pensée à la revente le 24-120 nikon se revend mieux qu’un tamron

  • L’un des intérêts de la monture FE est de s’adapter sur des boîtiers moins lourds et encombrants que les classiques réflex.
    Même si certains objectifs dédiés à cette monture ne peuvent être réduits en poids et taille, je trouve le positionnement Tamron judicieux pour conserver la discrétion et la maniabilité souvent de mise en reportage.

    Un 300mm f/2,8 est d’un tout autre usage et en tirer la quintessence à main levée n’est pas donnée au premier venu. Cependant, cela correspond aussi à un type de clientèle.

    Vaste débat que d’anticiper un achat sur l’estimation de sa valeur de revente. C’est probablement plus un sujet à considérer pour le pro qui envisage de renouveler son materiel après amortissement que pour l’amateur (fusse-t-il éclairé) dont le but est de choisir le meilleur rapport qualité/prix en fonction de ses besoins sans avoir à se poser la question d’une hypothétique revente.

    Quand on voit les progrès des indépendants pour réaliser des optiques qui parfois surpassent celles des fabricants d’appareils (toutes marques confondues), la période de garantie originale bien plus longue et certains SAV réactifs et moins discriminants ; on peut se poser la question de savoir si le prix de revente n’est pas en passe de basculer au profit du matériel des dits indépendants ?

  • @10 Il faut être atteint d’un parkinson sévère pour ne pas arriver à photographier avec 300 stabilisé. Ou être dans une cave !
    J’arrive à l’utiliser même monté sur mon aps-c (donc 480mm). Et il est loin d’être aussi lumineux que le 2.8 de @gabriel.
    Ce sont des préjugés ! Tout comme le sempiternel problème de poids...
    Essayez un 300 stabilisé et vous verrez s’il faut être un Superman pour ne pas tétaniser ses muscles :)

  • @11
    jécrois que monsieur @10 a voulu dire ne se rapporte pas à la stabilisation mais à la maîtrise de l’optique de maniere générale et je confirme , un 300 n’est pas évident à utiliser , qu’il soit stabilisé ou non.

  • Mon 300mm f/2,8 je l’utilise en proxy photo à main levée sans problème pour la faune pareille sans trépied j’aime être mobile en photo.. bonne journée à vous