Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Tamron 35-150 mm f/2,8-4 DI VC OSD : Prise en main

15/07/2019 | Jean-Marie Sépulchre

899 € - Tamron propose parfois des formules originales... lors que beaucoup de constructeurs font rimer en « pro léger » 16-35 avec 24-105 ou 24-120 mm, il semble plus rationnel de coupler un 17-35 mm à un 35-150 mm, ce qui donne plus de latitude de cadrage sans recouvrement de focales.

Si le 17-35 mm f/2,8-4 présenté à l’été 2018 (et mesuré par nos soins comme présentant une belle qualité optique) n’est pas une formule qui défraie la chronique, il est rare de commercialiser un 35-150 mm. On se souviendra des 35-105 mm des argentiques de la fin des eigthies, mais Tamron propose avec son zoom ouvert à f/2,8-4 une alternative à des offres de f/4 constant qui conduisent à disposer de plusieurs objectifs de même focale, par exemple 16-35, 24-105 et 70-200 pour terminer. Or stopper la progression à 150 mm n’est pas du tout irrationnel quand on a été le pionnier des 150-600 mm dont la version G2 est le dernier développement de qualité. On peut donc constituer un équipement complet de zooms pour reflex 24 × 36 avec ces trois modèles. Mais le constructeur met en avant un autre argument : le 35-150 serait destiné en priorité aux photographes de portraits utilisant un unique objectif pour des cadrages variés, de la photo en pied au gros plan.

JPEG - 141.3 ko
Ci-dessus : Des joints protègent l’objectif contre la poussière et l’humidité.

Fiche technique et formule optique

Doté de joints d’étanchéité, y compris sur la baïonnette, le 35-150 mm offre une finition soignée, proche de celle de la série G2 de la marque. La bague de zooming est ferme mais sans à coups, celle de mise au point manuelle nous semble un peu étroite, le 70-210 mm testé dans notre numéro 110 en offrait une plus large. Mais la mise au point peut se faire jusqu’à 45 cm de distance, un effet « proxi » très appréciable à la plus longue focale. Le 35-150 mm pèse 790 g contre 860 g au 70-210 mm, nous nous trouvons dans la même catégorie de produits, amateur expert ou « pro léger ». L’autofocus est précis et très silencieux et le stabilisateur nous a permis des prises de vues nettes avec un gain de plus de 4 crans de vitesses, soit 1/8s à 150 mm de focale. Reste qu’il faut rester concentré et attentif. La formule optique comporte 19 lentilles réparties en 14 groupes, dont 3 asphériques hybrides et 3 verres à faible dispersion et le diaphragme est à 9 lames arrondies pour des flous plus réguliers.

JPEG - 40.9 ko
Ci-dessus : Formule optique du 35-150 mm f/2,8-4 DI VC OSD

- Formule optique : 19 lentilles en 14 groupes (3x ED + 3x ASPH)
- Distance minimale de mise au point : 45 cm
- Filtre : 77 mm
- Diaphragme : 9 lamelles arrondies
- Motorisation : Oui
- Stabilisateur : Oui
- Joint d’étanchéité : Oui
- Dimensions : 84 × 126,8 mm
- Poids : 790 g
- Accessoires : Bouchons, pare-soleil
- Fabrication : Chine
- Monture : Canon EF, Nikon F
- Prix Public Conseillé : 899 € TTC
- Fiche technique complète du Tamron 35-150 mm f/2,8-4 DI VC OSD [Source Tamron France]

NOUVEAU ! ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT DE DURÉE
MDLP lance en 2018 une offre d’abonnement sans engament de durée sur sa version numérique (disponibles smartphones, tablettes et ordinateurs). Vous êtes libre de résilier ou suspendre à tout moment votre souscription par l’envoi d’un simple émail à l’adresse émail à abonnement@lemondedelaphoto.com Afin de vous faire découvrir cette offre pour vous procurer votre magazine préféré, nous vous proposons une offre préférentielle : vous payez 1€ le premier numéro, puis 3,90 € les numéros suivants. Paiement par CB 100% sécurisé par la société Générale. Cliquer sur ce LIEN pour bénéficier de cette offre.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour, cet objectif fait écho au Sigma 50-150mm f/2.8 ex dc apo os hsm.
    Cet objectif a très peu ou pas eu de tests dans la ‘’presse spécialisée’’.
    En tous cas, je n’ai rien trouvé en France… ??!
    Je l’ai utilisé sur Canon 400D, 700D, 70D et maintenant avec le 77D.
    Pouvez-vous me dire si ce Tamron est plus qualitatif que le Sigma ?
    Merci par avance pour vos informations.
    Photographiquement votre !

  • J’ai également eu le Sigma 50-150 f/2,8 en version non stab.
    Sur les 12 mpx du D90 ça passait bien, l’allonge jusqu’à un éq 225 mm en restant à f/2,8 était bien sympa à utiliser.
    Là, autant pouvoir démarrer à 35 est clairement un gros plus, autant être limité à 150 sur le 6D me fait rester sur ma faim.
    Je pourrais l’utiliser et regagner jusqu’à 240mm sur le 80D, mais à seulement f/4,0.
    De fait, je trouve que cet objo a un placement comme qui dirait "bancal" dans la gamme...

  • RE Bonjour ! Petite précision, avec cet objectif, je fais principalement des photos de sport en équipes en salle. Un 70-200 est ’’trop long’’ et un 24-105 est ’’trop court’’ ! Mr Sépulchre, avez-vous un avis technique en comparatif de ces 2 objectifs ? Le Tamron me tente pour le gain de poids non négligeable après une journée de prise de vue dans un gymnase ! ...mais sans perte de qualité !
    Merci par avance pour les retours d’informations.
    Photographiquement votre !

  • @4
    Pour une utilisation sur un capteur APS le Sigma gardera pour lui une ouverture plus lumineuse en longue focale mais comme indiqué dans l’article, dans la mesure où ce sont les bords et angles qui demandent d’être attentifs sur le Tamron, je pense qu’il n’y aura aucun problème de qualité en l’utilisant recadré avec un 77D !

  • Merci pour ce test, je compte aussi shooter dans une optique de sport (Course de velo, mais également club de foot en salle), et il me semble bien au niveau du rapport qualité/prix. Je vais voir si je peux trouver quelque part où l’essayer.

  • je possède ce zoom sur un Nikon D750 ’ très bon et pique a toutes les focales - bref du très bon pour bosser en studio ( photos de modèles féminin )