Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD : le verdict

13/07/2012 | SEPULCHRE Jean-Marie

LE VERDICT

- Caractéristiques :

Ce premier trans-standard pro stabilisé répond parfaitement aux besoins du photographe généraliste.

- Fabrication :

La construction est très sérieuse et la finition soignée.

- Ergonomie :

L’autofocus est rapide, très silencieux et précis. La stabilisateur est efficace. On regrette que la bague de zooming soit un peu étroite.

- Qualité optique :

Le piqué est exemplaire et homogène, à toutes les focales et aux ouvertures courantes. Le vignetage et l’aberration chromatiques, un peu élevés, sont peu gênants en pratique par contre la distorsion nécessitera une correction en post-traitement pour le paysage.

- Rapport qualité prix :

Ce nouveau modèle marque un point face à la concurrence, compte tenu de sa haute qualité et de son prix maîtrisé..

NOTE GLOBALE : 8,6 / 10

"Ce qu’on a aimé"

- Premier transtandard pro stabilisé
- Piqué très élevé pour le reportage
- Autofocus très rapide

"Ce qu’on a moins aimé"

- Mise au point manuelle perfectible
- Coins de l’image un peu faibles en paysage
- Distorsion à corriger en post traitement

MDLP N°48, Août - Septembre 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test du Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD dans notre numéro quarante-huit du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 48 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • "Ce zoom présente l’angle le plus large du marché en format 24 × 36 et pourra rendre de grands services en reportage « rentre dedans », à condition d’user d’un boîtier acceptant de monter en ISO, car il manque de luminosité même à sa focale la plus courte. En paysage par contre on est habitué de fermer les ultra grands angles autour de f/11 !" Etes-vous ben sûr de ce qui précède ? Ou peut-être MDLP est encore victime d’un hacker ?

  • « car il manque de luminosité même à sa focale la plus « courte »

    Je ne comprend pas, il ouvre à 2.8 !

    Merci pour le test

  • Le diamètre du filtre (82mm) est rédhibitoire pour ceux qui ont des filtres en 77mm, sans parler du coût !
    Ne serait-il pas intéressant de comparer avec une optique comme le 28-75 de chez Tamron (qui a bonne réputation) pour constater s’il y a une vraie évolution ?

  • Bonjour Jean-Marie,

    Tout d’abord bravo pour vos articles : reportage en Inde & ce test, de + ces compléments sur le site sont vraiment un PLUS !
    Et puis j’ai acheté votre ebook sur le D800 & ses possibles optiques : là aussi tout est bien expliqué, clairement, sans partie pris exagéré en prévenant aussi bien que possible chaque profil de photographe des limites de chaque choix en fonction des buts & usages recherchés.
    Votre rédactionnel est donc vraiment une aide bien précieuse pour tous ceux qui recherchent un avis reposant sur de solides analyses et surtout expériences photographiques.

    Ceci étant dit j’en viens à ma question : maintenant que ce Zoom est sorti en monture Nikon, conserveriez-vous à première vue le même verdict pour une utilisation sur un D800 ? Ou vous faudrait-il tout de même re-tester avec le boîtier ?

    Merci par avance de votre réponse, bonne continuation & chapeau pour votre travail.

    Bien cordialement.

    PierreGF.

    • On attend le test du 24 85 AFS VR Nikon pour ceux qui ne veulent pas investir dans ces "monstrueux" zooms "pros" à f 2.8.......

      Merci quand même pour les infos

    • Vous l’aurez dans un mois...peut-être avec un nouveau boîtier, qui sait ? ;o)

    • Bon je n’ai pas attendu........
      retour d’expérience sur D800 d’une semaine et 500 photos (ce WE en fait) de ce nouveau Tamron dans Paris : photos de rue, portraits, paysages & ambiances de rues animées de nuit.
      D’abord un peu d’histoire :
      je pensais que mon Sigma 24-70 f2.8 de 2ans passerais sans problèmes sur mon nouveau D800, j’ai rencontré 4 problèmes récurrents sur le D800 :
      1) le flou de bougé fréquent obligeant une vitesse systématiquement plus élevée que d’habitude ;
      2) le curseur d’AF/M situé au milieu du fût par frottement sur ma hanche (j’utilise une courroie BlackRapid) passait en M ... j’ai raté quelques instant décisifs comme on dit ;
      3) la bague de zoom étant fluide... trop fluide avec ma BlackRapid le fût "s’allonge" sur ma hanche passant de 24 à 70mm ;
      4) la baïonnette pas suffisamment étanche laissait rentrer la poussière, nécessitant (en + du nettoyage à l’allumage & extinction) le nettoyage en profondeur par le menu du D800, néanmoins beaucoup d’images étaient tachées.
      ces 4 problèmes sont résolus avec le Tamron :
      1) stabilisateur efficace à 90% des cas de jour comme de nuit ;
      2) les curseurs AF/M & stabilisateur On/Off sont en bout de fût près du boitier : donc plus de frottement ;
      3) un curseur "bloque" à 24mm l’objectif, la bague de zoom étant ferme (sans point dur) le fût ne "tombe pas facilement de toute façon ;
      4) le joint de baïonnette est efficace je n’ai plus de tache même en ayant changé 3 fois d’objectif dans la rue.

      En conclusion très satisfait pour mon usage amateur, les points négatifs non bloquants à mon usage :
      - le vignetage un peu fort à grande focale (j’ai sélectionné correction élevé sur le boitier pour corriger) ;
      - la distorsion à 24mm (peut-être corrigée via NX2) ;
      - le manque de piqué à 70mm sur les bords/angles en dessous de f4/f5.6.

  • Une vraie aiguille dans le pied de Canon, l’arrivée de ce 24-70 stabilisé en même temps que la version II du précieux 24-70 de la série L. Avec le manque d’audace de canon sur ce coup-là (pas de stabilisation, simple mise à jour certe qualitative...) et surtout un prix déconcertant, je me laisse tenter par ce Tamron (mon premier "non-Canon" après 4 objectifs L)...

  • Bonjour à tous et toutes,

    je suis l’heureux propriétaire de cet objectif, monté sur un Nikon D800 (non E).
    Résultats en conformité avec mes espérances, donc, très satisfait par l’achat de ce Tamron. ;-)
    Certains défauts constatés dépendent des personnes, je pense aux bagues de mise au point et de zooming. Celles-ci me conviennent, mais, je n’ai pas de grandes paluches. :-)

    S’il est vrai que cet objectif n’est pas "de la marque" et ne peut donc pas avoir ses défauts corrigés directement lors de la prise de la photo, il n’en demeure pas moins un très bon objectif à mes yeux.

    Pour celles et ceux pour qui la perfection est de mise, je pense au post-traitement de la distorsion par exemple, je vous invite à aller sur le site de Tamron et de télécharger le logiciel Silkypix (http://www.tamron.com/fr/download/silkypix/). Le numéro de licence est normalement fourni avec l’objectif, sinon, un e-mail à Tamron avec les références d’achat de votre objectif et ils vous enverront en retour un numéro de licence, cela gratuitement et rapidement.

    Pour info, j’utilise aussi le Nikon 70-200 AFS-VR 2,8 première génération qui fait de magnifiques photos et d’autres objectifs en ouvertures 2,8 ou 1,4 ou 1,8 (Nikon et Sigma macro).

  • Une question : sur le test dit des briques, on voit que l’immeuble n’est pas perpendiculaire par rapport a l’objectif. Cela entraine necessairement une différence de distance de MAP entre les angles et le centre. Même si ce sont des longues distances est-ce que cela ne peut pas entrainer une certaine détérioration du piqué ?

    • Certes le piqué me semble un peu en retrait (expression empruntée à un test) surtout à 24 dans les angles inférieurs des photos mais ce n’est que mon impression.
      Ce phénomène disparait presque en diaphragmant d’un cran. D’ailleurs, cet objectif est reconnu par DxOv8 (que j’utilise et je le préfère à DPP)et la correction proposée est Quasi parfaite.
      J’avais téléchargé les RAW de ce test pour essai avant achat.
      Cet objectif me semble trés honnête pour le prix avec le stab.

  • Bonjour
    Je ne sais toujours pas si je vais achetez ce Tamron SP 24-70 mm f/2,8 Di VC USD j’ai eu pour écho que ce modèle très bien référencé avais un défault celui ci était de déchargé rapidement les accus du boitier je sais qui a une reprogrammationa faire faire en sav avec leur logiciel , un deuxième point étais de prendre la garantie 5 ans fortement conseillé quand pensé vous ? merci

  • Après un peu plus de deux ans d’utilisation (achat en juillet 2013), je reste entièrement satisfait des performances optiques de ce caillou (sur eos 40d, eos 1dmkIII et eos 6d)
    Par contre, il vient de me lâcher sur le plan mécanique (?) : il ne fonctionne correctement qu’à 24mm. Au delà, un bruit anormal lors de la mise au point, et un message d’erreur (err01)
    Pas grave : fort de la garantie 5 ans offerte par Tamron, je l’ai renvoyé en SAV.
    ET C’EST LA QUE LES ENNUIS COMMENCENT !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Tamron prétend n’avoir jamais reçu le carton de garantie, pourtant renvoyé dans les 15 jours suivant l’achat.
    Avec à la clé, un devis de 160€ !!!!!!!
    Sachez donc, en toute connaissance de cause, que si vous n’avez pas pris la précaution de renvoyer votre garantie en RECOMMANDÉ, avec accusé de réception, votre objectif ne sera garanti que 2 ans !!!!!!!!!
    Le constructeur s’éxonère de ses obligations par un petit tour de passe-passe d’une mauvaise foi écoeurante.
    Affaire à suivre...

  • possesseur de cet optique depuis décembre 2012, je suis très satisfait de ses qualités optique. en revanche coté solidité c’est une autre affaire :
    Un an après l’achat, le zoom se bloque mécaniquement à 57 mm... envoie au SAV qui assure la remise en état sous garantie. Il y a quelques jours, un bruit curieux attire mon attention lors d’une prise de vue. la lentille frontale se promène dans l’objectif. Je suis extrêmement soigneux et suis très déçu par les qualités mécaniques de ce zoom. je fais réparer, revends et remplace par la même optique chez Canon... dommage.