Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

The Becket Pictures de Gregory Crewdson

22/07/2017 | Nadia Trujillo

Le Fonds régional d’art contemporain Auvergne rend hommage cet été à l’oeuvre de Gregory Crewdson. Peu connu dans l’Hexagone, le photographe américain est considéré outre-Atlantique comme un véritable maître de la photo-fiction.

GIF - 258 ko
Mother and Daughter, 2014
Photo : Gregory Crewdson

Quand on découvre les photographies de Gregory Crewdson pour la première fois, on ne peut qu’être saisi par un sentiment de fascination étrange. Comme si quelqu’un avait appuyé sur « pause » au moment crucial du dénouement d’un drame psychologique dont on ne connaîtra jamais, ni le début, ni la fin. Chaque image nécessite le déploiement et les moyens techniques d’une équipe entière de tournage. Les décors intérieurs sont entièrement reconstitués en studio et le moindre détail est savamment étudié. Les personnages que Crewdson met en scène semblent tout droit sortis du cabinet de son père, psychanalyste, dont plus jeune, il écoutait, l’oreille collée au plancher, les multiples névroses. Auteur majeure de la scène photographique américaine, adulé par nombre de chefs opérateurs de cinéma dont il a largement influencé le travail, Gregory Crewdson reste méconnu à l’intérieur de nos frontières. La rétrospective présentée par le Frac Auvergne est en effet, la première en France dédiée à l’oeuvre de cet artiste de génie qui a su saisir derrière ses propres drames, le rêve américain à son crépuscule.

GIF - 202.2 ko
Sans titre (Beneath the Roses), 2007
Photo : Gregory Crewdson

- Crédit image d’accueil : Photo : Gregory Crewdson / Courtesy Gagosian and Galerie Templon / The Shed (Cathedral of the Pines) - 2013

Informations pratiques

- Où : FRAC Auvergne
- Quand : du 20 mai au 17 septembre 2017
- Site du Fonds régional d’art contemporain Auvergne

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.