Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

The Magnum Square Print Sale : tirages à 100 $

30/10/2017 | Sandrine Dippa

Magnum Photos s’associe à Aperture et renouvelle son opération Square Print Sale. Pendant cinq jours, les photographies d’une centaine de photographes emblématiques sont proposées à 100 $.

Si vous aviez raté la dernière Magnum Square Print Sale, réalisée à l’occasion des 70 ans de Magnum, il est peut être temps d’y remédier. Du 30 octobre au 3 novembre, la coopérative photographique fondée en 1947 et Aperture renouvellent l’opération en proposant des tirages à 100 $. Les photographies signées mesurent comme pour la précédente vente 6 x 6’’ (15,2 x 15,2 cm). Une centaine d’images sont disponibles dans la boutique en ligne de Magnum, dont celles d’Abbas, de Robert Capa, d’Alec Soth, de Vik Muniz, de Bruno Barbey, de Raymond Depardon, de David Seymour, de Mary Ellen Mark, de Larry Towell, de Martin Parr, de Jamel Shabazz, d’Elliott Erwitt ou encore d’Harry Gruyaert.

- Le site de Magnum Photos

JPEG - 124.7 ko
Susan Meiselas – Magnum Photos
Shortie’s Dream. Barton, Vermont, USA. 1974 © Susan Meiselas / Magnum Photos
JPEG - 169.9 ko
Steve McCurry – Magnum Photos
Agra Fort Railway Station at dusk, with the Jama Masjid in the distance. Agra, Uttar
Pradesh, India. 1983 © Steve McCurry / Magnum Photos

Crédit image d’accueil : Awol Erizku - Aperture Untitled (Forces of Nature #1). 2014 © Awol Erizku courtesy Aperture

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Je trouve cette initiative vraiment intéressante. Seul problème : 100$ pour un 15 x 15 cm, ce n’est vraiment pas donné, même pour un tirage de musée de Magnum !
    Et puis 15 x 15 cm, ce n’est pas vraiment un agrandissement ; ils auraient pu monter à 8’’ x 8’’ (20 x 20 cm).

  • C’est vrai qu’un tirage 15x15cm, ça fait un peu timbre poste.
    En relativisant, on se dit que c’est un accès à des tirages signés par des photographes de renom.
    Si ce n’est pas à la portée de tout le monde, ca peut quand même toucher pas mal d’amateurs pas forcément très fortunés.

  • Dites-vous que les photographes ne touchent généralement pas grand chose et que souvent ils attendent des mois avant d’être rémunérés !
    Un exemple personnel : j’attends depuis un certain temps d’être rémunéré pour des photos exploitées par GEO Allemagne depuis avril 2016...
    Petite précision : il ne s’agit pas de Magnum mais d’une autre agence connue dans laquelle des photographes plus célèbres que moi déposent des clichés...
    Ce soir, en écrivant ces lignes, je prend la décision de cesser ma collaboration avec eux car je suis fatigué d’appeler pour être rémunéré et d’être finalement considéré comme un nanti de la photographie comme aurait pu le dire un certain Ara Güler.

  • "Une centaine d’images sont disponibles dans la boutique en ligne de Magnum"

    Une centaine d’images EST disponible dans la boutique en ligne de Magnum
    Cordialement

  • Diriez-vous un millier de femmes EST ENCEINT ou SONT ENCEINTES ?
    Il y a des cas ou l’accord selon le sens est préférable (et recommandé par l’Académie française)
    http://academie-francaise.fr/jean-pierre-j-zalana-0

  • Ce n’est pas en prenant les exceptions pour exemples que vous vous allez amélioer la langue française.
    Même l’Académie française cautionne le nivellement par le bas.

    De acuerdo, Miguel
    Certo, Miguel

  • @4, tout faux. SONT est juste, on parle bien des images plus que de la centaine.

  • @6 il ne s’agit pas d’améliorer la langue française avec des exceptions mais d’appliquer correctement les règles existantes ainsi que les exceptions qui en font partie.

  • "7"
    FAUX et archi NUL

    Centaine est le sujet du verbe

  • La langue française est importante...
    Mais n’oublions pas ici l’essentiel :
    le photographe professionnel où non (c’est à dire passionné et sans revenus) est devenu une serpillère dont tout le monde profite même LMDLP !
    Réveillez-vous !
    On veut toujours nous vendre plus de matériel mais on veut de moins en moins reconnaitre, notre regard, notre créativité, notre écriture, notre liberté...
    LMDLP est comme les autres, il défend ses petits intérêts en nous intoxiquant avec des infos de commerçant et des publi-reportages qui leurs permettent de subsister !
    Les lecteurs (site et revue) ils s’en moquent ; l’essentiel, c’est que leur petite entreprise rapporte de l’argent à travers des ventes ou des clics.
    Ne vous méprenez pas, je ne suis pas contre l’information même commerciale mais j’aime quelle soit, intelligente, responsable et analysée...
    Je me doute que la rédaction va réagir même peut-être me bannir mais j’en ai rien "à foutre" !
    Quand quelque chose les dérange, la censure est leur seul moyen de réfléchir pour avoir le dernier mot... ils ne chercent pas plus loin.

  • @10. Ça fait plaisir à lire, bravo, je suis entièrement d’accord avec vous. Ceci est une page de pub et n’en attendez rien d’autre. Le fric est la seule chose importante, si demain il leur faut montrer des tondeuses à gazon de Kikstarter : ils le feront, pour le fric ils sont prêt.

  • @3
    que dit votre contrat ? Tout est là. Géo Allemagne est la maison mère mais il y a des lois européennes et si vous êtes inscrit au sein d’une association professionnelle, elle peut faire pression ou alors mise en demeure.
    @4 et suivants
    l’orthographe est la,politesse de la,langue mais quant à faire un débat là dessus alors qu’il y a tant à dire de cette agence mythique qui regroupe autant de talents....
    quant’au fric, Ben oui , on n’est pas,chez les bisounours mais un magazine se doit de relayer les infos et celle ci , même avec des relents commerciaux, ne me semble,pas inutile. Cela fait’partie du monde de la photo si j’ose dire...

  • @12
    Merci pour votre attention !
    Ne vous inquiétez pas je connais mon contrat mais également les arcanes de la justice jusqu’à la cours Européenne quand c’est nécessaire et que le sujet en relève...
    Je profite de cette nouvelle intervention pour encourager d’autres photographes à se défendre d’un point de vue juridique dès lors que leurs droits sont malmenés voire bafoués ce qui est chose fréquente... C’est la seule manière de se faire respecter et d’empêcher notre situation se dégrader.
    Quant aux instances professionnelles que vous évoquez - par expérience - je peux affirmer qu’il est beaucoup plus rapide et profitable de se défendre soit même.

  • @12

    un magazine se doit de relayer les infos et celle ci , même avec des relents commerciaux, ne me semble,pas inutile

    L’utilité de relayer cette info est toute relative puisqu’il suffit d’être inscrit sur le site de Magnum pour recevoir ces infos par mail. On peut aussi suivre l’actualité de Magnum directement sur des pages de ... Magnum comme Twitter, et voir davantage de photos proposées (https://twitter.com/MagnumPhotos)