Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Topaz Studio : clonage logiciel ?

02/06/2017 | Laurent Katz

Topaz Labs, qui propose déjà une copieuse série de plug-ins, et un logiciel autonome pour les solliciter en faisant abstraction d’un Photoshop, d’un Lightroom ou d’un logiciel compatible, double son offre avec Topaz Studio, assorti d’une panoplie d’outils gratuits et d’autres payants.

JPEG - 336.4 ko
Notez à gauche les rendus prédéfinis, les calques d’ajustement à doite et un original histogramme par gamme chromatique (cliquer pour agrandir).
(photo LK)


L’éditeur américain s’est fait une certaine réputation avec l’efficace Topaz DeNoise, qui en est à sa sixième version, produit aussi Topaz Clarity pour jouer localement du contraste et soigner l’acutance ou encore Topaz B & W Effects 2 qui outre les outils de conversion monochrome applique « des grains argentiques », issus de de pellicules numérisées. Ces plug-ins compatibles Photoshop ou Lightroom, en rien autonomes donc, sont aussi animés par photoFXLab, un programme avec outils de retouche, effets, gestion de calques et masquage. Qui se comporte lui-même, au besoin, comme un plug-in.
Avec Topaz Studio, l’éditeur rejoue une partition similaire. Le programme, autonome, se pare aussi des atours d’un plug-in qui fait coucou dans le menu Filtre de Photoshop ou le menu contextuel d’une photo sous Lightroom. Sa base fonctionnelle se résume ainsi : aucune fonction organisatrice, pas de catalogage ou de visionneuse, seulement un empilement de réglages sous la forme de calques, des rendus prédéfinis ventilés en catégories, des commandes de masquage et une ouverture sur le photomontage. Cela dit, tout n’est pas dit. Le convertisseur Raw est associé à des corrections optiques automatiques ou manuelles pour les profils d’optiques non gérés. Le logiciel est pour l’instant gratuit, ce qu’annonce le site dédié à Topaz Studio. Mais sur le site standard, un bandeau annonce Topaz Studio pour 99 $ en promotion contre 274 $ en temps normal ! Avec un lien qui aboutit sur les ajustements payants de Topaz Studio, dont le regroupement en pack est annoncé à 137,5 $, en promotion aussi. Ah oui, je ne vous ai pas dit que la version de base contient des fonctions gratuites (voir ci-contre, les commandes bleutées), quand les autres sont payantes sur une base individuelle ou réunies dans le Pro Pack. L’éditeur n’est pour l’instant pas franchement pressé de répondre à mes questions, à la fois sur le moteur Raw et sur la pérennité des plug-ins (certains font double emploi, comme Topaze DeNoise et le module Noise, ou encore Clarity et Precision Contrast).

JPEG - 342.6 ko
Ici, un calque image est employé pour colorer la photo de base. Des ajustements (Film Grain et Blurs) lui ont été appliqués sans altérer l’image principale (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 226.5 ko
Un masque gloabal concerne l’intégralité de la photo et des masques secondaires sont définissables pour chaque calque de réglage (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Topaz Studio montre des atouts intéressants : masquage global et/ou associé à chaque calque réglage, faculté de compléter un masque radial par un masquage au pinceau ou par sélection de plages de couleur ou de luminosité, copier/coller de réglages d’une photo vers une autre. Cependant, des fonctions font défaut : récupération des hautes lumières, ajustement de la perspective, sans oublier l’absence de toute visionneuse et d’outil d’editing. Ce qui fait que la concurrence va être rude avec un ACDSee Ultimate (réservé à Windows pour l’instant quand Topaz joue dans les deux camps : macOS et Windows), ou avec un ON1 Photo 2017, récemment mis à jour. Sans parler des offres d’Akvis, Corel, Affinity ou Macphun, ce dernier opérant une mue vers Windows. En tout cas, ce foisonnement de l’offre logicielle est des plus réjouissant.

- Le site de Topaz Labs

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.