Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Une CF SanDisk exceptionnelle

07/01/2011 | LAURENT KATZ

Présenté au CES, la dernière carte CompactFlash Extreme Pro du spécialiste américain est remarquable à plus d’un titre : par sa capacité, par sa vitesse de transfert et par son prix.

A-t-on besoin de 128 Go sur une carte mémoire ? Pas évident d’autant que certains, même si les cartes sont très fiables, préfèrent minimiser au maximum les risques en utilisant des cartes de moindre capacité. En tout cas, telle est l’espace de stockage (un peu moins en réalité) que propose l’Extreme Pro. Et en termes de vitesse, elle pousse le bouchon un peu plus loin que leurs homologues en 64 Go, 32 Go et 16 Go qui fonctionnent jusqu’à 90 Mo/s théoriques. Ici, grâce à un contrôleur interne SanDisk Power Core qui répartit plus efficacement les données dans les modules de mémoire et qui est doté d’une interface UDMA 7, c’est la centaine de mégaoctets qui est revendiquée. Reste à trouver l’appareil photo et le lecteur capable d’exploiter une telle rapidité... En tout cas, SansDisk indique qu’un débit constant et soutenu de 20 Mo/s, nécessaire pour la Full HD avec un échantillonnage des couleurs de type 4:2:2 est assuré.

Si vous êtes intéressé, surveillez sa disponibilité chez les revendeurs ce premier trimestre et préparez-vous à débourser 1 499 €, prix tarif officiel (ou 1 499 $ aux USA) ! À ce prix, la garantie est à vie.

- Le site français de SanDisk
- Le site américain

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Peut être qu’un professionnel y voit un intérêt en vidéo, et encore vu le tarif je suis dubitatif. J’aurai trop peur de perdre toute mes données sur cette seule carte.

  • Comme toujours, les progrès sont chers... pour les primo-acquéreurs. Pour les patients, ces capacités/vitesses viendront à point avec l’usage des technologies qui les nécessiteront.

    Une coquille il me semble dans l’article : "Ici, grâce à un contrôleur interne SanDisk Power Core qui répartit plus efficacement les données dans les modules de mémoire et qui est doté d’une interface UDMA 7, c’est la centaine de gigaoctets qui est revendiquée. " Je pense que parler de centaine de mégaoctets est plus raisonnable... au moins pour le moment... ;-)

  • Je ne vois pas quel intérêt de produire ce genre de carte mise à part pour s’en servir de vitrine technologique..Sandisk en t’il vraiment besoin ??
    A qui s’adresse ce genre de produit mise à part un amateur fortuné ?? Un pro ? ... je ne pense pas qu’il investisse ce prix dans ce genre de matériel +je vous rejoins... il n’aime pas mettre ses oeufs dans le même panier (je suis directement concerné).

    • Pour faire baisser les prix des gammes inférieures, perso oui j’y vois un intérêt... Le fait de sans cesse repousser les limites techniques en terme de débit offre aussi des perspectives quant à la généralisation aux gammes plus accessibles, tout en contribuant à l’effort technologique. C’est toujours comme ça que ça a fonctionné d’ailleurs.

      Après, j’ai du mal à imaginer immédiatement l’usage photo de 128 Go, à part peut-être lorsque tu pars en expédition pendant 15 jours en forêt équatoriale sans possibilité de vider ta carte ?

  • Par contre, de l’UDMA7 à 20 Mo/s, je crois qu’il y a comme une erreur...?

  • Excellente nouvelle.
    Tout celà me rappelle les cartes mémoires flash pour calculatrice de 32 Ko & 128 ko vendues en 1990 et vendues naturellement à des coûts gastronomiques !

    Personnellement, cette carte ne m’intéresse pas vraiment pour les raisons évoquées par les autres intervenants.
    Néanmoins, le matériel photo évolue constamment et les exigences des clients aussi.
    Les compacts récemment présentés font 16 MP et certains fabricants ne font plus mystère de leur intention de passer à > 20 MP.
    Inutile d’être devin pour affirmer que la capacité des 24x36 numérique évoluera fortement dans les mois et les années à venir stagner à 150 MP d’ici 10 à 15 ans au rythme actuel.Si vous souhaitez stockez les photos de vos vacances sur ce type d’APN en RAW, les 128 GO ne seront pas de trop !
    Idem pour le photographe de sport.
    L’industrie photographique, du fait de l’augmentation de la résolution des APN ainsi que des capacités en rafales, a de quoi trouver une utilité à ces cartes apparemment surpuissantes mais qui seront totalement banalisées dans les 5 ans à venir. N’oublions pas non plus l’essor de la vidéo HD THD etc... qui ne manquera pas de réclamer sa ration de Giga octets !!!

    Au delà de cet aspect, on sent bien que les cartes mémoires flash finiront par remplacer nos bons vieux disques durs ! Au rythme actuel, je ne donne pas 5 ans aux DD avnt qu’ils soient totalement substitués par la mémoire flash.

    • OK pour tout ça, mais c’est quand même mettre de côté l’importance et le coût de toute la chaîne de traitement (gros stockage & forte puissance pour gérer ces impressionnantes masses de pixels), qui doit suivre en conséquence, et qui lorsqu’elle ne suit pas la charge, devient un facteur limitant l’évolution de ce matériel photo. Le jour où je passerais à 24MP, plus que le coût du boitier, je vais d’abord me demander combien ça va me coûter en matériel pour gérer le flux aussi rapidement que je le fais aujourd’hui avec 12MP.
      Et encore, je ne m’inclus pas dans l’immense minorité à >1% qui trouvera immédiatement un intérêt technologique dans une carte mémoire à 1500€.

      Je ne pas persuadé que (de nos jours) 24MP en RAW 14 bits étalés sur 128 Go, en dehors du fait qu’il faut déjà une sacrée bécane pour gérer tout ça, correspondent à l’usage commun, celui-là même qui "démocratisera" ces produits, et qui n’est pas forcément des mieux équipés (on trouve aujourd’hui encore beaucoup de machines équipées avec IE6, c’est dire le niveau d’évolution). Sans parler de l’intérêt qualitatif de la course aux MP, qui là est effectivement un autre (gros) débat.

      Un matériel trop en avance sur son temps, qui plus est à des tarifs élitistes, n’est pas voué à un grand avenir commercial. Or ce facteur est déterminant pour démocratiser le matériel et faire baisser les prix. Cercle vicieux.

      La difficulté est de savoir situer ce qui est de l’ordre de l’évolution logique et constante, et ce qui relève du superflu dans un futur proche.
      Je me demande si en effet dans 10 ans, pour pouvoir traiter des photos à 150MP comme on le fait aujourd’hui quotidiennement pour des photos à 12MP, il ne va pas falloir vivement accélérer le développement de l’ordinateur quantique !

    • Effectivement, je ne suis pas sûr que les processeurs des ordinateurs actuels suivent réellement le rythme de progression de la pixelrace, surtout en lisant les différents témoignages ici et là.Toujours est-il que je suis convaincu que les fabricants poursuivront "la course aux armements" et que la pixelrace est loin d’être finie.
      Rendez-vous à la PMA !

  • LA CF 128 : PARLONS DES PRIX .

    En 50 ans rien de changé : aujourd’ hui la CF 128 Go 1499 $ aux USA revient en France à 1499 € . Très simple : du coup 1$ = 1 € ! C’ est loin du cours officiel où, quand même ,depuis plusieurs années maintenant 1 € tourne bon an mal an entre 1, 25 et 1,35 $ .

    50 ans en arrière , un boitier coutant 200 $ aux USA se vendait en France 2000 F , alors que le dollar tournait, en gros autour des 5 F . Prix réel pour les produits technologiques 1 $ = 10 F !

    Toujours la simplicité et merci pour la poche des importateurs . Les "pôvres" comme on dit à Marseille , ils doivent quand même lacher la TVA à l’ Etat !
    Abaissons laTVA à 5 et quelques %, comme pour les produits culturels où les travaux d’ artisans dans la maison : le prix ne changera pas mais on se fera plus de blé !
    (voir la restauration ).

    Pour les consommateurs français, c’ est le prix à payer pour n ’avoir plus d’ industrie nationale pour les produits technologiques grand public avancés .

    Ceux qui sont prudents et préfèrent les cartes de capacité beaucoup plus faible mais adaptées à la pratique photo ou video ont raison ..