Publié le : 09/07/2007

Une histoire de reflex

Fondé en 1919 à Tokyo par Kumao Kajiwara, Asahi Optical Co est l’un des plus anciens fabricants de matériel optique du pays. Les recherches d’Asahi autour du concept d’appareil reflex remonteraient à 1945, mais c’est en 1952 qu’est produit l’Asahiflex 1, premier appareil mono objectif japonais à miroir. La version Asahiflex IIB introduira un miroir à retour reflex en 1954, innovation qui évite d’avoir à remonter manuellement le miroir.

C’est en 1957, que le nom Pentax (dérivé de pentaprisme et de reflex) apparaît sur l’Asahi Pentax (appelé aussi AP). Mais d’après certaines sources, le nom Pentax trouverait son origine dans la contraction de pentaprisme et de Contax, car l’AP utilisait une monture à vis M42 similaire à celle des Contax S de 1949. L’Asahi Pentax est le tout premier reflex comportant un pentaprisme fixe. Il est aussi équipé qu’un levier d’armement sur la droite, autant d’avancées déterminantes pour la première fois réunies, qui seront reprises par tous les constructeurs et fixeront le design des reflex modernes.

En 1975, apparaît la monture K à baïonnette (les systèmes à vis sont depuis longtemps dépassés) qui est toujours utilisée. Un adaptateur est proposé pour utiliser les anciennes optiques à vis M42. En 1980, sort le Pentax LX, reflex professionnel concurrent des Nikon F3, Canon F1 et Olympus OM. Il sera produit jusqu’en 2001. En 1995, le petit reflex MZ-5 est salué par la presse pour sa compacité et son design. En 1997 le fameux Pentax 645N est le premier reflex autofocus moyen format de Pentax, au fonctionnement similaire à celui des reflex 35mm. La même année Pentax produit son premier numérique, le Pentax EI-C90.

Le MR-52, un prototype de reflex 6 Mpxl full frame est présenté par Pentax à la Photokina de 2000. Malheureusement le projet est abandonné en 2001. Si Pentax était partie dans cette direction la physionomie du marché serait peut-être complètement différente aujourd’hui ? Il faudra attendre 2003 pour que Pentax arrive progressivement sur le marché des reflex numériques avec l’*istD de 6 Mpxl. Entre temps, Canon et Nikon ont eu le temps de prendre de l’avance. En 2006, Pentax remet les pendules à l’heure avec le très intéressant K10D, issu d’une collaboration avec le géant coréen Samsung, qui produit de son côté le GX-10, clone du K10D…

Les autres pages de l'article

01
02
03
04
05
06

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

[
0
]