Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Une optique emblématique chez Samsung

30/12/2010 | LAURENT KATZ

Le lancement de cet objectif n’est pas prévu à très court terme, car il s’inscrit dans le planning de sortie des optiques destinées aux hybrides de la famille NX. Elle est pourtant intéressante à mettre en avant dès maintenant en raison de la mention SSA qu’elle arbore. Super Sonic Actuator. Une technologie de motorisation de la mise au point qui se doit d’être dans la panoplie technologique de tout opticien, car elle est gage de discrétion et de rapidité.

Au vu des spécifications – focale, ouverture, nombres de lentilles et de groupes, allié à la curieuse absence (pour l’instant) de la stabilisation OIS, on peut se demander si ce n’est une adaptation d’une formule optique de Samyang. Surtout que l’encore jeune opticien coréen (fondé en 1972) produit déjà des objectifs NX, purement manuels il est vrai. Ce futur 85 mm conservera tous les automatismes et comportera la touche i-Function et la bague de pilotage associée.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Tout laisse à penser que cette optique ne reprend pas la formule optique du 85/1.4 Samyang d’après les informations contenues....sur le cliché lui-même !!!

    1-Si le diamètre du filtre mesure bien 67mm comme indiqué sur le fût, on peut dire qu’il est plus petit que celui du Samyang (72mm)

    2-En lisant la fiche de l’objectif, on peut noter la présence d’une lentille ED, ce qui n’est pas le cas du Samyang 85/1.4

    3-Le Samyang 85/1.4 intègre en revanche une lentille asphérique que Samsung ne semble pas mentionner pour cet objectif.

    4-Le Samyang descend à 1m en Dminimale alors que ce Samsung descend à moins de 1m à en juger les inscriptions sur la fenêtre de lecture (On voit que c’est du teasing !).À gauche de la fenêtre de lecture, on peut lire l’inscription 0.x5 m. Allez parions pour que la Dmin de ce Samsung soit de 0.85m comme les autres 85/1.4 modernes pour 24x36 !

    5-En exploitant le cliché, il semble que la longueur totale de cet objectif soit de 96+25.5=121.5mm depuis le plan focal. La longueur du Samyang 85/1.4 est légèrement plus petite sur EOS : 72+44=116mm même si on est proche des erreurs d’incertitudes (2-3% en essayant de mesurer un objectif avec un cliché).

    6-Samyang propose son 85/1.4 en monture NX. Pourquoi s’amuserait-il dans ces conditions à revendre sa formule à Samsung ? Pas logique !

    Concernant l’absence d’OIS sur cet objectif, c’est normal.Les lentilles utilisées pour ce type d’objectif sont assez grosses et un système de stabilisation serait donc délicat à mettre au point...sans parler du surpoids qu’entraînerait cette technologie sur ce type d’objectif.Je rappelle à tout hasard que la stabilisation du
    70-200/2.8 Canon en 2001 s’est accompagnée par une augmentation du poids ( 200g) et...de la facture pour le client.
    En ce qui concerne le 100/2.8 LIS Macro, l’augmentation du coût par rapport à la version non IS est substantielle.
    Rappellons également que Nikon a essayé de stabiliser son 85/1.4 AFS...et ils ont dû renoncer face à la difficulté technique.

    • Bonjour,

      Voilà une contribution comme on les aime au Monde de la Photo ! Ni vindicative, ni injurieuse.

      La différence du diamètre du filtre m’a aussi titillé, mais 5 mm, ce ne peut être qu’une question mécanique. Pour la lentille ED/asphérique, vos arguments se tiennent. Pour la mise au point minimale, wait and see, ce n’est qu’une histoire de cinématique des lentilles (mais détrompez-moi si vous avez un argument technique). Pour le point 5, je n’ai pas de commentaire particulier. C’est le 1er janvier,c’est festif et cet argumentation est au-delà de mes capacités intellectuelles. Enfin, pour le dernier point, l’argument ne tient pas du tout. Des optiques Tamron et Tokina se retrouvent rebadgées, avec un design externe différent, chez de nombreux spécialistes du reflex avec des zooms qu’ils commercialisent eux-même. C’est un bon moyen de rentabiliser la conception de l’optique selon le principe que si l’argent ne rentre pas par la porte, autant le faire entrer indirectement par la fenêtre.

      Bonne année et bonnes cogitations optiques (ou autres).

      Laurent

  • Rebonjour et tout d’abord meilleurs voeux à toute l’équipe de LMDLP !
    Samsung veut se faire un nom dans l’optique, il a plutôt intérêt à faire une formule spécifique.
    Il existe néanmoins un doute sur le fait que cette optique ait été développée en interne ou avec la collaboration de Samyang par exemple.
    La présence d’une lentille ED ou l’absence de lentille asphérique ne sont pas forcément significatives (Par exemple, le 14/2.8 AFD Nikkor intègre une lentille ED et la formule s’inspire laaaargement du Tamron 14/2.8).
    Pour moi la preuve la plus tangible est la Dmini différente entre les deux optiques qui sont semble-t-il IF toutes les deux (non mentioné sur ce Samsung mais quasi certain-c’est la mode !).
    Il existe un doute quant à savoir si cette optique est spécifique au format APSC ou bien si elle couvre le format 24x36.
    En effet, on a pu voir sur le net un proto de 85/1.4 sur un reflex Samsung GX.On sait également que Samsung s’intéresse au format 24x36, le doute étant permis quant au fait s’ils feront un FF en reflex ou s’ils franchiront le pas vers un mirrorless FF (le premier ?).
    Quoiqu’il en soit, ces nouveautés sont une excellente nouvelle pour le marché photo même s’il reste beaucoup de travail à Samsung pour pouvoir inquiéter sérieusement l’hégémonie de l’industrie photographique japonaise.