Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

VU et Life, magazines photos de légende

23/10/2009 | Benjamin Favier

23/10/2009- Ces deux livres ont en commun d’avoir publié les plus grands photojournalistes du siècle dernier : Capa, Brassaï, Cartier-Bresson, Man Ray… avec la volonté de raconter l’actualité en images. Un vrai pari à l’époque, comme le rappellent ces deux ouvrages parus chez La Martinière.

VU, le pionnier

Le magazine VU voit le jour en 1928. Selon les deux auteurs, Michel Frizot et Cédric de Veigy, « VU fait entrer la photographie dans l’âge de son omniprésence médiatique. » Avec pour principal soucis de trouver un équilibre satisfaisant entre textes et photographies. À savoir que l’un ne devait pas nuire à l’autre. En 2006, la Maison européenne de la photographie avait consacré une exposition à la courte mais flamboyante épopée du magazine (1928-1940). Par bonheur, cet ouvrage propose de revoir de très nombreuses couvertures et pages intérieures de l’époque, sur un grand format (26 x 31 cm) et pas moins de 320 pages. On peut ainsi apprécier la justesse, mais aussi l’audace de la mise en page, avec des illustrations éloquentes, pourtant proches de l’univers surréaliste. Impressionnantes, les pages attestant de la montée du nazisme, ou encore cette fameuse « Une » titrée sobrement « Colonisation », sur laquelle on voit un jeune homme noir porter une usine grisâtre sur la tête…
Comme lors de l’exposition, la fin du livre offre un chapitre intitulé « Comment on fait VU ». On suit la chaîne de fabrication du magazine, de la préparation des textes et photos jusqu’à l’impression, en passant par le montage des films. Passionnant. Appareils utilisés (Rolleiflex, Leica, chambres, Graflex), biographies des principaux photographes, index des reportages majeurs publiés dans l’hebdomadaire… Un travail remarquable.

- VU, le magazine photographique 1928-1940
- Éditions de La Martinière
- Par Michel Frizot et Cédric de Veigy
- 320 pages
- 26 x 31 cm
- 65 €

Life emboîte le pas

« À Life, la tâche du photographe était moins de produire des images artistiques, que d’en faire qui soient frappantes. Si elles étaient belles, tant mieux. Et souvent elles l’étaient. » John Loengard fait partie des acteurs historiques du magazine. Comme il le précise également dans sa préface, la plupart des photos recueillies dans ce livre datent de l’époque où Life était un hebdomadaire (1936-1972). Au total, 101 photographes sont cités, avec une biographie pour chacun d’eux (à l’exception de deux d’entre eux, lire la préface). Les images sont ainsi classées par artistes, eux-mêmes rangés par ordre alphabétique. Oui, Life appartenait avant tout aux photographes. GI’s au Vietnam, Michael Jordan dans les airs, Fred Astaire qui en fait tout autant ; un monde coloré, souvent présenté en monochrome, comme le souligne John Loengard : « Depuis l’origine, et pour l’essentiel de son histoire, Life fit surtout une publication en noir et blanc, la chronique de l’actualité mondiale n’étant possible qu’au prix de la rapidité. »
Un seul petit regret au milieu de cet entraînant tourbillon d’images, l’absence des couvertures correspondant aux publications des sujets. Pour le reste, voici une jolie réédition, à un prix très séduisant.

- Life
- Éditions de La Martinière
- Nouvelle édition
- 608 pages
- 17,8 x 22,2 cm
- 20 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.