Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Verdict

17/06/2010 | Jean-Marie Sépulchre

Caractéristiques

C’est tout simplement l’objectif le plus lumineux du marché et l’archétype de la focale standard de haute qualité.
9/10

Fabrication

La fabrication est superlative en métaux nobles, avec un ajustement très précis des bagues et un pare-soleil intégré, on est certain que cet objectif est construit pour durer.
9/10

Ergonomie

Un quart du viseur est bouché par l’image de l’objectif, surtout si on déploie le parasoleil. La bague de mise au point est bien démultipliée, très précise, mais trop ferme pour une mise au point rapide sur sujets en mouvement. Cette fermeté est causée par le poids des lentilles ç déplacer, et sa contrepartie est le fait qu’on ne risque pas de dérégler une pré-mise au point rapprochée avant d’ajuster « centimétriquement » son modèle dans le télémètre.
7/10

Qualité optique

Si l’on accepte l’effet de nimbé (qui pour un paysage réaliste nécessitera un petit travail en colorimétrie et contraste sur le fichier Raw) la qualité optique à pleine ouverture est très élevée, avec une très grande finesse et des flous somptueux et des images qui peuvent sembler magiques aux fans de ce type d’objectif. Aux ouvertures moyennes le piqué et le modelé sont superlatifs, mais cette qualité est heureusement partagée avec d’autres objectifs Leica moins onéreux. La distorsion est correcte, le vignetage limité, et l’aberration chromatique ne se mesure qu’aux grandes ouvertures.
9/10

Rapport qualité/prix

Quand on est hypnotisé par le rendu de cette optique on ne compte plus le prix…par contre pour un usage en paysage lointain ou reportage à l’hyperfocale un tel investissement ne se justifie guère. Il ne nous paraît pas raisonnable de noter, comme d’habitude, un rapport qualité prix dans sa catégorie, car il est seul dans cette catégorie !
NS

TOTAL

NS

Les +

- Rendu somptueux des images à grande ouverture avec un effet de nimbé magique
- Finesse des détails dès F0,95
- Peu de vignetage et de distorsion

Les –

- Aberrations chromatiques à grande ouverture
- Mise au point à 1 m interdisant les gros plans les plus saisissants
- Effet de nimbé à grande ouverture handicapant en reportage réaliste

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour et bravo pour ce test intéressant.
    Magnifique mais pas facile à vivre cet objectif donc !

    Est il possible ou judicieux de vous demander votre avis par rapport au Voigtandler 50mm f1.1 ?

  • « Mise au point à 1 m interdisant les gros plans les plus saisissants »

    Les 18 Mpix du M9 laissent une vaste marge de manoeuvre aux recadrages sauvages... Ce n’est donc pas un véritable point négatif !

  • Encore une fois, " bravo Leica " ...

    Mais "seul dans cette catégorie " ce n’est pas totalement juste, c’est faire l’impasse sur un célèbre Canon f/0.95 des années 67/68, qui peut se modifier à moindre coût en monture Leica M ... je vante et re-vante cette optique que je possède depuis plusieurs années et dont je ne me lasse pas.

    Certes, ce n’est pas du Leica, mais sa fabrication date d’une époque ou les optiques étaient en métal " noble ",et d’une robustesse à toute épreuve. Question optique, à la lecture de ce test, je n’ai aucune honte à porter du vieux Canon sur mon Leica ... sans doute moins pointu, ( il y a plus de 30 ans de différence entre ces matériels ), les résultats " en images " semblent bien proches de ce que j’obtiens. De plus, par gout personnel, j’aime cette pseudo douceur qui compense la sècheresse des capteurs numériques. J’y retrouve le rendu argentique de ma jeunesse ;-)

    Question investissement, c’est le jour et la nuit ... tout simplement ! Mais j’admets que pour les " Leica fan " et les inconditionnels fortunés " le choix sera vite fait ...

    Bien à vous tous

Hors-séries Le Monde de la photo