Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Voyage en Corée du Nord

24/10/2016 | MARC MITRANI

La Corée du Nord est un pays complexe et contradictoire. Un photographe et un spécialiste de l’Asie l’ont visitée pendant une dizaine de jours. Le résultat est un ouvrage remarquable à côté duquel il serait dommage de passer.

Et si votre prochaine destination touristique était la Corée du Nord ? Difficile a priori de faire moins glamour que des vacances dans le dernier régime totalitaire dynastique de la planète ! Et pourtant, quelques Occidentaux s’y risquent. Parmi eux, Antoine Bondaz et Benjamin Decoin. Le premier est docteur de Sciences Po Paris, chercheur à Asia Centre et coordinateur de la revue Korea Analysis. Le second est photographe professionnel, spécialisé dans le portrait. Tous deux ont visité ce pays complexe plein de contradictions pendant une dizaine de jours. Pas seuls toutefois, puisqu’ils ont été couvés et constamment accompagnés par un « guide touristique » chargé de s’assurer que ce que voyaient les deux touristes était bien conforme à la ligne du régime… et qu’ils ne discutent pas trop - voire pas du tout - avec les Nord-Coréens. Ceux-ci sont par exemple persuadés que la Corée du Nord a remporté la coupe du monde de foot de 2010, des affiches géantes placardées dans Pyongyang l’affirmant haut et fort !

Malgré la surveillance constante, les deux voyageurs arrivent à capter quelques rares moments d’authenticité nord-coréenne : un regard, un geste plus spontané un sourire authentique surgissent au coin d’une rue, devant le mausolée de Kim Jong-Il, dans le métro (dont on a longtemps pensé qu’il était factice et uniquement destiné à la propagande du régime) ou dans un orphelinat modèle.

L’ouvrage est essentiellement construit autour des photos de Benjamin Decoin, toutes accompagnées d’une légende expliquant le contexte de la prise de vue, avec une anecdote, ou apportant un éclairage particulier. Vingt textes développant une thématique spécifique sont répartis dans l’ouvrage. Instructifs et passionnants, ils montrent différents aspects du pays. On achève la lecture en connaissant un peu mieux ce pays pas vraiment comme les autres.

Corée du Nord : plongée au cour d’un État totalitaire.
Éditions Chêne
220 x 235 mm, 192 pages, relié
Prix : 29,90 €

SOMMAIRE

  • Le seul régime totalitaire dynastique au monde
  • Pyongyang, une ville à part
  • Le pouvoir sans partage de Kim Jong-un
  • « On peut vivre sans bonbons, on ne peut pas vivre sans balles »
  • Une improbable réunification
  • Une éducation sous influence
  • Une frontière en forme de ligne de front
  • Des relations intercoréennes crispées
  • Riz, kimchi et pomme de terre
  • Des objectifs économiques ambitieux aux résultats limités
  • L’impasse nucléaire
  • Un royaume pas si ermite
  • Un tourisme de propagande
  • Des relations tendues avec l’ancien occupant japonais
  • Du pain et des jeux
  • Les sciences au service du prestige du régime
  • L’art et la culture à la gloire du pouvoir
  • Une économie sous haute surveillance
  • Le sort difficile des réfugiés
  • Le pays des non-droits de l’homme

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Genial !
    Merci d’avoir partage cet article, je vais surement me prendre le bouquin vu que je suis en train de preparer mon voyage la-bas, dans le but (entre autre) dý faire qq portraits et qq scenes de vie.

  • @Seb : Merci pour votre commentaire :) J’ai eu un véritable coup de foudre pour cet ouvrage et il m’a aussi donné envie d’aller en Corée du Nord.

  • Sans aucun doute, le pays le plus passionnant du monde. Mais je passe (à regret) mon chemin et me contente de cet ouvrage. Pour les plus sportifs d’entre nous, il y a le marathon de Pyong-Yang...

  • Merci pour cet article, cet ouvrage a l’air superbe ! Je suis moi-même allé en Corée du Nord pendant une dizaine de jour (si ça vous intéresse, mon carnet de voyage est ici, mais avec des photos bien moins jolies !), donc je vais le regarder pour me rappeler des souvenirs. C’est un pays vraiment fascinant !

    Par contre, les Nord-Coréens ne croient pas que leur pays a gagné la Coupe du monde 2010 : c’est une légende urbaine née d’une fausse vidéo diffusée sur le net... J’espère que cette anecdote n’est pas dans le livre, car ça ne fait pas très sérieux (sauf s’ils ont vraiment trouvé des affiches qui le proclament, ce qui serait un scoop !).

  • @Morgan : Bonjour, j’ai trouvé l’anecdote dans l’ouvrage, page 34 :
    "Sur certaines affiches de propagande placardées dans les rues, l’équipe nord-coréenne brandit victorieusement la coupe du monde. Je dis à M. Kim que j’ignorais que la Corée du Nord avait gagné lors de sa participation en 2010. Comme souvent lorsqu’il lui est impossible de répondre à une question, nous rions ensemble."
    Il n’y a pas de photo des fameuses affiches dans le livre.

  • @ Marc Mitrani :
    Merci pour votre réponse ! J’aime beaucoup le "Comme souvent lorsqu’il lui est impossible de répondre à une question, nous rions ensemble", que j’ai connu plusieurs fois aussi en Corée du Nord (avec parfois des questions toutes bêtes, genre "ça vous arrive d’avoir des vacances ?" ou "c’est possible pour un étranger d’épouser un(e) Nord-coréen(e) ?"). La variante, avec l’un de mes guides, c’est "lorsqu’il lui est impossible de répondre à une question, son anglais se fait étonnamment mauvais et il prétend ne pas la comprendre".

    Je pense qu’il y a eu une mauvaise interprétation des affiches (personnellement, je n’en ai pas vues liées à la coupe du monde lors de mon voyage en 2014), peut-être était-ce des affiches proclamant "nous allons ramener la coupe !" ? En tout cas, outre le fait que cette information a été démentie dans les médias occidentaux (voir ici par exemple, où il est expliqué que le match contre le Portugal a été diffusé en partie... jusqu’à ce qu’il soit coupé car l’équipe se faisait laminer), je peux vous dire que lorsque j’y étais, certains membres de mon groupe ont posé la question à nos guides et ils nous ont dit que non, ils n’étaient pas champions mais qu’ils n’en savaient pas plus car ne sont pas très fans de football (l’art nord-coréen de botter en touche).

    Mais ceci reste un détail par rapport à la qualité des photos de l’ouvrage :)

  • @6
    ben oui, la Corée comme dit est une’dictature ....
    a l’époque, les touristes boycottaient l’Espagne quand Franco était au pouvoir. Quel est l’intérêt d’aller dans un pays où tout est apparence, dissimulation, mensonge et manipulation. Risquer de se retrouver en prison pour une photo qu’on n’aurait pas dû faire ? Sans doute, comme à l’époque ddu régime nazi, reste-t-il des espaces de liberté relative et les auteurs ici présentés ont pu en profiter, c’est tant mieux pour le lecteur mais le,pays reste ce qu’il,est : une dictature avec à la,tête un psychopathe capable de déclencher une troisième guerre mondiale....