Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Western Digital et SanDisk : les annonces du CES

16/01/2019 | LAURENT KATZ

Le CES, c’est le gigantesque show technologique qui se tient à Las Vegas tous les débuts d’année. Pas étonnant que Western Digital s’y produise, avec SanDisk rachetée il y a deux ans. Au menu, du SSD hyper-rapide et une extension de la gamme MyPassport vers le SSD. Plus un prototype qui laisse songeur !

Quel prototype ! SansDisk dévoile une clé USB capable de stocker 4 To de données. Pour mémoire, les disques durs nomades plafonnent à 5 To avec, malgré leur taille réduite, un encombrement bien plus important que ce « bonbon » qui tient dans la paume et intègre, malgré sa petitesse, la prise USB-A placée au bout d’un mini câble.

Plus concrètement, sous sa propre marque, WD montre des MyPassport Go, sur une architecture SSD, pour des capacités de 500 Go et 1 To. De petits boîtiers (95 x 67 x 10 mm), agrémentés de bleu ou de jaune, intégrant la connexion USB, avec une prise standard et non USB-C, ce qui impliquera d’avoir un adaptateur avec soi au besoin. Le SSD étant structurellement moins fragile qu’un disque dur, il n’est pas étonnant que WD indique une résistance à la chute d’une hauteur de deux mètres grâce à des absorbeurs de chocs en caoutchouc, mais ni l’étanchéité ni la protection contre les projections d’eau ne sont revendiquées. La vitesse de lecture annoncée de 400 Mo/s reste moyenne pour du SSD, mais bien plus grande que celle des disques durs, 2,5x dit le fabricant. Le SSD est formaté pour travailler sous macOS comme sous Windows au sortir de l’emballage, accompagné d’un logiciel de sauvegarde. Aucun prix ou date de disponibilité ne sont indiqués.

Du côté de SanDisk, le SSD est aussi de sortie, avec l’Extreme Pro Portable SSD, prévu pour le printemps, à un prix encore inconnu. Ici, on est dans le haut de gamme du SSD nomade, avec une vitesse de lecture maximale théorique de 1 Go/s (SanDisk se contente de dire que c’est moins en écriture, sans autre précision). Les capacités proposées sont de 500 Go, 1 To et 2 To. Le boîtier, en aluminium pour mieux dissiper la chaleur interne, fait usage d’un silicone amortissant et offre une protection IP55 : contre la poussière et les particules microscopiques, supportant les projections d’eau (12,5 l/mn). Il pulse au travers d’une interface USB-C (USB 3.1 Gen 2).

Dernière, annonce : un système de sauvegarde des clés USB des séries Ultra et Ultra Fit Flash Drive, pas encore disponible et pour l’instant réservé aux USA.

- Le site de Western Digital
- Le site de SanDisk

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.