[ Accueil ]

[ Club ]

[ ]

[
0
]

Voir le sommaire complet illustré

ABONNEZ-VOUS !
Profitez de 32 % d’économie en souscrivant à notre offre d’abonnement de 1 an (4 numéros) au prix de 19 euros TTC.
Je souhaite m’abonner au magazine Workflow

L E S O M M A I R E

ACTUALITÉS


Retour sur l’actualité marquante de ces trois derniers mois.

L’EXPO


- Photoreporter en Baie de Saint-Brieuc : Couronnée de succès, la première édition du festival Photoreporter en Baie de Saint-Brieuc a reçu près de 80 000 visites sur les treize lieux retenus pour accueillir des expositions. Encouragée par cette réussite et la conviction que les reportages photo ont parfaitement leur place en dehors des pages des magazines, l’équipe remet le couvert.

LES APPS DU MOIS


- Les Apps du mois : HandyPhoto, Appsfire, Hi Collage, Over sont les 4 applications que nous avons choisies de vous présenter dans ce numéro sous le regard expert de Laurent Katz.

MAKING OF : CHANTS DE CAFÉ PAR REZA


C’est une fresque photographique de 350 m que Reza vous a invité à découvrir
lors d’une balade sur les Berges de Seine. L’exposition Chants de café a été créée en hommage aux travailleurs du café et offre à tous un extraordinaire
spectacle qui donne du sens à notre amour du grain torréfié.

DOSSIER #1 : LES MOTS-CLÉS & LES MÉTADONNÉES


26 PAGES ■ Comprendre les différences entre exif et IPTC ■ Le transfert des images, une étape cruciale ■ L’editing facilité par un bon marquage ■ Mots-clés : la meilleure méthode pour une bibliothèque bien rangée ■ La recherche n’est pas qu’une affaire de spécialistes ■ Et si on se passait de logiciel ? ■ Iconographes, elles vous disent tout sur leurs méthodes ■


Métadonnées… Derrière ce nom barbare se cachent toutes les informations qui concernent votre image : celles qui sont automatiquement enregistrées par votre appareil photo au moment de la prise de vue, mais également celles que vous pouvez ajouter à différentes étapes de votre flux de travail. Bien comprendre les différentes métadonnées, Exif ou IPTC, apprendre à les consulter, les enrichir ou les modifier sont autant de connaissances indispensables pour s’assurer d’un bon classement et d’une recherche facile dans sa photothèque.



- Comprendre les différences entre exif et IPTC : Si le diaporama est stricto sensu un enchaînement de photos, il est bien plus que cela, le passage de l’argentique au numérique ayant fait souffler un véritable vent de créativité sur la discipline, tant pour les outils que les œuvres produites.



- Le transfert des images, une étape cruciale : Le classement et l’archivage des photos commencent dès le transfert de ces dernières, une phase souvent négligée. Or, plusieurs métadonnées peuvent être introduites dès ce moment ou immédiatement après.



- L’editing facilité par un bon marquage : Les photos qui ne présentent que peu d’intérêt ou celles techniquement ratées doivent être marquées, puis éliminées afin de ne pas encombrer le disque dur de fichiers inutiles.



- Mots-clés : la meilleure méthode pour une bibliothèque bien rangée : Pour retrouver une photo parmi des dizaines de milliers d’autres, compter sur la mémoire visuelle ne suffit pas. Mieux vaut définir les mots qui caractérisent chacune de vos photos et vous en servir pour les localiser.



- La recherche n’est pas qu’une affaire de spécialistes Les métadonnées enregistrées dans les fichiers servent à classer, trier et surtout à retrouver
des photos. Les logiciels d’archivage exploitent ces informations, mais elles peuvent aussi être lues directement sous Windows et, dans une moindre mesure, avec le Finder du Mac.



- Et si on se passait de logiciel ? : Doté d’intéressantes fonctions de filtrage, Windows permet de marquer des photos et d’introduire des mots-clés, à condition qu’elles soient au format Jpeg. Le Finder du Mac, lui, est un peu à la traîne.



- Iconographes, elles vous disent tout sur leurs méthodes : Nous venons de voir dans les pages de ce dossier ce qu’étaient les métadonnées d’un fichier image, comment les consulter, les modifier et les utiliser pour effectuer des recherches. Afin de confronter la théorie et la pratique, nous avons souhaité interroger des iconographes en agence et dans des magazines sur leurs méthodes de recherche.

DOSSIER #2 : QUEL ORDINATEUR PORTABLE POUR LES PHOTOGRAPHES ?


10 PAGES ■ Décryptez la fiche technique d’un ordinateur ■ Découvrez notre sélection de neuf produits actuels et compétitifs ■ Restez connecté où que vous soyez ■ Accessoires, mais pas négligeables ■


On pense souvent que la mobilité s’oppose aux performances. Et s’il est admis qu’un photographe doit voyager avec son ordinateur portable, on imagine souvent que c’est pour rester connecté, répondre à ses emails, envoyer une photo Jpeg pour illustrer une actualité ou permettre une sauvegarde du contenu de ses cartes mémoires. Mais quand il s’agit d’effectuer des retouches ou de dérusher les séquences filmées dans la journée, ce travail est souvent réservé aux stations fixes, aux « tours » puissantes et encombrantes qui trônent sur de solides bureaux.



- Décryptez la fiche technique d’un ordinateur : Pour bien choisir votre ordinateur portable, mieux vaut comprendre les subtilités de sa fiche technique. Nous avons donc passé au crible les principaux composants
d’un notebook afin de vous expliquer comment sélectionner la machine idéale.



- Découvrez notre sélection de neuf produits actuels et compétitifs : WorkFlow a écumé les boutiques spécialisées et fureté sur le web afin de vous soumettre cette sélection de neuf machines qui devraient vous séduire. Souvent très différentes les unes des autres, nous les avons choisies pour leurs caractéristiques techniques, adaptées à ce que recherchent les photographes et vidéastes.



- Restez connecté où que vous soyez : Parfois, votre activité professionnelle impose de vous connecter à Internet même lorsqu’il n’y a pas de réseau WiFi à proximité. Heureusement, les réseaux des opérateurs mobiles vous permettent de remédier à cela. WorkFlow vous explique comment.



- Accessoires, mais pas négligeables  : Même s’il est utilisable dès la sortie de son emballage, un ordinateur portable doit souvent être accompagné d’accessoires bien choisis afin de vous permettre de travailler plus efficacement. Voici ceux qui nous semblent indispensables pour les activités liées à la photographie.

DOSSIER#3 : COMMENT VENDRE SES IMAGES ?


12 PAGES ■ Droit à l’image versus droit de l’image ■ Photographe : un même métier, plusieurs fiscalités ■ Bonnes adresses ■


Ai-je le droit de photographier des passants dans la rue ? Pourquoi les photos sont-elles interdites dans les gares ? Ce photographe avait-il le droit de publier une image de moi ? Je voudrais vendre certaines de mes photos. Ai-je le droit ? Comment m’y prendre ? Dès qu’il s’agit de droit et d’image, on entend tout
et son contraire. Le point dans ce dossier



- Droit à l’image versus droit de l’image : Avant d’envisager de vendre une de ses photographies, il convient de bien comprendre qui possède les droits sur cette image et ce qu’il peut en faire. Explications.



- Photographe : un même métier, plusieurs fiscalités : Que vous réalisiez des photos de mariage, des pack-shots pour un catalogue, un reportage
pour un magazine ou un portrait pour le site Internet d’une entreprise, votre travail est toujours celui de photographe. En revanche, votre statut, social et fiscal, n’est pas le même.



- Bonnes adresses : Impossible de résumer des centaines de pages de code, d’arrêtés et de recommandations en matière fiscale en quelques pages de magazine. Pour compléter votre lecture, voici quelques livres et sites Internet qui ont retenu notre attention.

COUP DE COEUR : RAWTHERAPEE


- RawTherapee : Logiciel de dématriçage gratuit et estampillé open source, RawTherapee se singularise par une richesse foisonnante d’options de traitement.

TUTORIELS / PAS-à-PAS

21 PAGES ■ Liste des tutoriels : Photoshop CS 6 ■ Lightroom 5 ■ DxO Optics Pro 8 ■ Nik/Google DFine 2 ■ Gimp 2.8 ■ RawTherapee ■ PaintShop Pro X5 ■ ■ TuneUp Utilities 2013.


- TUTORIEL #1 : Photoshop CS6
Les clés du portrait high-key
Les procédés low-key et high-key consistent à assombrir ou éclaircir un sujet
de manière radicale. Nous allons nous intéresser ici au second effet afin de donner à un portrait un soupçon de candeur en le surexposant volontairement.


- TUTORIEL #2 : Lightroom 5
Quand votre catalogue Lightroom déménage
C’est une question qui revient souvent chez les utilisateurs de Lightroom : que faire du catalogue et des images lorsqu’on remplace son ordinateur ? Comment les récupérer et comment se mettre au travail rapidement ? C’est ce que nous allons voir en détail dans ce tutoriel, une opération finalement assez basique.


- TUTORIEL #3 : Nik/Google Dfine 2
Corrigez le bruit avec Dfine 2
Le correcteur de bruit Dfine 2 fait désormais partie intégrante de la suite Nik/Google. Éditeur externe de Photoshop, Lightroom ou Aperture, le programme commence sérieusement à accuser son âge, mais propose néanmoins un certain nombre de fonctions originales et s’avère encore efficace sur des fichiers bitmap (Tiff et Jpeg).


- TUTORIEL #4 : Gimp 2.8
Noir et blanc avec le mélangeur de couches
Le noir et blanc, c’est bête comme chou : il n’y a plus de couleurs ! Sauf qu’il peut y avoir plusieurs noirs et blancs, avec des caractères très différents selon les couleurs retenues. Penchons-nous sur l’art de mélanger les trois couleurs pour trouver le bon gris.


- TUTORIEL #5 : DxO Optics Pro 8
Les outils de correction de la tonalité
Après les outils d’optimisation du piqué de DxO Optics Pro 8 (WorkFlow n°4), nous nous penchons sur ses outils de correction de la tonalité. Au-delà des automatismes toujours performants, vous découvrirez une riche palette de fonctions manuelles, bien dans la tradition de cet éditeur de logiciels.


- TUTORIEL #6 : La calibration d’un écran
Que la (bonne) couleur soit !
Périphérique central de toute station de travail qui se respecte, l’écran, surtout
lorsqu’il est destiné à la retouche ou au montage vidéo, se doit de restituer les couleurs avec précision. Dans ce cas, difficile de faire l’impasse sur la calibration.

DE VOUS A NOUS



Profitez de l’expertise des membres de la rédaction pour résoudre vos problèmes en matière de postproduction numérique.

LES TESTS

25 PAGES ■ Liste des tests : Flick’R ■ Photoshop CC ■ DxO Filmpack 4 ■ La mire QPCard 203 Book ■ Dell UltraSharp U2713H ■ Apple AirPort Time Capsule ■ Epson Expression Photo XP-950 ■ Livre photo Prestige Carré XL Photoweb ■ IP-HDMI Macally ■ Hahnemühle Gallerie Wrap ■ Moab Slickrock Metallic Pearl ■


- TEST#1 : Le site Flick’R
La plateforme star de stockage et de partage Flickr vient de subir une « modification radicale » dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle fait débat… Nous avons donc passé au crible cet opus afin de mettre en avant ses valeurs ajoutées et tenter de comprendre les réticences qu’il suscite.


- TEST#2 : Photoshop CC
Une nouvelle ère débute pour l‘application Photoshop CC, celle de l’abonnement obligé, des mises à jour continues et de nouvelles étapes fonctionnelles. Ces dernières sont-elles suffisamment convaincantes pour quitter le rivage de la propriété vers celui de la location ? Telle est la question !


- TEST#3 : DxO Filmpack 4
Les amateurs de photographie analogique trouveront un motif de satisfaction
avec ce logiciel signé DxO Labs. Celui-ci transforme le brouet numérique,
manquant à leurs yeux de saveur, en une délicieuse préparation simulant
les plus emblématiques pellicules couleurs ou N&B.


- TEST#4 : La mire QPCard 203 Book
La mire QPCard 203 Book, encore assez méconnue dans l’Hexagone, s’impose
en véritable challengeuse de la ColorChecker Passport. Mais remportera-t-elle l’épreuve face au tenant du titre de la meilleure solution d’étalonnage pour appareils photo ?


- TEST#5 : Dell UltraSharp U2713H
Depuis quelques années déjà, les écrans UltraSharp de Dell séduisent les utilisateurs exigeants et particulièrement sensibles au rapport qualité-prix. L’U2713H se substitue au modèle U2711 qui jouissait déjà d’une réputation enviable en termes de reproduction des couleurs. Le successeur est-il à la hauteur ?


- TEST#6 : Apple AirPort Time Capsule
Il y a au catalogue du laboratoire Photoservice.com un large choix de livres
albums, de la collection Prestige à la jaquette personnalisable en passant par les collections Élégance et Classique dotées de traditionnelles couvertures en cuir ou en tissu. Nous avons choisi de tester la gamme Folio, caractérisée par sa couverture cartonnée entièrement personnalisable.


- TEST#7 : Epson Expression Photo XP-950
Epson poursuit la mutation de son parc d’imprimantes photo en introduisant du format A3 sur un modèle multifonction. L’arrivée de l’Expression Photo XP-950 est un signal fort de l’avenir incertain des imprimantes photo monofonction.


- TEST#8 : Livre photo Prestige Carré XL Photoweb
Appliquer un vernis sélectif sur des zones de texte ou des images de couverture, c’est ce que propose le laboratoire en ligne Photoweb sur ses collections de livres photo Luxe, Prestige et Moderne. Nous avons testé le modèle Prestige Carré XL, au format 30 x 30 cm.


- TEST#9 : IP-HDMI Macally
Vous avez une télé ou un moniteur compatible HDMI ? Si vous disposez en plus d’un iPod, d’un iPad ou d’un iPhone, ce nouveau dock devrait vous séduire. Les dalles se faisant de plus en plus grandes, autant en profiter !


- TEST#10 : Hahnemühle Gallerie Wrap
Les kits Gallerie Wrap du papetier Hahnemühle permettent à n’importe quel photographe de monter ses tirages sur toiles sur châssis sans recourir à un seul outil. Colle, clip et adhésif seront les seuls accessoires utilisés pour un montage d’environ dix minutes.


- TEST#11 : Moab Slickrock Metallic Pearl
Sous un label qui pourrait nous faire croire au dernier album de Deep Purple, le Slickrock Metallic Pearl est un papier au caractère bien trempé et à l’aspect brillant et crémeux. Son rendu est tapageur et riche en couleurs !

REPORTAGE : Portraits chinois


Entre Ladurée et Taschen, les livres des Éditions Thircuir sont de petits objets chics, colorés et, made in China oblige, accessibles. Créées en 2011 à Hong Kong par Jérémie Thircuir, Français vivant à Pékin, les Éditions Thircuir impriment dans la zone de développement spécial de Shenzhen et sont donc un pur produit de la mondialisation réussie. Comment, par des petits livres populaires, mieux parler au monde de la fulgurance de la photographie chinoise ?

Vous pouvez laisser vos commentaires dans le forum associé à la présentation de ce sommaire. Elles sont bienvenues et représentent pour la rédaction un précieux échange pour que le numéro à venir soit toujours et encore "meilleur " que le précédent ! Merci

WF Numéro 5

par Michel Lion - 

Workflow - 

8.5 €.

Article épuisé

■ Actus ■ Les Apps du mois ■ Making Of : Reza ■ Regards d’artistes ■ Dossiers : Le Diaporama ■ Lightroom 5 : De nouvelles fonctions pour quoi faire ? ■ Retouche Photo : Photoshop CS 6, DxO Optics Pro 8, Nik/Google, Gimp 2.8, calibrez un écran ■ Tests : Flick’R, Photoshop CC, DxO Filmpack 4, La mire QPCard 203 Book, Dell UltraSharp U2713H, Apple AirPort Time Capsule, Epson Expression Photo XP-950, Livre photo Prestige Carré XL Photoweb, IP-HDMI Macally, Hahnemühle Gallerie Wrap, Moab Slickrock Metallic Pearl

C’est certainement l’étape la plus ingrate du flux de travail du photographe, et par corrélation la plus négligée par chacun d’entre nous. Qui prend vraiment le temps de paramétrer son boîtier avant chaque prise de vue pour qu’une fois l’importation de ses clichés dans son catalogueur favori, la recherche des images, via les métadonnées et autres mots-clés, s’opère en toute sérénité ? Si tant est que vous-même ayez défini un thésaurus et une véritable stratégie de mots-clés pour gérer votre bibliothèque d’images. Workflow, dans son numéro d’automne, vous donne les clés pour que cette étape du flux de production soit la moins pénible possible et la plus automatisée. Nous sommes dans le champ de la gestion des métadonnées et des mots-clés. Vous comprendrez en lisant ce dossier de 26 pages qu’avec un peu de méthode, de subtiles connaissances sémantiques et de la rigueur, vos photographies ne seront plus vouées à disparaître dans les disques durs de vos sauvegardes. Une lecture essentielle.
Ce nouveau numéro de Workflow est également l’occasion de vous proposer une sélection d’ordinateurs portables particulièrement conseillés pour la photographie. Le 3e dossier est quant à lui consacré au droit à l’image et de l’image. Il vous guidera dans la cession de vos œuvres. Bien entendu, de nombreux tests et témoignages complètent cette édition. Bonne lecture !

Commenter ce produit

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

6 commentaire(s).

Messages

  • Merci beaucoup pour ce début de réponse.
    J’envisage l’achat d’un MacBook pro retina pour des prises de vue en mode connecté, avec des flashs de studio pilotés par l’ordinateur (EL-skyport de elinchrom), à domicile.
    Vu le prix, je ne peux pas me permettre d’erreur. Le but étant de juger l’image sur LR5 (aidé de l’histogramme) et de faire visualiser l’image au modèle avec une colorimétrie et un contraste corrects.
    Ceci dit, j’aime beaucoup les articles qui sont clairs et approfondis.
    Très cordialement

Voir tous les commentaires

Messages

  • j’apprécie beaucoup cette revue que j’achète depuis le début. En achetant de dernier, je vois un article sur les ordinateurs portables utilisables en photo, et là, surprise : tous les éléments de choix sont expliqués sauf …… l’écran.
    C’est pourtant un élément on ne peut plus important, je ne comprends pas. Des éléments aidant au choix auraient été bienvenus, car je n’ai à ce jour pas trouvé d’écran correct qu’il soit possible de calibrer.
    Bien cordialement

    • Bonjour Eric,
      Merci pour votre message et désolée d’apprendre que le dossier sur les ordinateurs ne vous a pas entièrement satisfait.
      Ayant déjà consacré dix pages aux technologies d’écran, leur ergonomie et leur calibrage dans notre numéro 3, nous n’avons pas jugé utile d’y revenir en détail dans ce cinquième numéro.
      L’écran des ordinateurs portables est néanmoins abordé page 52 de ce dossier. Dans cet encadré, nous indiquons combien il est difficile de trouver un ordinateur portable équipé d’un écran de qualité et citons quelques modèles intéressants, ainsi que les technologies à privilégier. L’écran fait également partie des critères de sélection que nous mentionnons pages 54 et 55 dans notre sélection de neuf modèles.
      Enfin, et sans doute aurions-nous dû l’indiquer plus clairement dans ce dossier, si on trouve aujourd’hui des ordinateurs portables tout à fait en mesure de faire tourner les principaux logiciels de retouche d’image ou de montage vidéo, l’écran reste malheureusement un point faible. Pour un travail de qualité, le mieux reste de posséder un écran indépendant auquel vous allez connecter votre portable pour effectuer toutes les opérations de retouche colorimétrique.
      J’espère répondre ainsi un peu à vos questions.
      Cordialement,
      Pascale Brites.

  • Merci beaucoup pour ce début de réponse.
    J’envisage l’achat d’un MacBook pro retina pour des prises de vue en mode connecté, avec des flashs de studio pilotés par l’ordinateur (EL-skyport de elinchrom), à domicile.
    Vu le prix, je ne peux pas me permettre d’erreur. Le but étant de juger l’image sur LR5 (aidé de l’histogramme) et de faire visualiser l’image au modèle avec une colorimétrie et un contraste corrects.
    Ceci dit, j’aime beaucoup les articles qui sont clairs et approfondis.
    Très cordialement

    • Bonjour,

      Permettez de réagir également sur le dossier consacré aux ordinateurs portables. Et comme Eric, je le trouve un peu "léger". Outre quelques petites approximations, deux points auraient mérité plus de clarté.

      En effet, pour les néophytes, la différence entre un processeur basse consommation et un modèle plus "classique" est loin d’être évidente selon moi. Et si, effectivement, les Core i7 représentent bien le haut de gamme, un modèle basse consommation (reconnaissable par la lettre U à la fin de sa dénomination) n’a pas grand chose de commun avec un Core i7 Quad Core (i7-xxxx QM). Les performances de ce dernier étant bien plus compatibles avec, je cite "les photographes qui traitent quotidiennement ou presque de gros volumes d’images ou aux vidéastes" qu’un ultrabook avec processeur basse consommation qui montrera bien plus rapidement ses limites lors de ce type d’utilisation.

      D’autre part, et à l’instar d’Eric, je trouve que la partie relative à l’importance de l’écran aurait mérité plus d’attention. Je n’ai pas consulté le dossier que vous évoquez dans votre numéro 3 mais un rappel des différences fondamentales n’auraient pas fait de mal (notamment du fait qu’une dalle de portable n’offre qu’un réglage de luminosité, point de contraste ou autre température de couleur même sur un modèle haut de gamme contrairement à la plupart des moniteurs externes).

      Quant à la sélection que vous mettez en avant, elle comporte seulement trois modèles à dalles IPS sur les neuf sélectionnés et sans mention de à cette caractéristique pour le moins importante. Aucune mention des Asus N550, très performants et dotés d’une dalle FUll HD IPS plutôt correcte pour un portable. De même, l’Acer Aspire V3 brille par son absence alors que sa dalle IPS Full HD et son tarif d’environ 650€ en font un choix très judicieux pour le photographe au budget serré. J’ajouterai que les Aspire S7, Envy m6 ou Lenovo G700 ne brille pas par la qualité de leur dalle TN (typiques de la piètre qualité de la majorité des ordinateurs portables sur ce point).

      Concernant les dalles mates, elles sont certes encore rares sur les portables vendus en grande surface. Cependant, les constructeurs (re)commencent à en proposer sur certains de leurs modèles depuis plusieurs mois. Certes, le traitement mat n’est pas aussi prononcé que par le passé (et que sur un Eizo ou Nec), il n’en reste pas moins qu’on peut aisément les qualifier d’antireflet et qu’elles seront bien plus adaptées à une utilisation orientée photo / vidéo pour ceux qui recherchent un minimum de fidélité.

      Pour terminer, je pense que quelques mots sur la particularité de la dalle Retina du MacBook Pro aurait permis à beaucoup d’y voir plus clair…

      Si je ne peux que saluer la volonté de workflow de s’intéresser aux équipements numériques "annexes" mais néanmoins incontournables de tous photographes de nos jours, je pense que nous sommes beaucoup à attendre plus de consistance sur ce type de dossier.

      Photographiquement,

    • Attention aux généralisations pour ceux qui nous lisent. ;)
      D’après mes recherches avant d’acheter mon propre Aspire V3, ce ne sont pas tous les modèles qui ont une dalle IPS Full HD, et il faut généralement regarder la référence détaillée pour avoir l’information : les références finies en -ii ont des écrans mats IPS, celles finies en -kk ont des écrans brillants TN. Les specs restent les mêmes (tailles et définitions identiques)...

    • Bonjour,
      J’ai aussi attendu et acheté ce dernier numéro tout comme les précédent. Je suis très intéressé par l’article concernant les ordinateurs portables car j’ai déjà fait des recherches et comparatifs avant l’investissement. Cet article manque peut être d’informations plus précises et complètes mais globalement cette revue me donne satisfaction.
      Un point qui n’est pas abordé et auquel mes recherches précédentes n’ont pas aboutis est l’ajout du 2è écran MAIS avec la possibilité de calibrer les 2 écrans séparement (à condition d’avoir la bonne sonde). C’est ce que je peux faire mon portable actuel. Je ne trouve pas cette information ou ce n’est pas clair chez les fabricants d’ordinateurs ni chez les fabriquants de cartes graphiques. Peut être que quelqu’un a une information à communqiuer car je pense, ne pas être le seul à connecter un 2è écran lorsque l’on est chez soit.
      Merci d’avance pour les réponses.