Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

World Press

07/03/2010 | Benjamin Favier

Le palmarès du World Press 2009 a été dévoilé le mois dernier. L’occasion de consulter les archives de ce prix prestigieux, accessibles gratuitement.


Le photographe italien Pietro Masturzo est le lauréat du World Press of the Year 2009. Son cliché pris à Téhéran, au lendemain de l’élection présidentielle iranienne qui a vu la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, a retenu l’attention du jury. Il montre une femme, sur un toit, en train de crier. Autour, des fenêtres éclairées.

Tragédies

Une nouvelle fois, le photojournalisme remporte les suffrages. Dans sa forme la plus tragique. Une sorte de tradition, depuis la création du prix, en 1955. Il faut dire qu’à l’époque, quand des membres de la NFV, une union de photographes néerlandais, décident de donner une envergure internationale au Zilveren Camera, prix local, le paysage est plus clairsemé. Peu de participants (quarante-deux, issus de onze pays la première année, pour trois cents photos). Deux catégories principales : l’actualité et le sport. Petit à petit, les choses évoluent, afin de suivre la manière dont la place de l’image dans les média se développe. En 1965, une catégorie dédiée aux photos en couleur est créée. Dans les années 70, plusieurs sous-catégories font leur apparition dans le giron de l’actualité. Aujourd’hui, plus de cinq mille photographes participent, de 125 pays différents, pour près de 100 000 images envoyées. À tel point qu’en dehors du premier prix, on a souvent du mal à se souvenir des noms de lauréats : il y a trois gagnants par catégorie.

Archives

Les archives du site permettent de revoir l’intégralité des images primées depuis la création du prix : plus de 10 000 clichés. Classés par années et par photographes. Dans le premier cas, on a droit à une mosaïque de photos, organisée chronologiquement. En aperçu par chaque année, le cliché qui a remporté le premier prix. On retrouve la fameuse image de la madonne, pris par Hocine en 1997, le portrait d’un rescapé Tutsi, le visage marqué par des coups de machettes, par James Nachtwey en 1994, ou encore les tanks de la place Tien An Men, photographiés par Charlie Cole, en 1989. Beaucoup d’images de guerres, de conflits. Souvent violentes. La recherche par photographes, plus austère, s’effectue par ordre alphabétique. Difficile de s’y retrouver : mieux vaut passer par la recherche avancée, qui propose des critères supplémentaires. On peut alors explorer correctement l’incroyable vivier du World Press, qui regorge d’images. Infiniment plus variées qu’on pourrait le penser à la vue des photos lauréates du premier prix.

- Le palmarès du World Press 2009

- Les archives du World Press

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.