Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

X-Rite ColorTRUE : étalonnage partiel

17/03/2014 | LAURENT KATZ

Comment présenter une galerie photo aux couleurs aussi proches que possible de celles qu’affiche son moniteur parfaitement calibré et étalonné ? X-Rite propose une solution.

Android et iOS ont un vice caché ! Alors que nombre d’apps, parfois ambitieuses, dédiées à la photo et à la vidéo (prise de vue, retouche, création, montage…) fleurissent, les versions des systèmes d’exploitation pour téléphones et tablettes s’enchaînent sans qu’un système de gestion des couleurs y soit intégré. De la part de Google, cela n’a rien d’étonnant, elle a d’autres chats à fouetter. Plus surprenante est l’attitude d’Apple, plus impliquée culturellement dans le monde de l’image. Disposer de vraies couleurs sur sa tablette relève du soin apporté à produire un écran dont le Delta E (l’écart entre les couleurs théoriques et ce qui est affiché) ne dépasse pas 2 ou 3, valeurs communément admises pour un rendu fiable.

DataColor, avec l’apps SpyderGALLERY, compatible avec iOS et, depuis sa version 3, Android, assure une visualisation des photos (y compris celles de Facebook et de Flickr), après qu’un profil a été établi par une sonde Spyder4. Mais le respect des couleurs n’est réalisée qu’au sein du logiciel. La solution X-Rite n’échappe pas à cette limitation, inhérente à celles des systèmes d’exploitation.
L’apps ColorTRUE assure la création d’un profil et la gestion d’une galerie d’Image, la sonde étant reliée à un ordinateur situé sur le même réseau Wi-Fi que la tablette. Pour l’instant, elle fonctionne sous iOS avec les ColorMunki Smile, ColorMunki Display, i1Display Pro et i1Pro 2, tandis que sous Android, seuls les ColorMunki Display et i1Display Pro sont pris en charge. Dommage pour ceux ayant un i1Display 2 ou un ColorMunki Photo, ce dernier devant être pris en charge dans le futur, sous iOS seulement. X-Rite indique qu’il existe des incompatibilités, tant logicielles que matérielles, entre Android et plusieurs sondes X-Rite. Quant aux sondes plus anciennes, comme l’iDisplay originelle, leur prise en charge n’est pas à l’ordre du jour.

Pour cette première mouture, l’apps offre peu de personnalisation pour établir le profil : les gamma et température de couleurs cibles sont respectivement de 2,2 et de 6500 K (modifiable vers 5000 K dans Image GALLERY). La luminosité cible est de 160 cd/m2, pour assurer une bonne lecture, sachant que si l’utilisateur modifie la luminosité de l’écran, le profil sera recalculé. La mesure de la luminosité ambiante est automatique sous Android et manuelle sous iOS (Apple ne permet pas l’usage du capteur de lumière ambiante).

Alors que la solution DataColor est fermée, celle de X-Rite est ouverte aux développements tiers. Grâce à un SDK (kit de développement) en préparation qui fournira le CMM absent d’iOS et d’Android, afin que les couleurs puissent être converties en accord avec le profil au sein même des apps qui seront développées. Ce profil est stocké, soit sous le cloud d’Apple, soit sur le X-Rite Profile Cloud. Les applications tierces y auront accès au travers des commandes du SDK.

- Le site de X-Rite
- Le site de X-Rite Photo

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



FUJIFILM

Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

CEWE