Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Yongnuo YN 50 mm f/1,4 : un 50 mm lumineux

01/06/2018 | Patrick Lévêque

Le fabricant chinois Yongnuo lance un nouvel objectif standard très lumineux et abordable destiné à concurrencer les focales fixes des grandes marques.

Connu de quelques happy few amateurs d’optiques asiatiques abordables, Yongnuo est une marque chinoise d’équipement photographique créée en 2005 avec un catalogue de produits composé d’accessoires photo, de flashs et d’une gamme d’objectifs, ces derniers étant surtout considérés comme des clones de leurs équivalents chez Canon et Nikon proposés à des tarifs alléchants. Après la récente mise à jour de leur objectif YN 50 mm f/1,8 II, Yongnuo propose désormais une évolution de son 50 mm avec une ouverture un peu plus grande sous l’appellation YN 50 mm f/1,4.

Proposé dans un premier temps en monture Canon, Yongnuo précise que la version Nikon devrait suivre très rapidement. Le petit nouveau s’appuie sur un diaphragme à sept lamelles développé pour produire un bokeh très doux avec des taches défocalisées circulaires ainsi qu’un effet 14 étoiles. La formulation optique est classique pour un 50 mm dotée de neuf lentilles traitées multicouches regroupées en sept groupes et servie par une plage d’ouverture de f/1,4 à f/22. La mise au point minimum s’effectue à 45 cm. Le tout dans un encombrement assez compact et pour un poids de 572 grammes.


La mise au point se fait soit en mode manuel, soit en autofocus. Yongnuo précise que l’ouverture électromagnétique assure la prise en charge de tous les modes d’exposition (M/Av/Tv/P/B). Un indicateur de distance de mise au point aidera à évaluer les distances et effectuer la mise au point manuelle. Pour faire bonne figure, le YN 50 mm f/1,4 adopte une monture en métal chromé et des contacts plaqués or, bien résistants à la corrosion.


Comme la plupart des récentes optiques Yongnuo, ce 50 mm dispose d’un port USB pour la mise à jour du firmware sans avoir besoin d’un dock supplémentaire. À première vue, ce YN 50 mm f/1,4 semble intéressant techniquement, notamment pour sa grande ouverture. Reste surtout à comparer ses performances avec celles de ses homologues Canon et Nikon pour savoir si le jeu en vaut véritablement la chandelle !

Tarif et disponibilité :
– Yongnuo YN 50mm f/1,4 : 199 $

Plus de renseignements sur le site de Yongnuo

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • A ce prix la chandelle n’est peut-être pas morte !

  • Quel toin-toin, rien que pour passer de f:1,8 à f:1,4 ... !

  • "La formulation optique est classique pour un 50 mm" ... humm, pas si sûr, car cette formule ne semble pas être dérivée d’un Gauss classique comme tous les 50 mm compacts et abordables à 6 ou 7 lentilles.

    Je lui trouve même un un petit air de "Distagon", avec ses 9 lentilles dont 4 en verre "ED", un peu comme les "gros" 50 mm type Sigma Art ou Zeiss Milvus (toute proportion gardée car la compacité apparente va probablement se payer en qualité de couverture) ? A ce prix là, c’est à suivre ...

  • @PhilippeC
    Bah, on peut considérer cette formule comme "classique" étant donné que la plupart des opticiens ont désormais abandonné le double Gauss sur leur 50/1.4 pour des Rétrofocus !
    Seuls ces laborieux de canikon persistent à maintenir une formule Double Gauss (modifiée) pour leur 50/1.4...
    La formule de l’actuel 50/1.4 EF , sorti en 1993 (!) est en réalité très similaire à celle du 50/1.4 FL II de ...1968 !
    Canon a dû oublier qu’il avait un 50/1.4 à son catalogue...

    Non, sérieusement, cette formule n’a rien de conventionnel, effectivement !
    Elle ne reprend pas le principe du Rétrofocus aperçu chez Zeiss/Cosina-Sigma-Tokina/Pentax (probablement)-Samyang ou Leica,
    qui ont la particularité d’être assez lourds et encombrants (autour de 800g voire plus).

    Les performances revendiquées par Yongnuo semblent être relativement similaires à celles du Sigma 50 Art...mais avec 200g de moins ! Jolie performance !
    À vérifier toutefois lors d’un test...

    La seule chose qui me fait tiquer sur cet objectif est son moteur DC , donc, à priori, pas de vraie MAP manuelle...

    Sinon, la montée en puissance des Chinois sur le marché photo se confirme.
    Ce sont désormais eux qui prennent des initiatives (10-18 FE chez Venus Optics, 60/2 macro 1:1 interne chez Yongnuo...) et les Japonais (sauf Sigma !) qui semblent stagner à leur optiques conventionnelles...

  • @4
    - les chinois prennent des initiatives....
    ben oui forcément, ils ne sont pas fous, ils ne vont pas produire les mêmes optiques que celles de Canonikon bien établies sur le,marché . Ils ne font jamais que faire ce que sigma fait à sa manière : se démarquer pour survivre
    - 450 gr, ça reste lourd pour une optique standard, ne parlons pas de sigma qui confond performance et poids (qu.ils demandent à leica comment faire des optiques compactes et performantes)

  • Sorry, poids : 572 grammes, j’ai confondu avec l’excellentissime 25 f1,2 olympus bien plus léger.....

  • J’ignore ce qu’il vaut optiquement mais la version 1 du 50 f1,8 était vraiment une daube : astigmatisme, flare, matériau en dessous de ce qu’on attend, vignettage, flou sur les bords à presque tous les diaphragmes, etc etc.
    Bon et bon marché n’ont jamais bien fonctionné ensemble. Comme disait grand mère : je ne suis’pas’ assez riche pour acheter tes bon marché.

  • @5
    Le verre c’est comme avec le sucre, certains se sucrent :)

  • @5
    Yongnuo est un opticien relativement novice sur le marché de l’optique photographique (je crois qu’il a dix ans).
    Jusqu’à présent, il se contentait en gros de cloner des optiques Canon EF....quitte à les adapter en monture F pour les nikonistes (!). Ils ne disposent pas de verres spéciaux et ne possèdent pas de toute l’armada technologique des leaders du marché (lentilles asphjériques, verres ED/SED,etc...)ni même des traitements antireflets "high-end"...
    Depuis cette année, on les voit prendre davantage d’initiative en prenant Canon à contre-pied :
    *Une optique 60/2 1:1 (en MF hélas !) alors que Canon "sèche" depuis 10 ans sur son hypothétique 60/2.8 IS USM macro 1:1
    *Un 50/1.4 II DC qui est relativement léger par rapport à ce que proposent les autres opticiens dans le même créneau
    (ie un 50/1.4 qui soit performant dès la PO).
    C’est suffisammnet étonnant pour être signalé.

    Le Sigma pèse 815g, c’est beaucoup...mais les autres font pire (Leica SL, Zeiss Otus ou Milvus) ; le tokina/Pentax devrait être également très lourd.Quant à Samyang, ils viennent de présenter un ambitieux 50/1.2 MF (!)
    pesant la bagatelle de 1.2 Kg. Tout est relatif !!!

    En commercialisant ces objectifs, les opticiens ont sans doute fait une étude de marché afin de savoir si la clientèle était prête à supporter du poids supplémentaire en échange d’une qualité optique sensiblement meilleure à PO.
    Apparemment, les études de marché suggèrent que la clientèle réagit positivement (pour ce type d’objectif)
    et qu’elle est disposée à faire un peu plus de musculation.Vive le sport...
    Canikon sont beaucoup plus prudents en la matière et gardent sagement leurs 50/1.4 "light" au catalogue.
    Amha, le 50/1.2 L de 2006 ne devrait plus trop rester longtemps au catalogue parce que l’affront de la concurrence est tout de même sévère, surtout au prix que Canon vend ce "L"...

    Va falloir vous mettre au sport ! ;-)

    PS : Contrairement à ce que vous dites, le 25/1.2 MZD est "lourd" (par rapport au format) car Olympus a fait le forcing sur les verres spéciaux et le nombre de lentilles (19 !!!).
    "Traduit" en 24x36, un 50/1.2 pèserait 1.6 Kg en suivant ce genre de recette...

  • Canon Eos 5d IV avec 50 f1,2 L : 1,500 gr
    omd 1 avec 25 f1,2 : 900 gr et avec le f1,8 : 580 gr
    ceux qui voyagent léger auront vite fait le,choix.....

  • Ben voilà, quand on compare des carottes à des navets, on finit toujours par dire qu’on se débarasse de son chien parce qu’il a la rage !
    Un 25/1.2 en MFT équivaut en réalité à un 50/2.4 en FF.
    Ça fait longtemps que canikon ont renoncé à proposer des 50/2.4 ou plutôt des 50/2.8-50/3.5 de leur line-up !
    Un 6D +50/1.8 II =760g+130g=890g et vous ne vous pèterez pas une vertèbre pour autant...

  • Il faut dire qu’en matière de navet, vous en connaissez un rayon - :)

  • Et vous ?
    Concernant le MFT,je ne cesse de répéter la même chose constamment depuis DES années.
    Samyang s’apprête à commercialiser un 24/2.8 FE pour alpha 7 qui sera plus léger et SENSIBLEMENT MOINS CHER
    que le futur 12/1.2 MZD d’Olympus.
    Et bien sûr, les Olympussiens me répèteront à l’envie que le diamètre d’une pupille de MFT ne vaut pas celle d’un FF !!!

    Non, ce qui m’interpelle avec le MFT, c’est jusqu’où Olympus parviendra à anesthésier sa clientèle avant que celle-ci ne se décide à ouvrir les yeux.
    Ils ont réussi à tromper leur monde durant 15 ans (FT compris), c’est dire le pouvoir anesthésiant de la com !
    Le pire, c’est que je ne suis pas le seul à le dire, tousles foule-frêmistes vous le diront
    ainsi que Pentax qui s’est payé le luxe de commercialiser un système mirrorless bidon dont ils font d’ailleurs l’autodérision : Le Pentax QQ ....et ses objectifs "Toys"...

  • Alors @10 , on n’utilise son appareil photo que pendant les vacances à La Bourboule ? :))

  • "Concernant le MFT,je ne cesse de répéter la même chose constamment depuis DES années."

    Excusez-nous grand maître

  • Tarif et disponibilité :
    – Yongnuo YN 50mm f/1,4 : 199 $

    Il est à 148 US$ (950 rmb) sur l’internet chinois, doit donc y avoir moyen de trouver moins cher que 199