Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

25 Mpxl dans un smartphone : merci Aptina…

28/02/2014 | Franck Mée

Mais où s’arrêteront-ils ? Alors que les premiers smartphones à 20 Mpxl pointent le bout de leur nez, Aptina annonce la suite : 25 Mpxl, dans un capteur au format 1/2" destiné aux applications mobiles…

Nous avons l’habitude de la course aux pixels. Depuis longtemps, alors qu’une définition de l’ordre de 12 Mpxl permet un tirage haute résolution format A3, nous avons vu les capteurs grimper jusqu’à 16, 20, voire 24 Mpxl même sur des appareils grand public. Cependant, l’augmentation de la densité des capteurs a des conséquences connues : sensibilité diminuée, saturation des photosites, etc… Aussi, lors d’un nouveau record de définition, nous restons souvent circonspects.

Or, c’est un très grand pas que vient de franchir Aptina, fabricant de capteur connu pour avoir réalisé les Cmos des Nikon 1 comme le J3. Alors que les premiers smartphones à 20 Mpxl viennent d’apparaître, la marque annonce en effet un capteur de 25 Mpxl !

Celui-ci, poétiquement baptisé AR2520HS, est présenté comme un capteur dédié aux applications mobiles, mais il est au format 1/2" (environ 4,8x6,4 mm), rare sur les smartphones qui utilisent plus généralement des capteurs 1/3". D’ailleurs, Aptina précise qu’en reprenant les dimensions du AR1820HS, il permet aux constructeurs de conserver leurs constructions optiques ; or, celui-ci avait en son temps été présenté comme un capteur de compacts haut de gamme. La marque adapte sans doute son discours à l’air du temps : les compacts ne sont plus le segment prometteur d’il y a deux ans…

Sur le papier, le AR2520HS propose des sommets de performance. D’ailleurs, plus que sa définition, c’est sa rapidité qui marque : il est capable de filmer en 4K à 30 images par seconde et de monter à 120 im/s en définition HD 1080p, permettant de conserver une image fluide lors de ralentis 4x.

Gardons la tête froide

Reste la question : est-ce bien raisonnable ? 25 Mpxl, c’est plus que les capteurs de compacts les plus définis (20 Mpxl, par exemple sur le Sony HS50 et le Nikon S2800) ; c’est plus que les capteurs APS les plus denses (24 Mpxl sur toute la gamme Nikon, le Ricoh K-3 ou encore le Sony α6000), plus même que sur l’immense majorité des capteurs 24x36 mm ! Nous savons qu’il est difficile de trouver des objectifs capables de profiter de ceux-ci, et Aptina propose ici un capteur beaucoup plus exigeant destiné à des produits sur lesquels la qualité optique est souvent médiocre — à la notable exception des Nokia 808 et 1020, qui font également partie des très rares appareils à la définition encore supérieure mais avec des capteurs sensiblement plus grands.

Ne soyons pas inutilement critiques : peut-être, après tout, d’autres constructeurs de smartphones sont-ils prêts à concevoir des optiques de la qualité du Nokia 1020 (cf. test dans MDLP n°60). Peut-être, aussi, que ce module ne sera jamais réellement installé dans un appareil vendu au public : le précédent AR1820HS, présenté il y a un an et demi, n’est toujours pas inscrit au catalogue des productions de série d’Aptina…

Dans tous les cas, il faudra désormais surveiller également le monde de la téléphonie mobile pour vérifier avantages et inconvénients de la course aux pixels.

- Le site d’Aptina

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP