Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

6 QUELS FORMATS D’ENREGISTREMENT POUR VOS IMAGES ?

18/06/2007 | Jean-François Vibert


©Jean-François VIBERT / www.actionreporter.com

Pour toutes les images un peu difficiles à réaliser techniquement (sport, lumières difficiles, images nécessitant des améliorations, etc.), le format RAW est évidemment à privilégier. L’argument selon lequel le flux de production Rawest plus long et compliqué qu’en Jpeg a vécu depuis un an… A condition du moins, d’être équipé d’un ordinateur récent tournant à plus de 2 Ghz et équipé d’au moins 2 Go de mémoire.Grâce à des logiciels tout-en-un comme Lightroom ou Aperture, la gestion de milliers d’images dans ce format devient plus facile même qu’en Jpeg (lire notre article comparant ces deux logiciels). Oubliés les problèmes d’exposition, finis les soucis de balance des blancs, tout cela peut s’ajuster en lot au moment de la post-production. Même les éventuelles poussières sur le capteur (bien visibles sur fond de ciel bleu avec un diaph fermé), ne sont plus qu’un mauvais souvenir.

Quant aux utilisateurs d’Adobe Bridge CS3 et Adobe Camera Raw, ils pourront même ajuster très finement la netteté de leurs images avec un nouvel outil netteté tout à fait exceptionnel (qui arrivera dans Lightroom à l’occasion de sa prochaine mise à jour).

> Avantages du Raw : Possibilités d’ajustement exceptionnelles au moment du post-traitement.

> Inconvénients du Raw : Nécessite des capacités de stockage supérieures. Nécessité d’un post-traitement.

Pour aller plus loin :

DxO Optics Pro

Adobe Lightroom

Adobe Photoshop CS3

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP