Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Accessibilité aux photographes occasionnels : avantage Canon

24/01/2008 | Jean-François Vibert

Canon EOS 40D : Le Canon EOS 40D propose les habituels Modes scènes plébiscités par les amateurs (Portrait, Paysage, Sport, etc.) ce qui lui permet d’être utilisable par un public extrêmement large. Dommage toutefois que ces Modes scènes imposent le format Jpeg et n’autorisent toujours pas le format Raw(lire plus bas). Sans que l’expérience ne me permette de le vérifier, j’ai toujours pensé que les EOS étaient plus faciles à prendre en main pour les photographes occasionnels, car moins hérissés de boutons ! Grâce à leur design particulièrement intégré, leurs touches plus petites et à leurs boutons à double fonction, les Canon sont très lisses, rendant la première prise de contact moins intimidante. Notamment pour la majorité d’utilisateurs qui ne sortent jamais de la balance des blancs automatique ou de la mesure globale évaluative (qui ne seront donc jamais conduits à manipuler ces fameux doubles boutons si souvent décriés)… Il est à noter que pour répondre aux critiques récurrentes, Canon a fini par supprimer la plupart de ces doubles commandes… Personnellement ils ne m’ont jamais posé le moindre problème.

Nikon D300 : La philosophie a toujours été au une fonction = un bouton, ce qui satisfait parfaitement les Experts… Pour dépasser cette question de boutons, un des avantages concrets proposés par Nikon est de fournir des explications détaillées pour chaque menu (heureusement, car ils sont pléthoriques sur un D300)… Ces explications sont accessibles immédiatement d’une simple pression sur la touche ? Une initiative très pédagogique qui dépanne même les professionnels (ils se reconnaîtront)... Mais comment se fait-il que toutes les marques ne copient pas cette idée géniale ? Au final, le Nikon D300 n’est pas adapté aux photographes peu expérimentés, car il déborde d’options relativement complexes et ne dispose d’aucun Modes scènes. Les amateurs devront se rabattre sur le mode Programme (P), qui reste le plus automatisé des modes experts, mais ne règle pas tous les paramètres de votre boîtier…

Avantage : L’EOS 40D emporte logiquement ce match car il propose des performances professionnelles tout en restant aussi facile à utiliser qu’un EOS 400D (le reflex amateur de Canon)… Ou même qu’un APN compact ! On n’imagine d’ailleurs pas à quel point, de nombreux acheteurs de reflex sont rassurés par la présence des Modes scènes sur leur appareil… Revenons sur cette bizarrerie des Modes scènes Canon, toujours interdits de format Raw(CR2 chez Canon)... Ceci est d’autant plus frustrant qu’avec des logiciels comme Lightroom, tous les amateurs peuvent bénéficier des bienfaits du négatif numérique. S’ils veulent produire du Rawavec leur Canon, ils devront obligatoirement apprendre à utiliser les modes Experts (Priorité vitesse, ouverture, Programme, ect…). Alors que les Modes scène de Nikon autorisent les débutants à opter pour le format Raw(appelé NEF)… Pas mal d’utilisateurs maîtrisant l’outil informatique, mais n’ayant aucune connaissance photographique pourront donc se régaler avec leurs NEF, tout en confiant leurs prises de vue aux automatismes de leur boîtier.

Tout en restant efficace, le design des EOS est souvent jugé rassurant… Canon a d’ailleurs révolutionné la photo en introduisant le bio design sur l’EOS 1 en 1987. Relativement lisse et arrondi, le design de l’EOS 40D est un modèle d’intégration.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP