Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

SIGMA Nikon

Adobe Max 2014 : la créativité mobile

08/10/2014 | LAURENT KATZ

Dans dix ans, l’ordinateur et l’ordinateur portable seront-il encore des objets de notre quotidien informatique ? À voir. En tout cas, à l’édition 2014 qui dévoile les technologies de développement d’Adobe établit des ponts entre les applications majeures et les terminaux mobiles.

JPEG - 44 ko
Le profil créatif est accessible depuis l’ordinateur, le terminal mobile ou le web.

Tous les ans, Adobe tient salon. L’édition 2014 a lieu du 4 au 8 octobre à Los Angeles. Pour le photographe ou le vidéaste, l’évolution de la suite Creative Cloud ne va pas bouleverser la manière de retoucher des photos ou de monter des vidéos. En revanche, chacun va constater qu’Adobe, après Lightroom Mobile ou Photoshop Mix, pose des jalons pour bouleverser la manière dont les créatifs de tous poils travaillent, afin de leur offrir la faculté d’agir sur tout équipement numérique sans se poser la question « où sont mes fichiers, mes réglages personnels, mes palettes de couleurs, mes brosses, mes formes personnalisées ou mes polices de caractères ? ». C’est l’objet du profil créatif qui « synchronise les travaux effectués sur ordinateurs et terminaux mobiles, permettant aux créatifs d’avoir accès à leurs projets, lorsqu’ils en ont besoin et dans le bon contexte ». On ne peut être plus clair.

On note aussi la prise en compte, pour Photoshop et Adobe CC 2014 de l’interface tactile de l’hybride portable/tablette qu’est la Surface Pro 3 de Microsoft doté d’un afficheur de 2 160 x 1 440 pixels, motorisé avec un processeur Intel i3, i5 ou i7 et doté d’un SSD de 64 Go à 512 Go (799 € à 1 949 €). Première Pro CC bénéficie de la prise en charge de CineForm pour la GoPro, tandis que Photoshop CC permet l’extraction, à partir d’un fichier PSD, des couleurs, des polices, pour les mettre à disposition sur le Creative Cloud.

JPEG - 79.2 ko
Les apps mobiles liées aux différents logiciels de la CC.
JPEG - 122.7 ko
La nouvelle application mobile Premiere Clip

Adobe augmente la famille des applications mobiles. Photoshop Mix pointe son nez sur l’iPhone (la version Android se rapproche) et son intégration avec Photoshop CC est plus grande. Avec Premiere Clip, Adobe lance un modeste logiciel de montage sur iPhone/IPad, néanmoins doté de filtres, de transitions, de ralentis, avec la faculté de reprendre le projet dans Premiere CC pour peaufiner la vidéo. Trois autres apps voient le jour :

- Adobe Brush CC sert à créer une brosse utilisable dans Photoshop CC, Illustrator CC ou Adobe Illustrator Sketch.
- Adobe Shape CC transforme une photo, plutôt à contraste élevé, en forme vectorielle, pour Illustrator CC et Adobe Illustrator Line.
- Adobe Color CC (Anciennement Adobe Kuler) capture une palette de couleurs et la met à disposition d’autres logiciels, typiquement Photoshop CC et IIlustrator CC.

Quel meilleur moyen de pérenniser son emprise sur le monde créatif que d’ouvrir quelques technologies aux développeurs tiers. C’est l’objet du Creative SDK, en version bêta, permettant à des éditeurs d’accéder au Creative Cloud. L’ouverture se manifeste aussi par les Creative Cloud Market pour le partage de contenu entre membres CC, Creative Cloud Librairies pour l’échange de styles de texte, d’interfaces, de brosses, de formes vectiorielles… et le Creative Cloud Extract pour l’éxtraction de composants (couleurs, CSS, polices) d’un fichier PSD. Et comme le créatif est le fer de lance, avec Creative Search Talent, un outil est mis à disposition pour trouver le graphiste d’un pays et d’une spécialité donnée, afin de lui proposer un travail.
L’évolution du CC est marquée du sceau de la mobilité et du partage. Ce n’est qu’un début, car la technologie du traitement déporté des fonctions gourmandes en puissance de calcul que présente Photoshop Mix ne fait pas encore l’objet d’évolutions spectaculaires et n’irradie pas vers d’autres applications. On en reparlera à coup sûr dans les prochaines années. Ou avant, car aux USA, discrètement, Adobe dispense la version bêta de Photoshop pour Chromebook, un portable connecté sous Chrome OS, le système d’exploitation de Google animé par un noyau Linux et adossé à des applications uniquement accessibles au travers d’un navigateur.

- Le site d’adobe

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



PHOX

Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP