Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Adobe Photoshop CC : une nouvelle ère

17/06/2013 | LAURENT KATZ

Le controversé mode de distribution d’Adobe, sur abonnement seulement, s’applique désormais à la mouture CC de Photoshop annoncé ce jour. Qui porte son lot de commandes

Intégré dans le Creative Cloud, Photoshop CC sera l’unique version, offrant à tous les spécificités, notamment en imagerie 3D et en analyse d’image, de l’édition Extended. Elle tire parti de l’esprit d’ubiquité puisque les réglages mémorisés et les modifications dans l’affectation des raccourcis effectués sur un ordinateur seront accessibles sur un portable par exemple.

Parmi les nouveautés, la faculté d’accéder à Camera Raw, même au niveau d’un calque, sans avoir à fermer le fichier et le rouvrir est un atout moins spectaculaire que d’autres, mais diablement pratique. C’est aussi le cas des instructions conditionnelles que l’on peut enfin insérer dans les scripts pour mieux les adapter au contexte.

Comme toujours, Photoshop CC présente quelques fonctions étonnantes, comme la réduction du flou de bougé, suite à l’analyse de la trajectoire du mouvement dans certaines zones floues. Sans parler de Camera Raw 8 qui offre masque radial, correcteur au pinceau et redressement automatique de l’horizon et de la perspective.

JPEG - 527.4 ko
La correction de perspective automatique (cliquer pour agrandir).
JPEG - 655.9 ko
La correction du flou de bouger (cliquer pour agrandir).
La fonction marche quand il est facile de détecter un flou directionnel, pas trop exagéré. Mais pour cet exemple, elle ne fonctionne pas notamment en raison d’une image fantôme très perturbatrice. Cependant, le visage a un peu gagné en netteté.
JPEG - 556 ko
La correction de défaut bénéficie d’un fonctionnement au pinceau (cliquer pour agrandir).

Autre nouveauté, la commande Smart Sharpen analyse l’image afin d’appliquer une accentuation qu’Adobe qualifie de naturelle, réduisant bruit et halo. La commande Liquify et certains effets de flou supportent maintenant les objets dynamiques. Leurs réglages ne sont plus figés après validation. Ceux qui emploient le logiciel pour le design de pages Web, le photomontage ou l’illustration noteront la faculté d’ajuster le rayon des angles de rectangles à coins arrondis, de modifier les formes et d’opérer plus facilement des sélections multiples sur les chemins, les formes et les masques vectoriels.

Photoshop CC est inclus dans la suite Creative Cloud avec l’ensemble des autres logiciels de l’éditeur, y compris Lighroom 5, mais ni Photoshop Elements et Premiere Elements. Pour 61,49 € mensuel sur une base annuelle. Seul, c’est 24,59 €, toujours avec 20 Go dans le Cloud Adobe. Un tarif élevé si l’on met en balance la manne de logiciels pour un montant un peu plus que doublé.

Pour faire passer la pilule, Adobe propose des tarifs promotionnels à ses clients, sur la première année. A ceux qui ont une CS3, une CS4 ou une CS5, l’abonnement complet revient à 36,89 €, et pour les possesseurs de la CS3, c’est 24,59 €. Enfin, ceux qui ont Photoshop CS3 ou une version ultérieure, l’accès à Photoshop CC (ou à une autre application) sera facturé 12,29 €. Une valeur qui serait plus raisonnable pour un abonnement au seul Photoshop sur une base pluri-annuelle. Tout cela à condition de s’engager sur un an. Photoshop CS6 sera maintenu dix-huit mois à l’achat, mais Camera Raw n’évoluera que pour la prise en charge de nouveaux boîtiers, sans ajouts fonctionnels.

- Le site d’Adobe

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP