Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

AfterShotPro 2.2 : affichage haute définition et corrections de bugs

06/05/2015 | Franck Mée

Corel a mis à jour son logiciel de catalogage, de dématriçage et de retouche, AfterShot Pro. Au programme, figurent principalement l’affichage avec les écrans à très haute définition, quelques améliorations et l’abandon des systèmes d’exploitation les plus anciens.

Après AfterShot Pro 2 qui apportait le module HDR (pour Windows), changeait d’algorithme de gestion du bruit et retouchait sensiblement l’interface, il y eu AfterShot Pro 2.1, avec le HDR sous OS X et GNU/Linux, plus le support des appareils Fujifilm X-trans.

Pour la version 2.2, Corel a concentré ses efforts sur l’affichage : AfterShot Pro doit maintenant s’afficher sans problème sur les écrans haute résolution (Mac à écran Retina) et/ou haute définition (moniteurs 4K). Les linuxiens noteront en revanche qu’AfterShot Pro ne s’adapte toujours pas à l’interface du système : si les boutons des fenêtres sont à gauche (réglage par défaut d’Ubuntu par exemple), ceux d’AfterShot restent désespérément à droite (comme sous Windows).

D’autres éléments ont été améliorés, nombre de retouches concernent notamment le module HDR, débogué et revu (ci-dessus). Le traitement des fichiers Raw Fujifilm a été modifié, pour corriger un problème d’aberration chromatique, mais nous n’avons pas noté de révolution en la matière. Enfin, en basse luminosité, réduction du bruit et balance des blancs ont été améliorées.

Corel s’est également simplifié la vie en abandonnant les anciens systèmes d’exploitation : Windows n’est supporté qu’à partir de la version 7, apparue en 2009 (AfterShot 2.1 tournait encore sous Windows XP), et les systèmes Unix sont pris en charge à partir de 2012 (Ubuntu 12.04 pour les systèmes Deb, Fedora 16 pour les systèmes RPM et OS X 10.7.3 pour les Mac).

L’éditeur a, en revanche, été modeste concernant les nouveaux boîtiers : seuls six modèles ont été ajoutés, uniquement des compacts et des bridges, plutôt anciens. Les Canon EOS 750D/760D et 5DS/5DS R, Nikon D5500, D7200, D750 et D810, les Olympus E-PL7 et E-M5 II, les Panasonic GM5 et GF7, les Pentax K-S1 et K-S2 (même en utilisant le format DNG !), les Samsung NX1 et NX500 ou encore les Sony α7 II manquent toujours à l’appel…

- Le site de Corel AfterShot Pro

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP