Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

SIGMA Nikon

Alien Skin Exposure X3 : version 3.5

22/03/2018 | LAURENT KATZ

Voici une version intermédiaire qui mérite le détour, non pas par son originalité, mais parce qu’elle comble des absences remarquées de la version 3. Au menu, la retouche des couleurs en mode TLS ou encore le dialogue d’impression.

C’est avec sa version X3 qu’Exposure s’est ouvert au catalogage. Pas sur la base d’une base de données et de fichiers annexes XMP, mais sur fichiers placés au sein d’un dossier spécifique AlienSkin, résidents dans chaque dossier de photos. La manipulation des Collections évolue, avec la faculté, optionnelle, d’ajouter automatiquement les images sélectionnées quand une Collection est créée. Et quand la fonction d’importation File>Copy Photos from Card est activée, il est proposé de placer les images dans une ou plusieurs Collections.

La correction des couleurs s’est enrichie du mode TSL pour ajuster la teinte, la saturation et la luminosité de huit plages de couleurs : rouge, orange, jaune, vert, cyan, bleu, violet et magenta. Avec plusieurs interfaces pour une meilleure adaptation à la taille de l’écran. On y trouve un réglage ciblé : il suffit de cliquer dans l’image, une loupe facilitant le pointage sur la couleur à modifier, puis de monter ou descendre le pointeur pour agir sur l’ajustement sélectionné. Dans la mesure où le Raw comporte des données relatives à la balance des blancs, il devient possible d’opérer un ajustement en Kelvin. Par ailleurs, pour tous les fichiers bruts, des balances prédéfinies sont accessibles.

JPEG - 241.4 ko
Le double écran, déjà présent dans la version 3, est utilisable sur un même moniteur, ici pour visualiser en grand la photo sélectionnée dans la visionneuse (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 283.3 ko
La confrontation de plusieurs photos a été étendue à six images (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 239.3 ko
La fonction d’ajustement des couleurs en mode TLS bénéficie d’un loupe pour pointer précisément sur la couleur à modifier (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Un dialogue d’impression, intégrant l’application d’un filigrane, prend en charge le placement de plusieurs photos dans la feuille, avec la gestion des marges, des espaces entre les photos et les nombres de lignes et de colonnes. Ce qui ouvre la porte à la sortie de planches-index, avec une omission cependant, celle de ne pouvoir légender chaque image avec le nom du fichier et quelques métadonnées. En revanche, l’application d’un peu d’accentuation est au menu pour une bonne adaptation à la taille et à la nature du papier employé.

JPEG - 156.9 ko
L’impression gère le multivue, sans proposer l’affichage d’une légende émanant des Exif ou IPTC (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

D’autres modifications ont été apportées, comme la présence des simulations de films (un élément essentiel de l’ADN d’Exposure) telles que les proposent les appareils Fujifilm, le récent X-H1 étant l’un des nouveaux modèles pris en charge. À observer la liste de ces APN, on se rend compte que l’éditeur y ajoute aussi d’anciens modèles. Vous trouverez ici l’énumération des optiques prises en charge pour l’application de corrections.

JPEG - 397.9 ko
Les simulations Fujifilm à l’image des rendus présents sur les compacts et hybrides de la série X sont introduites. Ici le Classic Chrome (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Exposure X3, logiciel autonome, fonctionne aussi comme une extension de Photoshop (CS6 ou CC), Lightroom (6 ou CC), sous macOS à partir d’OS X 10.10 et sous Windows dès la version 7/64 bits. Une version d’essai valable 30 jours est téléchargeable ici. Les acheteurs paient 149 $, ou 99 $ en tant que mise à jour d’une version antérieure. La mise à jour est gratuite pour les utilisateurs de la version actuelle.

- Le site d’Alien Skin

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



PHOX

Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP