Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Apple Photos : le début de la fin

10/02/2015 | LAURENT KATZ

On le sait, les jours d’iPhoto et d’Aperture sont comptés. Les développeurs Apple ayant téléchargé la version préliminaire d’OS X, numérotée 10.10.3, ont eu la chance de voir débouler Photos, l’application vouée à remplacer iPhoto et Aperture. Comme annoncé en juin dernier à la WWDC 2014, la conférence mondiale des développeurs Apple.

Le combat contre Lightroom était trop inégal, d’autant plus que si le logiciel fait partie intégrante de la stratégie Adobe, Aperture n’est qu’un composant insignifiant de l’univers Apple qui, à coups d’iPhone fait bondir son chiffre d’affaires. Les utilisateurs du catalogueur d’Apple n’ont que leurs yeux pour pleurer, à moins de recourir à un convertisseur de photothèque pour basculer chez Adobe ou Phase One. Ou rester chez Apple avec Photos qui bénéficie du convertisseur Raw intégré au système d’exploitation et de l’accès à l’iCloud

On y retrouve le classement par Années, Événements et Collections, avec un affichage qui optimise l’espace pour afficher le maximum d’images et la gestion de Projets, d’Albums (intelligents ou pas) et de Mots-clés. Et aussi des outils de retouche non destructive, de partage et de création (livres, calendriers, cartes de vœux…). Une fonction de synchronisation assure la mise à jour sur tous vos équipements, pour appliquer les corrections et les suppressions. À condition de passer par le stockage sur iCloud Photo Library (5 Go gratuit, payant au-delà).

La retouche offre une ergonomie intéressante, avec des vignettes simulant l’effet du réglage, complétées par des curseurs. Par exemple, Light cache des réglages sur les hautes/basses lumière, le point noir… et l’on peut faire apparaître les ajustements cachés par défaut, comme le réducteur de bruit, la balance des blancs ou le vignetage… un système qui n’effraie pas le débutant et offre plus que des réglages basiques. Sans pour autant valoir un Lightroom ou un Aperture (pas de notation en étoiles, de loupe ultraprécise, de brosses d’ajustement local, de géolocalisation a posteriori, de courbe tonale…).

Pour que chacun puisse juger sur pièce, il faudra attendre ce printemps. À moins de vous inscrire au programme OS X bêta… à vos risques et périls si vous employez votre Mac principal pour y installer un système non finalisé.

- Le site d’Apple
- Le site des développeurs Apple

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP