Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

CameraBag 2 : de l’iPhone au PC et au Mac

21/02/2012 | LAURENT KATZ

Avec CameraBag 2, et depuis peu Snapseed de Nik, un mouvement est initié, celui de la montée d’un logiciel pour iPhone et iPad vers l’ordinateur de bureau ou le portable. Avec une ergonomie rafraichissante.

JPEG - 260.8 ko
L’interface de CameraBag 2 (cliquer pour agrandir)
JPEG - 119.3 ko
Infinicam pour iPhone.

Il était une fois… Cela commence en effet comme un conte de fées, celui d’une entreprise Nevercenter, qui a développé plusieurs applications pour le smartphone emblématique d’Apple. Comme Infinicam qui appartient à la désormais pléthorique cohorte des logiciels offrant des rendus spécifiques relevant des filtres et des effets empruntés à l’argentique, complétés par des encadrements comme des cadres de diapositives et des bordures de pellicules.

CameraBag, également lancé sur iPhone/iPad, fait un peu la même chose, avec une interface plus classique. C’est lui qui sert de base à la version pour ordinateur, pour Windows comme pour Mac OS. Avec pour principe directeur la facilité d’emploi, la convivialité et des idées ergonomiques originales, montrant qu’un sang neuf peut encore couler dans les veines de nos logiciels de retouche.

L’interface est épurée, avec un menu vertical dont chaque item active une liste. Celles des effets, des ajustements, des bordures, des prédéfinitions s’appliquant à l’image dans sa totalité. Seul le dernier libellé, Quicklooks amène plein écran une planche-contact visuelle montrant ce qu’offrent les autres catégories. Les fichiers Jpeg, PNG, Tiff sont reconnus, ainsi que les Raw (Mac OS offre à toutes les applications leur décodage, tandis que sous Windows, il faut installer quelques composants système). En tout cas, les Raf du Fujifilm X100 comme les DNG du Pentax K5 ont été décodés sous Windows 7. (FastPictureViewer Codec Pack 3.1 est installé sur mon ordinateur, plus complet et à jour que le pack de codecs Raw de Microsoft.)

JPEG - 317.6 ko
Les fonctions correctives (cliquer pour agrandir)
Ici, la gestion individuelle des courbes RVB.

On reste dans une philosophie de réglages immédiats, proche de « l’expérience utilisateur » qu’offre un téléphone et qui plait tant. Pourtant, ce n’est pas synonyme d’indigence, car les manipulations se font dans un contexte non destructif. Ce que matérialisent, au bas de l’écran, des cases représentant chaque fonction sollicitée et que l’on peut réordonner à la souris, comme des calques dans une palette éponyme. Et aussi désactiver ponctuellement, supprimer ou en modifier les paramètres. Cela ne vous rappelle pas les calques de réglages de Photoshop ? Si, mais ici le « modeste » logiciel vaut 24 $ en promotion, et coutera 29 $ plus tard.

JPEG - 336.6 ko
La planche-contact des effets prédéfinis (cliquer pour agrandir)

On trouve aussi un système de traitement par lots et la sauvegarde de réglages utilisateurs. Et dans les fonctions, figurent les courbes RVB, l’ajustement de hautes/basses lumières, l’ajout du vignettage et du grain. Ne manque qu’un réglage d’accentuation. Pour se faire une idée, l’éditeur offre une version d’essai totalement fonctionnelle pendant trente jours.

- Le site de CameraBag 2

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP