Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS M2 : il (n’)arrive (pas) !

04/12/2013 | Franck Mée

Longtemps attendu, l’EOS M2 vient confirmer l’intérêt de Canon pour le marché des compacts à objectifs interchangeables. Enfin, l’intérêt… au Japon. Parce que chez nous, il semble bien qu’aucun lancement ne soit à l’ordre du jour.

Un an et demi, c’est le temps qui s’est écoulé depuis le lancement de l’EOS M, premier compact à objectifs interchangeables de Canon. Un an et demi durant lequel la marque n’a guère cherché à capitaliser sur son appareil : tout au plus une mise à jour est-elle arrivée discrètement, histoire de faire taire les critiques concernant l’exaspérante lenteur de fonctionnement.

Cet été, nous pensions que l’EOS 70D, et plus particulièrement son audacieux système autofocus "Dual pixel", annonçait un EOS M2. En effet, ce nouveau système à corrélation de phase sur l’ensemble du capteur offrait à la visée écran quasiment les mêmes performances qu’à la visée reflex ; voilà qui était prometteur dans l’idée d’un nouveau COI…

La surprise est donc grande : rien de cela sur l’EOS M2 qui vient d’être annoncé au Japon. Il dispose bien d’un autofocus hybride, mais celui-ci est le classique Cmos AF II vu sur l’EOS 100D, qui utilise quelques photosites modifiés pour faire la corrélation de phase. Sensiblement moins efficace, il n’empêche pas Canon de revendiquer un autofocus largement amélioré ; c’est sans doute vrai (la différence entre un EOS 650D et un EOS 100D est réelle), mais nous ne pouvons nous empêcher de penser qu’il était possible de faire mieux en adoptant le capteur de l’EOS 70D.

Non-nouveauté pour une non-annonce

Pour le reste, l’EOS M2 reste très proche du précédent modèle, la principale nouveauté étant l’introduction d’une connexion WiFi. Pas d’écran orientable, pas de flash intégré, pas de batterie plus généreuse…

Et surtout, son lancement est finalement plutôt une mauvaise nouvelle pour le système auquel il appartient. D’abord, parce que Canon n’annonce aucune nouvelle optique : le 11-22 mm, le 18-55 mm et le 22 mm restent donc seuls au catalogue ; malgré tout le bien que nous en pensons, c’est très léger pour affronter des gammes optiques concurrentes de plus en plus complètes.

Ensuite, parce que l’EOS M2 n’est pour l’heure annoncé qu’au Japon, pays où les COI ont le mieux pris, et que rien n’indique qu’il sera un jour exporté ! L’EOS M est plus bradé que jamais — il est un des rares appareils dont le tarif a chuté de plus de moitié en un an, même s’il reste loin du record du Sigma SD1 — et l’Europe devrait, a priori, attendre encore quelques mois son éventuel successeur… Canon France n’est pour l’instant pas en mesure de répondre clairement à la question.

- Le site de Canon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP