Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Canon G1 X Mark III : APS-C et Dual Pixel AF

16/10/2017 | Benjamin Favier

Le roi de la gamme PowerShot a droit à un capteur APS-C et au Dual Pixel AF. Sous des faux airs d’un certain G5 X, mais avec des joints d’étanchéité.

Présentation

Février 2014. C’est la date à laquelle le G1 X Mark II fut annoncé. La seconde génération d’un compact expert au capteur 1,5 pouce, dotée d’un zoom 24-120 mm f/2-3,9 (équivalent 24 x 36). Mais à l’époque, la recette ne nous avait pas convaincus, le ratio poids/encombrement n’étant pas assez séduisant, tandis que l’autofocus, bien que meilleur par rapport au premier G1 X, demeurait poussif. Sans oublier l’absence de viseur, dommageable sur un produit de ce calibre.

En septembre 2014, Canon lançait le G7 X, premier PowerShot à abriter un capteur 1 pouce ; puis l’année suivante, le G3 X, qui appartient plutôt à la catégorie des bridges avec un spectaculaire zoom 24-600 mm f/2,8-5,6 en équivalent 24 x 36, adoptait un capteur 1 pouce de 20 Mpxl. Dans la foulée, le G5 X voyait le jour, équipé du même imageur, popularisé par les Sony RX100. On se disait alors que l’équilibre était enfin trouvé avec ce modèle à l’ergonomie aboutie et équipé d’un viseur électronique.

Pour autant, Canon ne renonce pas aux G1 X. La preuve avec ce Mark III, qui n’a toutefois plus grand chose à voir avec ses aînés, les G1 X et G1 X Mark II. Il ressemble comme deux gouttes d’eau au G5 X. Il ne pèse qu’une vingtaine de grammes de plus (399 g avec accu et SD) et la construction repose sur des joints d’étanchéité. Mais si les deux appareils sont identiques du point de vue de l’ergonomie et du design, ils différent sur deux points essentiels.

Le capteur en premier lieu, est un Cmos APS-C de 24 Mpxl (plage de sensibilité comprise entre 100 et 25 600 Iso), dans le G1 X Mark III, et il faut souligner la présence de la technologue Dual Pixel AF, généralisée sur les EOS reflex et hybrides. Deuxième différence, le zoom : il s’agit d’un 24-72 f/2,8-5,6 en équivalent 24 x 36, qui bénéficie de la stabilisation IS de la marque. La distance minimale de mise au point se situe à 10 cm au grand-angle et 30 cm à la plus longue focale.

Pour le reste, on retrouve des traits communs. Comme le viseur électronique Oled à 2,36 Mpts ; l’écran LCD de 3 pouces et 1,04 Mpts, multidirectionnel et tactile. L’accu est également identique, puisque le NB-13L est reconduit. Pas forcément une bonne nouvelle, puisque l’autonomie annoncée par Canon est de deux cents vues (cinquante de plus en mode éco). Il sera possible de recharger l’appareil via le port USB (norme USB 2.0).

Le processeur Digic 7, apparu sur le G7 X Mark II, est logiquement de la partie. Il devrait donc être possible d’accéder aux Styles d’image et de développer les Raw sur le boîtier. La vidéo ne passe pas les frontières du 1080p, à 50 im/s. Le mode Rafale est annoncé à 9 im/s (mise au point et exposition sur la première image seulement) ; pour un suivi AF continu, il faut passer à 7 im/s. Le WiFi (NFC) et le Bluetooth sont au menu. Ni prise pour un casque ou un micro externe.

Disponibilité annoncée pour fin novembre au prix de 1209,99 €.

- Le site de Canon

Premier avis

Enfin, Canon se décide à sortir un PowerShot APS-C ! Nous avions vu des compacts dotés d’un tel capteur chez Nikon (Coolpix A), Ricoh (GR), Fujifilm (X100), Leica (X) et Sigma (DP) ; tous ayant en commun le fait d’être dotés de focales fixes. De son côté, Panasonic propose un séduisant LX100, doté d’un zoom, mais d’un capteur 4/3. C’est le credo choisi par Canon avec son G1 X Mark III. En l’affublant d’un Cmos APS-C de 24 Mpxl et du Dual Pixel AF, dans le corps d’un G5 X, la marque propose un condensé de son savoir-faire actuel sur ce segment de capteur.

Au risque donc, de faire de l’ombre à son EOS M5, même si bien entendu, ce dernier conserve l’avantage non négligeable de pouvoir changer d’optiques. La qualité d’image et l’autofocus devraient ainsi donner satisfaction. Il nous tarde de jauger le zoom, dont nous aurions aimé qu’il soit un brin plus lumineux (f/2,8-4 aurait été bien), et plus polyvalent (le 24-100 mm du G5 X est un bon compromis). L’absence de vidéo 4K est une constante chez Canon sur ses appareils d’entrée et de milieu de gamme ; alors que les concurrents, Panasonic en tête, ne s’en privent pas…

Fiche technique

  • Prix : NC
  • Capteur : Cmos 22,3 x 14,9 mm, APS-C, 24 Mpxl
  • Définition maximale : [3:2] 6000 x 4000 pixels
  • Zoom : 24-72 mm f/2,8-5,6
  • Vidéo : 1080p, 50 im/s, son stéréo
  • Stabilisation : Optique
  • Écran : LCD 3’’, 1 040 kpts, tactile, orientable dans toutes les directions
  • Viseur : EVF Oled 2,36 Mpts
  • Distance minimale de mise au point : 10 cm (GA) - 30 cm (Télé)
  • Modes d’exposition : Auto, assistant créatif, PASM, scène (6), filtres (7)
  • Sensibilités : 100 - 25 600 Iso
  • Rafale : 9 im/s
  • Flash : oui
  • GPS : -
  • WiFi/Bluetooth : Transfert de fichiers, contrôle à distance, NFC/Oui
  • Stockage : SD - SDXC
  • Connectique : USB 2, micro HDMI
  • Accu : NB-13L, autonomie : 200 vues
  • Dimensions : 115 x 77,9 x 51,4 mm
  • Poids : 399 g (avec SD et NB-13L)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP