Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon : un capteur géant

25/06/2018 | LAURENT KATZ

À l’opposé de la course aux petits capteurs pour les appareils compacts ou les téléphones, celle aux capteurs géants attire moins les foules. Pourtant, Canon vient rappeler qu’un projet dévoilé en 2010 est plus que jamais à l’ordre du jour.

JPEG - 63.9 ko
Le capteur en 2010 à Canon Expo.
(photo LK)

C’est lors du Canon Expo 2010 qui s’est tenu à Paris, gigantesque mise en scène du savoir-faire technologique de la marque, qu’est apparu ce capteur Cmos de 20 cm de côté, gravé dans une galette de silicone de 30 cm de diamètre. Environ quarante fois la taille d’une image plein format. Depuis, pas de nouvelles fraîches, jusqu’à ce que Canon, en ce mois de juin, se rappelle à notre bon souvenir avec deux informations inédites. La première est une sensibilité de 0,3 Lux quand 1 Lux était revendiqué en 2010. L’autre est l’usage de cet imageur à l’observatoire Kiso piloté par l’Institut d’Astronomie de l’Université de Tokyo. Qui l’a employé en conjugaison avec un télescope Schmidt de 105 cm. Il est piquant de remarquer qu’en 1997, ledit télescope était équipé d’un imageur CCD de seulement 4,8 cm de côté et de type BSI.

Avec ce capteur, des météores (qui « désignent la traînée lumineuse produite par l’entrée dans l’atmosphère d’un corps extraterrestre » selon Wikipedia) d’une magnitude apparente de 10 (mesure de la luminosité d’un objet céleste) ont pu être enregistrés pour la première fois au mode. À signaler que plus la valeur est petite, plus la luminosité est grande (-26,7 pour le soleil, 6,5 pour l’étoile la moins lumineuse vue à l’œil nu).

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP