Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Capture One Pro 21 : enfin, le masquage automatique !

28/07/2021 | LAURENT KATZ

Dire que Capture One Pro ne cède en rien face à l’intelligence artificielle qui investit une majorité de logiciels est un euphémisme. Les automatismes ne sont pas non plus sa tasse de thé. C’est donc avec surprise - une bonne - que l’on accueille le masquage automatique selon la couleur.

JPEG - 27 ko
Le pinceau magique masque une plage de couleur.

Pour l’instant, intelligence artificielle et Capture One Pro n’est pas une histoire d’amour aussi fusionnelle que celle que vit Topaz Labs ou Skylum pour leurs logiciels. Elle est d’ailleurs inexistante.

Le masquage « intelligent » qui est introduit dans cette version intermédiaire, complétant le pinceau détectant les contours, s’il n’a rien d’original, s’avère pratique puisqu’il ne considère que la plage de couleurs pointée par le clic initial du masquage, suivi d’un petit coup de pinceau. Inutile de peindre comme avec Camera Raw, ou de définir un cercle d’influence à l’instar des U Points. Ce Pinceau magique échantillonne les couleurs avec une tolérance ajustable pour jouer sur l’étendue de la gamme de nuances prises en compte.

JPEG - 368.5 ko
Le pinceau magique a servi pour isoler et transformer les rouges (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Le masquage ainsi établi s’arrête aux contours, sauf à cocher une case pour solliciter une application globale sur l’image. Ce pinceau bénéficie d’un réglage pour adoucir les bords et reste combinable avec d’autres commandes de masquage. Il est bien sûr associé à un calque d’ajustement, que l’on peut multiplier pour des interventions spécifiques sur des portions différentes de la photo. Une épingle sert à repérer leur position dans l’image, mais nulle liste n’en organise la présence, comme dans DxO PhotoLab.

JPEG - 50.6 ko
Les paramètres du Pinceau magique.

La procédure d’exportation existante passe maintenant par une fenêtre unifiée très complète servant aussi à établir des « recettes » d’exportation, certaines étant fournies d’office et regroupant des informations comme l’emplacement des fichiers résultants, leur nom, leur format et le paramétrage associé. Que l’on se rassure, les recettes créées avec une version antérieure sont reprises. Avec la faculté d’exporter simultanément une image sous plusieurs formats. Au bas de ce dialogue, une case à cocher Afficher toutes les options affiche un panneau de gestion des métadonnées, des superpositions et des annotations, plus la faculté d’introduire un filigrane textuel ou graphique, d’apporter de l’accentuation et de respecter ou non le recadrage. Dans tous les cas, la zone de prévisualisation reflète les réglages choisis.

JPEG - 256.2 ko
Le dialogue d’exportaion regroupe les recettes prédéfinies et les différents réglages, comme ceux liés au filigrane et aux métadonnées qui doivent être reconduites dans le fichier résultant (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

D’autres améliorations sont apportées, dans la gestion des images. Il est ainsi possible d’obtenir une mise à jour automatique du catalogue quand des photos sont ajoutées dans un dossier catalogué, même s’il s’agit d’un sous-dossier. Notez cependant que les traitements spécifiques du dialogue standard d’importation n’ont plus cours... sauf à cocher une case qui lance l’importateur. Par ailleurs, il est possible d’afficher le contenu d’un dossier soit globalement, soit par sous-dossier. Du côté de la prise de vue connectée, l’usage des appareils Fujifilm reconnus par le logiciel n’implique plus de quitter le mode Liveview pour prendre la photo.

Une version d’essai gratuite de trente jours est toujours téléchargeable. Capture One Pro est vendu 349 € en licence perpétuelle ou 29 € par mois sur abonnement sans engagement de durée (24 €/mois avec engagement annuel ou 219 € annuellement). Les versions pour Fujifilm, Nikon ou Sony valent chacune 229 € en licence perpétuelle, ou alors 23 €/mois en abonnement sans engagement, voire 169 € pour un paiement annuel.

Autre nouvelle annoncée il y a quelque temps, une version pour iPad sera lancée en 2022.

- Le site de Capture One Pro

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP