Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

Choisir une marque comme on « entre en religion » ?

24/01/2008 | Jean-François Vibert

Lorsque vous possèdez des cailloux tels que cet EF 24-70 mm f/2,8 L USM, il faut reconnaitre que ce n’est pas facile d’envisager de changer de marque...

Dernier point (moins déterminant sans doute que la question du renouvellement du parc optique) : changer de marque implique aussi de changer quelques habitudes... Par exemple, en Mode Manuel je cherche d’instinct la vitesse à l’avant et l’ouverture à l’arrière ! C’est l’inverse chez Nikon (il est heureusement possible de paramétrer cela). Plus pénible : pour zoomer le sens de rotation est également inversé (ce qui est impossible à paramétrer). Et je me fais parfois avoir, lorsque je réalise une image sur le vif… Tant il est vrai que pour certaines photos, on doit travailler d’instinct. Il me faut - réellement - une période d’adaptation à chaque fois que je passe d’un boîtier Canon à un boîtier Nikon et inversement !

« C’est donc plutôt aux photographes experts amateurs que s’adresse ce comparatif, pour qui la question d’un choix entre Nikon et Canon peut sérieusement se poser »

... Ainsi qu’aux jeunes professionnels qui se lancent dans le métier et n’ont pas encore investi dans un parc optique large. Car acquérir un tel appareil et les objectifs nécessaires à son exploitation, c’est comme entrer en religion, pour plusieurs années !

Passons maintenant aux choses sérieuses et à l’étude de ces deux reflex. Plutôt que de comparer des fiches techniques ou des photos sur mires, j’ai tenté de m’en tenir à des questions très pratiques et à mon point de vue de photographe. À vous de pondérer mes observations en fonction de votre pratique personnelle pour vous faire votre propre idée…

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP