Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Corel PaintShop Pro 2022 : quelques retouches seulement

15/09/2021 | LAURENT KATZ

Cette version 2022 n’apporte rien de fondamental au photographe dans l’amélioration de ses photos. Elle est plutôt centrée sur la créativité, avec des commandes pour transformer l’arrière-plan, créer des compositions multiphotos.

Quasiment un an après la version 2021 de PaintShop Pro, l’éditeur Corel commercialise la version suivante, avec des technologies d’IA à la mode, comme les interventions sur l’arrière-plan. Corel pour cette mouture 2022 joue plutôt sur la carte du bokeh, avec AI Portrait qui détecte la personne et floute plus ou moins (et plus ou moins bien aussi) ce qu’il détecte. AI Remplacement de l’arrière-plan détoure les personnes, soit pour les laisser telles quelles et les employer dans une composition de plusieurs photos, soit pour remplacer l’arrière-plan par un autre contenu : des photos prédéfinies qu’installe Corel, soit par ses propres images. Quelques essais montrent un détourage automatique manquant de précision sur les contours un peu complexes que l’on peut sinon parfaire du moins améliorer avec un pinceau de masquage. L’interface a ceci de réussi qu’elle distingue élaboration du masque et application de l’effet. Il est ainsi facile de revenir en arrière si le résultat présente des zones où le masque mérite d’être corrigé.

JPEG - 200 ko
Le masquage précédant le remplacement de l’arrière-plan (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 253.6 ko
Des arrière-plans sont proposés par défaut. Remarquez que l’IA laisse quelques accros au détourage (cliquer pour agrandir)
(photo LK)

Si la fonction AI Transfert de style qui plaque un aspect pictural n’est pas nouvelle, l’éditeur l’a enrichie d’une paire de réglages, l’un pour jouer sur les niveaux de détails et de texture, l’autre pour ajuster les couleurs.

JPEG - 336.7 ko
Des formes servent à l’incrustation de photos dans une autre (cliquer pour agrandir)
(photo LK)

Les maquettistes voient apparaître la commande Outil image qui consiste à tracer un rectangle, un carré, un cercle ou une ellipse, afin d’y placer une image qui se calera au sein des contours. La palette Calques s’enrichit alors d’un groupe contenant le cadre (sans contour solide... ce n’est pas un encadrement) et l’image. Différentes commandes servent alors à redimensionner, repositionner, orienter l’un ou l’autre.

JPEG - 306.2 ko
Désormais, l’affectation d’un syle pictural bénéficie de quelques réglages de rendu (cliquer pour agrandir)
(photo LK)

Le photographe qui pratique l’iPhone retiendra la prise en charge du format HEIC. Mais l’on espère toujours la refonte totale du Labo de développement Raw qui reste le point faible de ce logiciel d’une richesse fonctionnelle inouïe (dessin vectoriel, peinture, photomontage, filtres et effets, rendus anciens, texte, fusion HDR…).

La version Ultimate se distingue de la version standard par des bonus sous la forme de logiciels.

- Le catalogueur AfterShot 3,
- Le logiciel Sea-to-Sky dédié à l’édition d’images sous-marines ou aériennes (prises avec un drone)
- L’utilitaire Photo Mirage Express qui anime certaines parties de l’image
- Le logiciel de peinture Painter Essential 8
- Le logiciel de montage Highlight Reel, mu par l’intelligence artificielle pour créer automatiquement un film ou un diaporama
- Le programme MultiCam Capture Lite qui enregistre les écrans de l’ordinateur et assure l’acquisition vidéo de plusieurs sources.

JPEG - 174.8 ko
L’écran d’accueil a fait l’objet d’un remodelage (cliquer pour agrandir)

PaintShop Pro 2022 est réservé à Windows en 64 bits, depuis la version 7, pour 69,99 €, la mouture Ultimate, valant 89,99 €. Une version d’essai de 30 jours est disponible.

Les mises à jour sont facturées respectivement 69,99 € et 49,99 €.
- Le site de Corel
- Le site de PaintShop Pro Ultimate

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP