Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

MBP Nikon

DJI Mavic Air 2 : comme un smartphone, mais avec des hélices

29/04/2020 | MARC MITRANI

Un peu plus de deux ans après la commercialisation du Mavic Air, son drone grand public ultra stabilisé, DJI annonce son successeur, le Mavic Air 2. Il reprend à son compte des technologies que l’on trouve dans les modèles professionnels… mais aussi dans certains smartphones.

Situé entre les versions Mini et Pro, le Mavic Air 2 se destine aux amateurs exigeants en matière de photo et de vidéo. L’appareil a ainsi entièrement été repensé et dispose d’un capteur 1/2’’ de 48 Mpxl de type Quad-Bayer (des groupes de 2x2 photosites fournissent les informations servant à constituer un pixel de l’image finale) et d’un objectif 24 mm f/2,8 (équivalent 24x36). Le tout est saupoudré d’intelligence artificielle afin de détecter le type de scène à photographier et adapter les réglages en conséquence. Un mode manuel reste bien entendu disponible, tout comme la possibilité de shooter en Raw DNG. Comme à l’accoutumée chez DJI, le module prend place sur une nacelle stabilisée mécaniquement sur trois axes.

Le Mavic Air 2 produit des images fixes de 12 ou 48 Mpxl, le premier mode étant celui activé par défaut. Il est censé offrir de meilleures performances en basse luminosité ou de nuit. Mais comme il est interdit de faire voler un drone de loisirs en France une fois la nuit tombée, cette particularité n’a en fin de compte qu’un intérêt limité.

La vidéo n’est pas oubliée puisqu’il est possible d’enregistrer des séquences en jusqu’en 4K 50 im/s ou en 25 im/s maxi si l’on active le HDR. DJI annonce un débit binaire maximum de 100 Mb/s et le support des codecs H.264 et H.265.

Le Mavic Air 2 ne fait plus appel à une connexion WiFi, mais utilise OccuSync 2.0. Cette technologie autorise une meilleure qualité d’image pour le pilotage, offre une latence réduite ainsi qu’une portée améliorée (6 km au mieux dans les régions où cela est autorisé). Le drone peut atteindre une vitesse maximale de 43,2 km/h en mode standard et peut monter jusqu’à 68,4 km/h en mode sport (l’évitement d’obstacles est alors inactif).

Signalons pour finir que temps de vol passe à 34 minutes maxi pour une batterie chargée à 100%, qu’une mémoire interne de 8 Go permet l’enregistrement des images et qu’elle peut être étendue par l’adjonction d’une carte microSD.

La crise sanitaire actuelle oblige DJI à procéder à une commercialisation par étapes. Le drone sera dans un premier temps disponible en Chine et en précommande dans les autres régions du monde à partir du 15 mai Il sera décliné en une version standard (849 €) comprenant le drone, une batterie et une télécommande. La version Fly More (1049 €) embarquera quant à elle un sac de rangement, trois batteries, une station de charge ainsi qu’un ensemble de filtres ND.

Plus d’informations par ici.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



MPB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP