Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon

Dotphoton Raw : compression des Raw en DNG

26/07/2019 | LAURENT KATZ

De la physique quantique, du profilage d’appareils photo et voilà que la société Dotphoton affirme transformer les Raw de quelques dizaines d’appareils, plutôt haut de gamme, en Raw universels de type DNG, avec un gain pouvant atteindre 80 % qui les rend moins encombrants que les Jpeg directement sortis de l’appareil ! Voilà qui mérite quelques explications.

Prenons un Sony A7r II et son capteur de 42 Mpxl. Chaque Raw compressé consomme environ 42 Mo, et plus de 80 Mo non compressé. Avec le récent Sony A7r IV, c’est 125 Mpxl ; à ce rythme, l’espace sur le disque dur et ses duplicatas de sauvegarde, voire le nuage informatique, se remplit vite. C’est là qu’intervient Dotphoton, société helvète qui s’est spécialisée dans la compression d’images médicales sous l’égide de Dotphoton Bio et maintenant des images Raw, avec Dotphoton Raw. Avec un taux de 30% à 80%, sans perte des avantages du Raw et le maintien des informations stockées dans les métadonnées. Sur ce dernier point, les fichiers générés par le logiciel passent sans problème dans PhotoLab 2 (voir également ici de DxO, très pointilleux sur ce critère.

JPEG - 85.8 ko
Plusieurs fichiers sont simultanément convertis.

La question qui vient immédiatement à l’esprit est « comment cela marche-t-il ? ». Tous les appareils ne sont pas concernés – vous en trouvez la liste dans la copie d’écran ci-dessous, car les appareils doivent être profilés au préalable. Le postulat repose sur la constatation que dans l’image, tous les pixels n’ont pas d’intérêt, notamment ceux qui véhiculent le bruit. L’idée, dérive de recherches effectuées par un groupe travaillant sur la physique et l’optique appliquées à l’université de Genève est de séparer le signal du bruit pour éliminer les informations redondantes, tout en maintenant un certain niveau du bruit préservant l’intégrité esthétique.

JPEG - 29 ko
La liste des appareils pris en charge au 19/07/2019.

Le logiciel, dont le coût annuel est de 53 € sur abonnement implique l’installation d’Adobe DNG Converter, gratuite, car n’étant pas liée au Creative Cloud. Il suffit d’y mentionner un dossier et de lancer le traitement… qui se termine par un message indiquant combien d’octets ont été économisés… à condition de supprimer la version originelle. Une extension « .p.DNG » prolonge le nom du fichier.

JPEG - 37.5 ko
En fin de conversion, le gain d’espace est affiché.

Un coup d’œil aux fichiers, avec une version bêta, montre que les détails les plus fins ne pâtissent pas du processus. Il faudra ensuite, une fois le logiciel consolidé et la version finale disponible, vérifier par sondage la colorimétrie et opérer des récupérations dans les hautes et basses lumières pour vérifier si la gamme dynamique est restée la même.

Mise à jour 27/07/2019

Une version Windows est en cours de développement. Pour être informé de sa sortie, vous pouvez envoyer un courriel à raw@dotphoton.com. Une version d’essai, pour une centaine de photos, est désormais accessible, sans avoir à spécifier un numéro de carte de crédit.

JPEG - 191.4 ko
(cliquer pour agrandir)
JPEG - 191.4 ko
(cliquer pour agrandir)
JPEG - 208.4 ko
(cliquer pour agrandir)
JPEG - 213.8 ko
Les deux prmeières vues montrent les photos aux formats ARW (Sony A7R II) et DNG. Les deux autres présentent un détail agrandi à 800 % (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

Portfolio

  • (cliquer pour agrandir)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Concours CEWE